I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Aller en bas

I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Sam 9 Oct - 20:25

Si June déteste quelque chose, c'est bien les réveils. Cette sonnerie envers qui elle porte une haine considérable. La seule capable de la sortir de son precieux sommeil, celui dans lequel elle aimerait rester pendant des mois pour vous dire. Elle avait fait ses semaines de trop dans ce pensionnat, et la seule chose à laquelle elle pouvait penser maintenant, c'est l'extérieur. Trop loin de se douter que ça lui manquerait autant, sa petite liberté... Enfin ce que vous devez savoir au sujet de June, c'est que d'une façon ou d'une autre elle finit tout le temps par se séparer de ses draps. Au bout de 23 visites dans le mois pour lui signaler qu'elle avait raté la première heure de cours, la jeune demoiselle s'est résolu à se lever toute seule, comme une grande. Si elle tenait à concerver quelque chose maintenant, c'était le calme du matin. Et ce n'était pas en dormant une heure de plus qu'elle éviterait ça. Raison de plus pour se lever, n'est-ce pas June ? Se lever non sans comater un peu beaucoup... Son premier geste de la matinée après s'être brosser les dents fut prendre son casque et son Ipod. Pas un matin elle n'était partie sans ça. C'était quelque chose de vital pour qu'elle se réveille malgré les interdits. Certains avaient besoin de leurs café, eh bien June elle, c'était de la musique.

Sortant de son dortoir, manquant de se prendre un mur à plusieurs reprises en allumant son Ipod, il avait fallu près de 30 minutes à Junie pour atteindre le refectoire. 30 minutes pendant lesquelles, pratiquement tous les plus rapides auraient quittés cet endroit. Si dans cette pensée il y'avait quelque chose d'évident, c'est qu'elle ne ferait jamais parti des plus rapides. Le refectoire n'était pas l'endroit où elle aimait passer le plus de temps. Elle passait la plus grande partie de son temps dans son dortoir ou la salle de repos, quand elle était vide. Pas souvent enfaite. Ces derniers mois, la seule chose qu'elle cherchait, c'était le calme. Marrant non ? Une Junie qui est en quête de calme. Tout avait fini par l'ennuyée ; Les commères de sa classe, les blagues qui étaient censées être drôles, les gros bras qui passaient leurs temps à essayer de se faire respecter, les heures de colle, le froid, la couleur démoralisante du ciel aujourd'hui, les nouveaux qui pleuraient dès qu'ils en avaient l'occasion, se réveiller surtout. Se réveiller, c'était ce qu'il y'avait de plus dur si on se disait que les mêmes choses se répèteraient. Que tout ça ne serait qu'une partie de film qui passerait en boucle, tout le temps.

Poussant les grandes portes du refectoire, Junie se dirigea vers cette table où elle avait l'habitude de s'asseoir après s'être servie. Cette table près de la fenêtre tout le temps vide, qu'elle avait fini par occuper finalement, personne ne venait et ça lui allait. Posant son casque sur ses épaules, elle regarde les nuages gris dans le ciel qui défilent lentement. Ce n'est que le matin et elle aimerait que le temps passe plus vite, comme au départ. Tous les matins depuis des mois, Junie n'arrive à faire que ça en entrant au réfectoire ; regarder la couleur du ciel qui n'a pas vraiment changée sans se rendre compte qu'elle ne déjeune pas pendant ce temps. Ou vraiment peu. Son attention reste longtemps du côté de la fenêtre jusqu'à ce qu'elle entende une chaise de sa table raclée. Elle avait du lever la tête pour le voir, sans pour autant le reconnaître ou même le connaître tout court. Ces cheveux roux lui étaient inconnus, le visage tout autant pour pas changer. Rares étaient les fois où elle arrivait mémoriser le visage de quelqu'un. Rare et elle pouvait en être sûre, jamais elle ne l'avait vu. Elle n'avait jamais vu quelqu'un de plus fatigué qu'elle le matin jusqu'à ce jour... "Y'a de la joie", pensa mademoiselle Wess en détournant son regard du sien pour revenir à la fenêtre.


Dernière édition par Leah-June Wess le Mer 20 Oct - 20:46, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Dim 10 Oct - 18:14

    « PAUSE CLOOOOPE! »

    Avais-tu hurlé de bon matin. Encore surexcité, tu sors ton paquet de clope et galope (presque) jusqu'à ta fenêtre, celle de ta chambre. Un surplus d'énergie, tu étais, dans tous les sens du terme, en pleine forme. Souriant, tu coinces ta clope entre les lèvres et sors ses allumettes. Non, pas de briquet, tu préfères largement les allumettes, tu es un pur gamin, tu aimes donc jouer avec le feu, un vrai pyromane, on ne pouvait pas mieux dire. Lorsque tu approches ta flamme du bout de ta cigarette, tu aspires un peu afin d'allumer ta clope, puis secoues son allumette pour l'éteindre. Voilà. Puis, calmement, tu fumes à sa fenêtre. Tu t'es encore réveillé trop tôt, ça devient une vraie habitude et ce n'est peut être pas plus mal. Le pire, c'est que tu n'arrives pas non plus à te rendormir une fois levé.. C'est étonnant, tout de même pour un adolescent. Tu as déjà fait sa toilette, tu es déjà habillé, oui déjà, et prêt à se rendre dans le réfectoire. Tout beau, tout propre, mais puant la clope. C'est tout à fait toi, ça. Et tu ne trouves pas ça anormal. En plus, tu trouves que la cigarette, ça sent bon. Oh oui, le tabac, ça sent très bon. Du moins, c'est ce que tu penses en permanence. Certains n'aiment pas ça, toi, tu adores. Ou peut être que, tu dis ça parce que tu es habitué à sentir le tabac. Un gros doute s'installe en toi. Tu te demandes si tu aimes vraiment cette odeur. Tu fronces les sourcils, intrigué par toi même. Tu penses trop. Tu te poses vraiment trop de question inutiles, futiles et qui ne servent un peu à rien. Se demander si tu aimes cette odeur ou pas, c'est un peu exagéré. Mais que dire, c'est dans ta nature, d'être ainsi.

    Après avoir réfléchis longuement, tu écrases ta clope sur le cendrier, puis tu te laisses tomber sur ton lit. Non, ce n'est pas que tu as envie de redormir. Loin de là, tu as envie de réfléchir. Réfléchir de quoi? De rien. Tu as envie de bouger, mais tu ne le feras pas. Et ça aussi, sans raison particulière. Tu regardes tes pieds. Puis tu te lèves. Et tu sors de ta chambre, tu t'es munies de ton paquet de clope, de tes écouteurs de couleur blanche et de ton Ipod. Lorsque tu sors de ta chambre, tu entends une sonnerie retentir. L'heure d'aller au réfectoire ! Tu coinces tes écouteurs dans tes oreilles et tu enclenches la musique. Tu ne sais même pas qu'est ce que tu es en train d'écouter, mais ça n'a pas d'importance, un large sourire étend ton visage et tu te rends, tout fier, dans le réfectoire. Va savoir ce qui te mets de si bonne humeur. Tu arrives au réfectoire. Il y a déjà des personnes installés, en train de manger. Tu n'es pas en retard. Du moins, tu le penses très fort. D'une main, tu enlèves un écouteur, mais juste un seul. Pour ne pas gâcher ton humeur. Et tu écoutes d'une oreille les gens dans le réfectoire. Des filles jacassent déjà. Ça commence déjà à t'énerver. Certes, tu aimes bien les filles, tu aimes bien leur parler, mais tu n'aimes pas les voir jacasser comme ça. Tu t'approches de celle qui parle le plus fort. Ohlala, on dirait un ogre qui parle. C'est insupportable. Ça y est, elle a réussi à t'énerver, hein? Tu t'approches donc d'elle, tout sourire. Pourquoi tu souris? Pour lui paraître gentil, et puis elle te regarde, rougissant. Elle pense que tu viens lui parler, parce qu'elle n'est pas si laide que ça. Mais en faite, non. Tu lui souris largement, les autres filles autour te regardent, bouches bées. Puis, tu prends ses deux mains dans les tiennes. Un vrai loveur. Mais toujours pas, elle se met à rire en te regardant et te détaillant de près. Son rire est horrible, tu le penses très fort. Mais tu ne le dis pas à voix haute, ce serait malpoli de ta part. Tu approches ton visage du sien, puis tu lui murmures d'une voix glaciale ; « Ne parle plus. »

    Elle a enfin fermé sa grande gueule. Les autres restent toujours bouches bées, et ça te fait, honnêtement, beaucoup rire. Puis, tu prends ton plateau, après t'être servi, tu regardes autour de toi. Tu cherches une table un peu vide. Tu n'aimes pas être confronté à des personnes de trop bas niveau. Ils sont trop bêtes. Trop cons pour pouvoir te parler. Tu es, supérieur à tout le monde ici. Enfin, ça, c'est ce que tu penses. Et puis, plus loin, là bas, tu remarques une table vide. Presque vide. Tu soupires, et tu t'approches de cette table. Tiens, une fille. Une table près de la fenêtre, si ça, ce n'est pas du bon. Tu t'approches, encore une fois tout sourire d'elle. Puis, tu te postes en face d'elle et tu tires la chaise pour pouvoir t'asseoir. C'est vrai, tu as toujours l'air fatigué, même si en réalité, tu ne l'es pas. Ce n'est pas vraiment ta faute si tu es né avec des yeux pareils. Enfin bref. Tu la regardes, tu t'assois tranquillement, fredonnant une mélodie, celle que tu es en train d'écouter à moitié. Tu la regardes, sans gêne. De toute façon, qu'est ce qu'elle pourrait te dire? Tu t'accoudes et tu poses ta tête sur ta main. Et, tu la regardes, la détaillant trait pour trait. Tu ne te rappelles pas l'avoir déjà vu. Mais ce n'est pas très grave, parce que de toute façon, ça reviendrait au même. Elle non plus, tout comme la fille qui jacassait là bas, n'est pas laide. Mais tu te dis qu'elle semble fatiguée. Mais pour de vrai. Fatiguée d'avoir à se lever le matin, tu lui adresses un sourire. Puis, elle détourne la tête. Ah d'accord, c'est gentil, merci ;; penses-tu. Tu regardes ton plateau. UNE POMME! Une verte, comme tu les aimes, en plus! UNE POMME! Mais ça, tu n'as pas pu t'en empêcher, tu viens de penser tout fort, très fort même. Tu viens de hurler « UNE POMME! » devant ton plateau, un énorme sourire aux lèvres. Mais que faire de toi...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Lun 11 Oct - 16:28

Voila à peu près l'image qu'elle se faisait de l'enfer, sauf qu'il n'y avait pas de fenêtres. La voix du jeune homme fait un peu sursauter June qui par reflexe, plaque lentement ses mains contre ses oreilles en grimaçant légèrement. Que disait-il déjà ? Ah oui ; "Une pomme !". Elle ne comprenait pas les cinq premières secondes, et puis finalement jetta un bref regard au plateau en face d'elle. En effet, une pomme. Une pomme verte mon ami ! Mademoiselle Wess regarde alors le jeune homme souriant aux cheveux légèrement rouge bordeaux. Trop souriant. Ses yeux bleus expriment un mélange de désespoir et d'indifférence et dieu seul sait ce qu'elle aurait pu faire si elle n'était pas aussi fatiguée. L'encastrer dans un mur ? Du moins, essayer. Parce que des deux, elle aurait été la première à finir, encastrée dans un mur. Son regard s'éteint et elle soupire avant de s'adresser directement à lui ;

June- Parles moins fort, s'il te plait. Je crois que tout le monde... Enfin ça n'a aucune importance. Tout le monde fatigue à cette heure-ci, tout le monde a besoin de calme... Moi en tout cas.

S'il te plait ? Elle connaisait ces mots ? Pas tout à fait non, croyez-moi s'il recommençait, elle formulerait bien autrement pour qu'il comprenne. Menaçes, menaçes... Que pourait bien faire June de toute façon ? Ce garçon avait deux têtes de plus que lui. Probablement plus de force dans les bras qu'elle... La situation serait plus comique qu'autre chose s'ils en venaient aux mains. Et puis de toute façon après ça, qui ne serait pas réveillé ? Pas June en tout cas. Elle croise les bras, et les poses sur le bord de la table en se penchant légèrement puis plonge son regards dans le sien se demandant juste comment de si bon matin, on peux autant sourire. Déconcertée, rien ne lui vient à l'esprit sauf une chose, mais elle préfère ne pas le penser. Alors elle s'assoit de nouveau correctement, la tête posée sur sa main droite, sans le quitter des yeux. Mademoiselle Wess aimerait pouvoir se préparer à une autre catastrophe pour ses oreilles, elle n'a pas évité la première.

June - Comment tu fais, pour sourire autant alors que tu es en enfer ?

Elle ne dirait pas qu'elle suivrait son conseil, ni même qu'elle trouverait ça intelligent. Mais elle restait tout de même curieuse de savoir. Et puis,enfer, le mot était faible. June détestait la moindre minutes qu'elle passait dans ce pensionnat. Elle n'irait pas jusqu'à s'excuser auprès de ses parents pour autant. Mais l'extérieur manquait à la belle. Elle regarda autour d'elle, l'attention de tout le monde était restée un moment sur cet inconnu. Pas étonnant... Qui ne l'aurait pas remarqué après les mots qu'il avait lançés ? Des mots assez stupides. Si mademoiselle Wess n'avait pas été surprise, elle en aurait surement rit, cette idiote. Cependant, ce qu'elle ne comprenait pas c'était la raison pour laquelle il avait dit ça aussi fort. Besoin de l'attention de monsieur tout le monde ? Elle ne comprend vraiment pas.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Lun 11 Oct - 16:50

    June- Parles moins fort, s'il te plait. Je crois que tout le monde... Enfin ça n'a aucune importance. Tout le monde fatigue à cette heure-ci, tout le monde a besoin de calme... Moi en tout cas.

    Tu viens de hurler, mais tu t'en moques. La fille en face te regardes bizarrement, mais tu lui souris. Tu la regardes, elle commence à te faire peur. Un regard limite meurtrier, mais tu ne lâches pas le regard, impossible de baisser le regard. Elle te demande « gentiment » de baisser le ton. Mais... tu n'as pas fait exprès de hurler, ce n'est pas ta faute. Tu hausses les épaules. Ça n'arrivera plus. Enfin, c'est ce que tu penses, bien sûr. Elle a besoin de calme, mais pas toi. Et en toute honnêteté, tu passes avant elle. Tu n'es pas du genre à penser aux autres d'abord. Voilà ce qu'est l'égocentrisme. Tu la regardes, elle te regarde. Mais toi au moins, tu t'efforces à sourire, même si, plus tu la regardes, plus tu as envie de changer de table. Elle est vraiment méchante, enfin, son regard. Mais tu ne laisses pas échapper un seul de tes émotions, tu restes impassible à ses dires, impassible à son regard. En faite, tu as l'air de te foutre royalement d'elle. Qu'elle aime le silence ou pas, c'est après tout, son grand problème. Toi, Dix, tu préfères le bruit, enfin pas quand il y en a trop. Mais tu n'es pas du genre à être super calme. Non, non, non. Mais toujours en souriant, tu lui réponds en commençant à te marrer.

    « Tu fatigues, moi pas. Donc je fais ce qui me plaît. Si tu me trouves trop bruyant, tu n'as qu'à changer de place. Ce n'est pas mon problème. »

    Et tu ris encore. Tu viens de lui parler en rigolant presque. Son regard menaçant, tu ne l'aimes pas. Elle commence déjà à te péter les burnes. Mais c'est pas très grave, pour le moment, tu supportes. Puis, tu prends ta pomme, tu la mets entre les paumes de tes mains et tu la regardes. Elle est bien verte, elle semble mûre, et bonne, surtout. Une pomme... verte ! Tu souris à la pomme, tu sembles bien con, mais tu t'en moques aussi. Tu te moques de tout. Tu essuies ta pomme avec un bout de ton manche, puis tu la croques à pleine dent. Ha. Elle est fraîche et bonne. Si ça, c'est pas une bonne vie! Puis, la fille en face de toi recommence à te parler. Tu pensais pas qu'elle allait te reparler. Mais tu lèves les yeux sur elle, puis tu fronces légèrement les sourcils. Tu n'as pas bien percuté la question qu'elle vient de poser. Un enfer? Mais quel enfer? Tu te demandes de quoi elle parle. Et puis, un long moment de réfléxion plus tard. Tu commences à piger. Mais pas totalement, juste un peu, juste histoire de lui répondre. Tu hausses une nouvelle fois les épaules et tu mâches, en esquissant un sourire aux lèvres.

    June - Comment tu fais, pour sourire autant alors que tu es en enfer ?

    « Je ne suis pas en enfer. Donc je souris. Tu devrais faire la même chose, hun. Mine de rien, ça te rend plus heureux. »

    Mais en faite, qu'elle suive ton conseil ou pas. Tu t'en moques. Encore et toujours. Puis, tu arrives à la fin de ta pomme. Oh, déjà finie? Tu commences à bouder. À bouder la pomme, oui. Tu ne regardes pas autour de toi. Les autres, qu'ils te regardent ou pas, qu'ils disent des choses sur toi, tu n'as pas envie de les entendre, tu n'as pas envie de croiser leurs regards intrigués posés sur toi. Non de non, tu n'aimes pas ça! Puis, tu regardes avec tristesse ta pomme. Elle est finie. Tu fais la moue. Comme un gamin. Et puis, tu regardes sur le plateau de la fille en face de toi. Tu hésites. Elle a une pomme, elle aussi. Tu hésites à lui demander. Tu veux lui demander si elle va oui ou non manger sa pomme. Elle est bien verte, celle là aussi. Tu l'envies. Tu as envie de l'avoir, cette pomme. Tu aimes les pommes, surtout les vertes. Puis, tu la regardes, l'air déprimé.

    « Dis... tu comptes la manger, ta pomme? »

    Tu espères qu'elle réponde que non, elle ne la mangera pas. Tu pries dans ta tête pour qu'elle te la passe. Et puis, soudain, tu vois une espèce de fourmi, une bête noire, toute petite sur l'épaule de la fille. Tu rigoles bêtement. Elle ne devrait pas comprendre. Mais comme tu as envie de l'embêter, tu hurles à nouveau, comme ça, tout d'un coup. « TU AS UNE BÊTE SUR TON EPAULE! »; Oh. Elle a sûrement envie de te tuer. Tu fais mine d'être choqué par cette découverte. En faite, tu veux juste voir comment elle réagit. C'était marrant, la première fois, quand elle a plaqué ses mains contre ses oreilles. Tu espères revoir la même scène. Parce que tu as crié presqu'aussi fort. Tu es un boulet, Dix.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Lun 11 Oct - 18:35

Sourire sur commande ? Qui que tu sois, tu dois savoir que June ne sourit jamais sur commande ! Elle n'y arrive pas, elle ne peut pas. Dissimuler ses sentiments derrière un sourire, c'est quelque chose qu'elle n'a pas apprit. Qu'elle a oublié, à toi de voir.

June - Te fatigues pas... Et puis je souris que quand ça va.. Tu t'en fiches de toute façon donc, autant te dire que tu n'as pas besoin de sourire avec moi.

Assez égoïste pour ne penser qu'à ses oreilles, assez égoïste à ce sujet aussi, ça va dans l'ordre des choses non ? Il lui avait proposé de changer de place, mais elle était restée là, trop têtue pour l'écouter. Et plus elle était venue là avant lui ! Résonnement de Junie. Elle n'avait jamais rencontré quelqu'un d'aussi désagréable que lui, tous avaient un côté "positif" dans le fond. Mais lui.. Lui.. La jeune femme avait quelques minutes essayé de le comprendre mais, en vain, l'un ne semblait pas comprendre l'autre. Cessant de le regarder et reposant toute son attention à la fenêtre, elle pense à l'extérieur. Personne n'avait été capable de lui redonner la "joie de vivre" ici. Elle ne fûmait plus que deux clopes par jour, se mettait tout le temps au fond de la classe sans dire le moindre mot pendant l'heure. Elle est tout simplement morte, June. Tout simplement... Elle l'entend vaguement lui demandé "Dis... tu comptes la manger, ta pomme?" , mais ne lui répond pas de suite. Vague envie de lui dire que oui mais honnêtement, elle n'a pas faim du tout. Plus faim. Ne lui adressant plus aucun regards, mademoiselle Wess se pose une question qui, si elle n'avait pas été envoyée ici ne serait pas dans sa tête au moment où je vous parles. Enfin, ce n'est pas vraiment une question qu'elle se pose. "Première personne à qui tu parles depuis un mois June, tu ne devrais pas être un peu plus...Sympathique ?" Première personne qui s'assoit à sa table, première personne qui attire son attention, première personne qu'elle ne comprend pas. Première personne qui...- Soudain il rit. Son rire n'est pas désagréable, seulement elle aimerait bien comprendre son sens. Bien pouvoir rire avec lui ce qui ne lui ferait pas de mal, rire. Parce que c'est l'enfer ici. Un enfer froid. Mais quelque chose me dit qu'elle ne rira pas d'aussitôt

Dix - TU AS UNE BÊTE SUR TON EPAULE!

Toute l'attention des personnes autour revient à cet inconnu tandis que June réagit de la même façon que tout à l'heure. Sauf qu'elle s'y attendait un peu. Elle fait glisser son plateau sur la table vers la personne qui la partageait avec elle. Un inconnu, rien de plus. Première personne qui jouait avec son humeur. Le plus étonnant c'est qu'elle ne le déteste pas. Pas encore. S'il voulait se faire détesté, il faudrait qu'il fasse bien plus pire. Et à ce niveau là il était encore assez loin du "pire". Et puis de toute façon, elle ne le reverait surement pas. Le pensionnat était grand, trop grand pour qu'ils se croisent de nouveau. Dieu merci ? A l'aide d'un mouchoir en papier qu'elle avait posé à côté d'elle, juste a cas où, elle enlève la petite bête noire et cherche la poubelle la plus proche avant de revenir s'asseoir. Elle soupire et le regarde dans les yeux ;

June - Tu es étrange, vraiment...

Et c'est elle qui dit ça ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Lun 11 Oct - 18:58

    June - Te fatigues pas... Et puis je souris que quand ça va.. Tu t'en fiches de toute façon donc, autant te dire que tu n'as pas besoin de sourire avec moi.

    Tu la regardes. Elle est méchante, tu soupires. Première fois depuis ce matin. Elle te désespère, tu ne peux pas savoir. Elle a l'air d'avoir perdu la joie de vivre. Mais comment fait-elle pour vivre? Tu te demandes, longuement. Question futile. Tu ne comptais pas te fatiguer pour elle, de toute façon. Tu ne t'es pas encore attaché à elle. Tu es trop méfiant. Pourtant, elle ne semble pas si méchante au fond. Il faut... juste savoir la connaître un peu. Tu es persuadé que si elle sourit, elle serait beaucoup plus belle. Tu as soudain envie de la faire sourire. Au moins une fois. Tu ne la quitteras pas avant d'être satisfait. Et ce défi semble assez dur. Tu ne sais pas encore comment t'y prendre. Tu verras bien après. Après avoir emporté sa pomme. Tu remarques qu'elle ne change pas de place. Tant mieux, en faite. Rester tout seul à sourire comme un con, ce serait un peu mal vu. Enfin, peut être. Tu ne sais pas ce que les gens pensent dans leur tête. Parfois, tu as envie de pouvoir lire dans les pensées des autres. Ce serait drôlement amusant. Et drôlement triste, aussi... Elle ne te regarde plus. Mais toi, tu la regardes encore, le sourire ne quittant pas ton visage. En faite, tu ne souris pas pour elle, tu ne souris pas non plus pour lui faire plaisir, non non. C'est surtout pour toi, ou plutôt, ce serait plutôt une sorte d'habitude. Tu lui as demandé si elle voulait encore de sa pomme. Elle ne te répond pas, mais tu attends. Un peu plus et tu la prends toi même, sa pomme. Tu es impatient de nature, tu n'y peux rien. Et puis, pour te distraire de cette ennuie, tu recommences à hurler. Tu es un boulet, je le répète, Dix.

    Elle se replaque les mains contre ses oreilles. Tu ris de plus belle. C'est vraiment drôle. Elle est vraiment drôle, cette fille, tout compte fait. Tu réfléchis tout en riant. Et puis, tu vois le plateau glisser jusqu'à toi. Enfin! Là, tu prends la pomme, et puis tu la remercie, toujours en parlant si fort. C'est vraiment gentil de sa part, pour la pomme. Puis, tu la regardes enlever la bête sur son épaule. Tu es légèrement déçu. Elle n'a pas eu peur. Elle a juste réagit du fait que tu as crié. Elle revient après avoir jeté la bête dans la poubelle. Tu croque la pomme à pleine dent, et puis tu la regardes. Oui, elle serait vraiment bien si elle souriait. Tu es sceptique. Tu n'es pas sûr de toi. Tu as peur de te faire violemment recaler. Et tu n'aimes pas ça. Elle se met enfin à parler. Elle te fait remarquer que tu es étrange. Ah bon? Peut être. Tu lui souris. Ce n'était pas désagréable, cette remarque. Tu l'as plutôt bien pris. Et puis tu hausses à nouveau les épaules. Que répondre à ça. C'est pas grave. Tu te mets à parler, après avoir remangé une bouchée de ta pomme.

    « Les pommes sont vraiment bonnes, tu devrais les goûter. Ah! Mais pas celle là, elle est à moi, tu me l'as donné. Tu n'as pas le droit de la reprendre. »

    Tu ne comptes pas la laisser faire. Même si, pauvre de toi, elle n'en avait sûrement pas l'intention. Tu as déjà mangé dedans. Ce serait un peu sale si elle voulait reprendre une pomme entammée. Puis, tu fronces les sourcils. « Tu devrais sourire. J'en suis sûre que tu es beaucoup plus belle. Tu as l'air sombre, là! » ; Un peu de joie de vivre, comme toi, Dix. Mais toi, tu es carrément trop à fond. Tu es un amoureux de vivre, tu ne veux pas mourir maintenant. Toi, tu n'es pas mort. Et puis, tu ne t'arrêtes pas de parler. En faite, c'est une habitude, de parler, de commenter, de chipoter chaque choses. C'est dans ta façon d'être. C'est tout un mode de vie, il faut l'avouer. « Dis, tu crois que si les pommes étaient bleu à poids jaune, ou encore, si cette pomme était rose bonbon avec des rayures multicolores... oh non! Si une pomme avait la couleur de la pasthèque. Tu crois que tu la mangerais comme je le fait maintenant? » ;; Tu es irrécupérable. Que répondre à ce genre de questions. C'est vraiment stupide de ta part. Mais tu continues. « Moi, je pense que je la mangerais quand même, ça se trouve, si une pomme change de couleur, son goût change aussi. Par exemple, une pomme, si ça avait le goût du barbe à papa! Ce serait génial. Quoique, le goût des pommes, c'est pas mauvais non plus. Sinon, je mangerais pas, là. » Oui oui, tu es très sérieux. Très même. Tellement, que tu ne souris même plus. On dirait un gamin qui parle. Et puis, tu te rends compte de quelque chose. Tu ne la connais pas. Enfin, pas son prénom. C'est impoli. Tu regardes la pomme avec attention, puis tu reposes ton regard sur elle. « Moi, je m'appelle Dix! Et toi? » ;Tu as envie de connaître son prénom. Tu as envie d'entendre ses réponses, même si tu ne l'as pas laissé trop parlé, tellement tu étais absorbé par des pensées. Mais tu espères quand même qu'elle réponde à toute tes questions. « Hun?»
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Mar 12 Oct - 17:08

Voila, maintenant tout le monde les regardes. June n'y est pour rien. June à l'avenir, ne lui demandera plus de parler moins fort parce que de toute façon, il ne l'écoute jamais. Elle entend la table d'à côté rire du jeune homme, rire d'eux en l'occurence. Qui n'en rirait pas ? La situation a tellement l'air comique, vu de loin. Le jeune homme lui donnait maintenant une série de conseils, comme manger une pomme ou..

Dix - Tu devrais sourire. J'en suis sûre que tu es beaucoup plus belle. Tu as l'air sombre, là!

Enfaite...Elle n'a pas l'air sombre. Elle l'est, tout simplement. Ahah, c'est déjà ça de le remarquer, ça ne se voit pas assez sur son visage. Crois-moi, tu aurais du la voir il y'a quelques mois de ça, toute souriante. Moins souriante que toi cela dit. Et puis, belle ? Comme on le dit souvent, la beauté est subjective et June ne s'est jamais trouvée "belle". Elle n'a jamais passé des heures dans la salle de bain, jamais réfléchi trop longtemps aux vêtements qu'elle mettrai le lendemain. Elle ne s'est jamais casser la tête à ce sujet, parce qu'elle n'en avait jamais eu l'occasion. Jamais eu ... De raison ? Elle le regarde. L'attention de June n'a jamais été retenue aussi longtemps sur quelqu'un.. Il parle. Il parle beaucoup, mais à la différence des commères de sa classe, ça ne l'ennuie pas. Les paroles du jeune homme sont quelque peu particulières, elle ne sait jamais à quoi s'attendre quand il ouvre la bouche. Un de ces quatre, il poura très bien lui parler de ... De tout et n'importe quoi justement ! Un de ces quatre ? ... Même si le revoir est quelque chose de très peu probable. En tout cas là, il parle de pommes. De pommes au goût de barbapapa, pastèque, ou encore à rayures multicolores ou à pois jaunes. Compliqué n'est-ce pas ? Elle lui répond juste ;

June - Sans doute ?

Et il se remet à parler, trop préoccupé à parler pour se rendre compte qu'elle ne dit pratiquement rien. Comme si les vannes à paroles s'étaient ouvertes et qu'elles ne se refermeraient jamais. Le pire, c'est qu'il y'a de la sincérité dans ce qu'il dit. Tellement de sincérité que son sourire disparaît. Miracle ? Probablement, June ne le connait pas assez pour dire ça. Et il parle, il parle et question soudaine à laquelle elle ne s'attendait pas.

Dix - Moi, je m'appelle Dix! Et toi?

Dix, prénom particulier. Prénom que la jeune femme n'avait jamais entendu auparavant. Prénom qu'elle envie. Prénom...Court, voila pourquoi. Elle enviait toutes ces personnes qui avaient un prénom court. Pas d'oublis, pas de mauvaises prononciations, de la simplicité uniquement. Junie se mord légèrement les lèvres, pour elle, c'était totalement l'opposé ; Mauvaises prononciations, oublis, complications... Elle hésite un moment avant de lui dire son prénom. Ses prénoms.

June - ... Leah-June.

Huh ? Honte de tes prénoms maintenant, June ? Elle détourne le regard pour le poser sur cette table qui rigole encore de la dernière connerie de Dix mais l'écoute toujours. Non parce qu'elle se sent obligée de le faire. Juste parce qu'elle a juste envie d'être noyée de ses paroles un moment. Noyée pour ne rien entendre d'autre que lui. Parce que lui au moins, il ne l'ennuyait pas... Mais quand il hurle, c'est une autre histoire.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Mar 12 Oct - 17:33

    Légèrement déçu mais ce n'est pas bien grave. Parce qu'en faite, tu parles, tu parles et tu parles, tu essayes de voir si elle répond. Mais finalement, elle ne répond presque pas. Enfin, pas comme tu l'aurais souhaité. Mais ça passe, parce que tu n'arrêtes pas de parler sans cesse. Calme Dix, calme. Tu ne l'écoutes que d'une oreille, trop occupé à réfléchir en même temps de lui faire savoir comment tu penses habituellement. Tu as d'ailleurs une étrange façon de penser, de réfléchir, de parler. En faite, tu es différent des autres tout court. Tu remarques la table à côté. Ils rient de toi. C'est un peu vexant, oui, tu es extrêmement susceptible. Mais tu n'essayes de ne pas trop porter d'attention. Tu parles à quelqu'un d'autre, là maintenant. Tu parles à la fille bizarre qui est assise en face de toi, elle ne semble même pas t'écouter. Mais tu sais qu'au fond, elle est en train de s'imaginer des choses. C'est logique, non? Puis enfin, tu lui offres joyeusement ton prénom, et tu lui demandes le sien. Elle ne répond pas tout de suite, tu te demandes si tu vas te faire encore une fois recaler. Enfin, « encore une fois » est une façon de parler, puisque tu n'as jamais vraiment été recalé par cette fille. Elle semble hésiter, mais tu insistes. Tu ne comptes pas te moquer de son prénom.

    June - ... Leah-June.

    Ah enfin! Mais tu te stoppes dans tes paroles. Tu... aimes bien, ce prénom. Ce n'est certes, pas aussi original que le sien, mais au moins, il n'entraîne pas une succession de moquerie, comme le tien. Elle semble avoir honte. Tu ne réagis pas vraiment à ça. Mais le fait qu'elle t'aies dit son prénom te réjouit. Tu tends ta main jusqu'à son visage et tu l'attrapes par le menton. Il faut qu'elle te regarde. Tu as besoin d'attention de sa part, surtout quand il n'y a que toi qui parle. Tu préfères parler aux personnes quand ils te regardent, pas en ayant la tête ailleurs. Tu lui fais tourner la tête de ton côté. Encore une fois, ça attire l'attention de tout le monde. Par ci par là, tu entends des filles jalouses, tu entends des garçons en train de siffler comme des porcs. Ça ne t'intéresse pas, tu essayes de les ignorer. Tu veux seulement que cette fille fasse comme eux, mais en mieux. « Tourne pas la tête quand je te parle, sinon je vais m'arrêter. » ;; Puis tu marques un temps de pauses. Tu lui souris tendrement. « Tu as un joli prénom, Leah June! » ;; Ouf, tu espères de ne pas avoir écorché son prénom. Ce serait vraiment désagréable. Et puis, tu lâches son visage et se met une nouvelle fois à rire. Il n'y a rien de drôle, Dix, tu devrais arrêter de rire comme ça, aussi bêtement. « Tu sais, rire, même pour rien, c'est bon pour la santé? » ;; Tu rigoles juste pour ça? Oui. En faite, tu l'as lu quelque part, mais tu ne te souviens même plus d'où tu as tiré cette information. Enfaite, tout ce qui importe là, c'est qu'elle comprenne ce que tu essayes de lui dire.

    Tu soupires, et tu la regardes. Puis, tu commences à approcher tes mains de ses joues, un air un peu machiavélique au visage. Ensuite, sans qu'elle même puisse s'en rendre totalement compte, tu lui étires les joues et tu lui fais arborer un pseudo-sourire. Elle n'est même pas belle, comme ça, Dix. C'est normal, qui serait beau ou belle en ayant un sourire étiré, forcé ainsi? Mais tu commentes, en riant. « Tu vois que tu es plus belle! » ;; et puis tu fronces les sourcils, continuant. « En faite, ce serait mieux si tu souriais par toi même. Oh s'il te plaît, s'il te plaît, s'il te plaît, souris moi au moins une fois! » ;; tu lâches ses joues qui virent au rouge. Oups. Tu as tirés un peu trop fort, Dix. Finalement, tu rigoles encore, encore et encore et puis tu croises tes bras sur ton torse. « Si tu ne me fais même pas ça, je serais toujours ainsi à t'embêter. Et je te lâcherai pas tant que je sois satisfait. Compris? » ;; Tu es sacrément diabolique. Si elle ne sourit pas, elle doit te supporter pendant un bon bout de temps. Et tu n'es pas non plus du genre à abandonner les choses. Coûte que coûte. « En faite, je crois que... si une pomme était d'une couleur pastèque et de goût barbapapa, j'en aurais une montagne chez moi. J'adore la couleur de la pastèque. Vert avec des rayures noirs, à l'intérieur, un rouge presque rose! C'est joli, non? Et puis, j'adore aussi la barbapapa. Même si ce n'est mon péché mignon qu'à moitié. Tu vois, ce que j'aime, dans les barbapapa. Ce mot là, « bar-ba-pa-pa », je trouve que ça sonne bien. C'est mignon. En plus, j'aime beaucoup la sensation. Ça fond dans la bouche, sur la langue. Elle serait triste la vie, sans barbapapa... » ;; tu radotes, tu radotes, tu radotes. Au final, ça se trouve, ça n'intéresse même pas la fille à qui tu t'adresses. Ça t'es égal. En faite, tu as juste envie de parler, sur le coup. Tu penses sûrement que ce que tu racontes là, possède concrètement un sens. Mais il n'en est pas. Il n'y a aucune structure, aucune parole réfléchis dans tes dires. Tu racontes du charabia, du n'importe quoi! C'est peut être normal si la Leah June ne te comprends pas...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Mer 13 Oct - 12:31



Dix - Tourne pas la tête quand je te parle, sinon je vais m'arrêter


Le geste de Dix attire l'attention. Et si de simples regards pouvaient tués, June serait déjà morte à l'heure qu'il est. Parce que ces filles ne la regardent pas pour ses beaux yeux. Jalousie ? Très certainement. Clignement d'yeux. Ses joues virent au rose avant même qu'elle ne puisse s'en rendre compte, et elle déteste ça. La main de Dix n'est pas froide, comparée à la sienne, c'est là seule chose à laquelle elle peut penser. Il dit trouver son prénom "joli", elle ne le contre-dit pas mais ne pense pas pareil pour autant. Et puis le jeune homme se remet à rire. Auparavant, elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi joyeux que lui.

Dix - Tu sais, rire, même pour rien, c'est bon pour la santé?

June - Tu es donc en bonne santé, Dix, conclut-elle.


Et toi en très mauvaise santé Junie. Cela fait près de cinq mois qu'elle ne sourit pas, ne rit pas, ne s'amuse pas. Si ses paroles arrivaient à démontées Dix, ça n'étonnerait personne. June est un nuage gris. Un nuage gris coincé dans le ciel, qui voudrait être une goutte de pluie, rien qu'une goutte de pluie. Etonnant que Dix ne l'ait pas ennuyée au bout de dix minutes maintenant. Dix avait un surplus d'imagination, d'originalité, presque. La jeune femme regarde autour d'elle, ces paires d'yeux qui la fixent la met un peu mal à l'aise. Mais quand elle les croises, ils retournes pratiquement tous à leurs occupations, non sans rire ou commérer encore un peu. Sans qu'elle s'y attende une fois de plus, les doigts de Dix se posent sur ses joues et il les tires.


Dix - Tu vois que tu es plus belle !

June - Ha.. Dix, mes 'oues !... 'Arrives plus à parler correctement... 'A rien de marrant, Dix !


Dix - En faite, ce serait mieux si tu souriais par toi même. Oh s'il te plaît, s'il te plaît, s'il te plaît, souris moi au moins une fois !

Les tables d'à côté se remettent à rire. Beau spectacle n'est-ce pas ? Cependant, plus moyen que June lui faire un même, semblant de sourire maintenant. Regardez, elle fait la moue. Une vraie môme, je l'aurais toujours dit. Passant ses mains sur ses joues, elle regarde Dix et fais non de la tête incapable de parler pour le moment. Les mots lui manquaient. Et il lui faisait du chantage en plus ! Elle ne répond pas de suite et le laisse parler jusqu'à ce qu'il ai complètement fini. Haussant les épaules une fois calmée, June lui répond alors ;

June - Fais ce que tu veux, ça ne marchera pas Dix.

Dans ces mots, il y'avait une pointe de déception. Comme si elle savait que rien ne serait capable de lui redonner le sourire un jour. Alors ce qu'elle voulait maintenant, c'est que ça ne soit pas contagieux. Que son sourire à lui ne s'efface pas. Le faire fuir peut être ? Elle ne s'en était peut être pas rendue compte tout de suite mais, elle s'était attachée à lui. Un peu. Assez pour avoir des doutes, là maintenant. "Comment s'attacher à quelqu'un en quelques minutes" tome 1. Elle le regarde un moment et puis finit par se lever de table en lui disant vaguement qu'elle devait y aller, maintenant. Pretexte idiot en prime ; "J'ai oublié mon casque". Or son casque, elle l'avait sur les épaules. Idiote. Elle pose une main sur son épaule pour lui dire au revoir. Ou plutôt adieu ? Dans un pensionnat pareil, peu probable qu'ils se revoient. Et ses pas silencieux se dirigent vers les portes du refectoire.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Invité le Lun 18 Oct - 18:40

    June - Fais ce que tu veux, ça ne marchera pas Dix.

    Puis elle part. Tu aurais voulu aller lui attraper le bras, lui dire de pas partir, de rester un peu plus avec toi. Mais tu n'oses plus bouger. Tu restes pétrifié. Comment peut-elle partir ainsi? Tu la regardes partir et tu secoues la tête. Bah merde. Tu es vexé. Pire que ça. Toi qui est si confiant, tu ne sais soudainement plus quoi faire. Mais tu te reprends. Tu la regardes toujours, d'un regard noir. Tu ne lui pardonneras sûrement pas le fait qu'elle t'aies laissé en plan devant toutes ces personnes. Toi avait voulu lui donner la bonne santé, toi qui aurait voulu lui offrir ton sourire. Tu trouves sa petite personne désolante. Elle n'arrivera à rien, ainsi. Et tu le sens. Tu sais qu'elle ne vit pas vraiment pour elle, elle l'a bien dit, qu'ici, c'était un enfer sur terre. Tu fronces les sourcils et tu jettes le morceau de pomme qui te reste sur une personne qui te regardait en se moquant de toi. « FERMES-LA! Tu m'énerves. » Cash, tu n'y es pas allé de main morte. D'un regard sévère, tu soupires et tu te lèves violemment. Ça y est, elle a réussit à t'énerver. Tu es plus que frustré. Tu te lèves, fourres tes mains dans tes poches et tu sors du réfectoire sans regarder derrière toi. Tu as déjà oublié le défi que tu t'es donné. Elle a gagné, si on puis le dire ainsi. En faite, elle t'a tellement foutu sur les nerfs que tu as oublié le fait qu'elle avait peut être envie que tu la rattrapes. Mais c'est trop tard. Elle est bien loin, et tu n'as pas non plus envie de la rattraper, au point où t'en es.

    « Leah-June hein... je te retiens. »

    Siffles-tu entre tes dents. Tu quittes le réfectoire d'un pas décidé, en claquant violemment la porte derrière toi.



    { HRP ;; Désolé pour ce minuscule rp. Mais la fin, je bloque toujours- ù.ù



    { Pour moi, le rp est clos.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I just wanna sleep {PV. Dix Empolhem} - Finie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum