BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Aller en bas

BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Brooklyn Duroy le Ven 15 Juin - 17:59

    I. Casier Judiciaire

    • Prénom, nom – et surnom s'il y en a un : Brooklyn, Duroy
    • Age, date de naissance : 14 ans, un vingt novembre 1994
    • Lieu de naissance et origine: Perdido Beach, d'origine française
    • Orientation sexuelle : Elle s'en fiche complètement.
    • Date d'arrivée au pensionnat: Janvier 2008
    • Cause : Elle a mit de la drogue dans les gâteaux préparés ainsi que les boissons pour la fête de fin d'année.
    • Manie, habitude : Écrire dans son calepin bleu
    • Aspiration, ambition : Rien en route.
    • Groupe désiré: Dégénérés
    • Pouvoir : Donner vie à ses dessins (IIII)
    • Sentiments envers les Sans-Pouvoirs : Une indifférence totale
    • Fonction : ( À remplir seulement si votre personnage est un adulte, sinon, rayez. )


    II. Portrait Robot

    Je suis brune et j'ai cheveux longs -j'imagine que tes yeux, contrairement aux miens ont pu le voir n'est-ce pas ?- Ne me juge pas selon ce dont j'ai l'air en surface. Les apparences me donnent n'importe quel rôle ; je peux être la fille innocente, je peux être la fille que tout le monde traite de garce, je peux être la fille sympathique avec tout le monde, je peux être la fille que tu veux si tu n'apprends pas à me connaître. Je suis dans la moyenne, pas trop grande ni trop petite non plus. J'ai de grands yeux bleus qui te regardent -enfaite, je ne te regarde que d'un œil, l'autre est un peu trop malade pour ça, alors il reste derrière le cache-oeil qui me donne des airs de pirates- et qui attendent de voir quel regard tu porteras sur moi la première fois. De grands yeux bleus cernés de noir. On dit de moi que je ne suis pas très féminine ; je pourrais me couper les cheveux, là, tout de suite sans pleurer comme une madeleine. On dit que je devrais sourire un peu plus parce que mon regard n'exprime rien si ce n'est une absence totale de sentiments. Je suis cette fille qui n'a pas besoin d'être maquillée avec trois pots de peinture pour commencer ma journée de cours . Je suis cette fille qui traverse les couloirs et que tout le monde traite d'anorexique à cause de sa maigreur mais aussi à cause du fait qu'elle ne mange pas énormément. Je suis cette fille qui a naturellement mauvaise mine avec ce teint pâle plus l'hiver que l'été. Je suis cette fille qui tombe facilement -peut être trop d'ailleurs- malade. Il suffirait d'un passage sous la pluie, d'une nuit légèrement vêtue, de plusieurs vagues de vent un peu trop froides pour que je tombe malade. C'est misérable n'est-ce pas ? Merci maman pour ce système immunitaire en béton ! Je n'ai pas de style particulier. En dehors du pensionnat, quand je peux le quitter, c'est-à-dire très rarement ; j'aime porter des jean boyfriend avec des hauts assez amples. Il est rare que je porte des robes ou des jupes de mon plein gré. Le port de l'uniforme a d'ailleurs été quelque chose de très dur pour moi. Mais après avoir passé quelques trois mois en heure de colle après les cours, j'ai vite perdu le goût de mettre des jeans slim. Je fais dans la simplicité, je porte ce que j'aime en gros. Peu importe si ce n'est pas à la mode et tout le blabla qui va avec. On est beaucoup mieux dans des vêtements confortables que la dernière collection de machin qui vous donnera l'impression d'agoniser dans un étroit corset en métal bien serré. Je suis cette fille, qui sur coup de tête bien violant pourrait se teindre les cheveux de brun jusqu'à arc-en-ciel ! Tout ce qui ne change pas, c'est cet œil qui vous regarde et qui attend de voir quelle sera votre réaction en me voyant pour la toute première fois.


    Bienvenue à l'intérieur de sa tête ; l'endroit qui manque le plus de logique je pense.
    La première chose à savoir c'est qu'elle te déteste. Elle te déteste parce qu'elle n'a tout simplement pas le choix. Voir les gens mourir d'amour la rend malade et elle n'a pas envie de finir comme ça elle aussi. Vous avez déjà vu des gens en détester d'autres en mourir ? Non, cela tombe plutôt bien d'ailleurs. Brooklyn est une adolescente qui n'aime pas le désordre. C'est d'ailleurs une des seules personnes -si ce n'est pas la seule- à ranger les chaises correctement, effacer les graffitis sur la table dessinés au correcteur. Ce n'est pas pour rendre service aux autres. Elle SE rend service enfaite. Vous aurez du mal à la cerner ; autant parce qu'elle n'est pas très blabla que parce que son côté sarcastique permet difficilement de savoir si ses phrases sont sincères ou non. Elle saura vous surprendre, il y a de la créativité là-dedans ! Alors ne vous attendez à rien, vous risquez d'être déçu. Que dire de la mademoiselle sinon ? n'a rien du portrait de l'adolescente ordinaire, d'ailleurs il est difficile de l'associée à quoi que ce soit. C'est une personne qui reste seule par choix car être mal accompagner ne l'intéresse aucunement. Il y a bien des jours où elle a l'impression de se noyer dans cette solitude grandissante mais, elle vide tout dans ce calepin bleu ; tristesse, joie, colère, elle immortalise même des instant à l'intérieur de ce calepin. Dès qu'elle a l'impression de sombrer c'est une des premières choses dont elle se sert pour remonter à la surface. S'il y a une chose qu'elle redoute, c'est bien le fait d'atteindre la dernière page de ce qui semble être sa bouée de sauvetage. Quitte à foncer droit dans un mur, Brook est une personne qui agit sur coup de tête. Ce qui lui vaut le plus souvent des ennuis d'ailleurs ! Elle est maladroite, bouscule des gens sans se retourner pour s'excuser, parle parfois trop fort, se moque avec une discrétion qui n'est pas flagrante, est vulgaire lorsqu'elle est en colère. Ce n'est pas la fille modèle, vous vous en doutez maintenant ? Un jour, cette fierté qui la pousse à tout le temps faire bonne figure la perdra ! Tout le monde lui dit d'ailleurs. Elle joue avec le psy, lui fait croire qu'il avance alors qu'il est resté sur le même point depuis le début, elle joue peut être même avec vous au moment où je vous parle. Ce que je veux dire, c'est que personne ne connait vraiment Brooklyn, elle peut être ce que vous voulez, ce qu'elle veut vous faire croire -les cours de théâtre ont bien aidés n'est-ce pas ? Cependant si on devait noter sur une échelle de dix son côté peste, on pourrait dire qu'elle n'est pas si peste que ça en fin de compte. Mais ce serait parler trop vite. Attendez de lire son histoire et les raisons pour lesquelles elle est arrivée ici et vous verrez un peu plus clair. Brooklyn ferme les écoutilles dès qu'elle est sur le point de laisser ses sentiments remontés à la surface. Elle ne s'autorise pas à "déborder" en public, comme elle le dit si bien. Même si elle se fiche bien de ce que peuvent penser les élèves du pensionnat, elle tient quand même a faire bonne figure car ce serait faire plaisir a une bonne partie du pensionnat que d'afficher un visage triste. Elle est forte mentalement et elle n'a pas fait l'armée. C'est peut être le camp de redressement dans lequel elle a séjourné pendant une année lorsqu'elle avait onze ans ? J'expliquerai plus tard comment elle a finit dans ce camp, c'est passionnant ! Brooklyn est têtue, courageuse, à moitié sûre d'elle. Son verre n'est pas à moitié vide, ni à moitié plein, il déborde tout comme son imagination. Elle a les pieds sur terre cela dit. Elle ne s'énerve pas pour rien, il est même très difficile d'énerver Brooklyn mais lorsque cela arrive, sa colère est explosive, méfiez vous. Une pointe d'égoïsme, trois couches de violence, un zeste d'honnêteté, cinq cuillères à soupe de sarcasme, une pincée de maladresse, un litre de... Vous pensez que l'on peut fabriquer des Brooklyn sur commande ? Cette fille est unique, elle peut être votre amie comme votre ennemie. Apprenez à la connaître, ne jugez pas cette fille selon les apparences, aimez là ou détestez là. Le seul regret que l'on puisse avoir c'est de ne pas l'avoir dans sa vie.



Dernière édition par Brooklyn Duroy le Lun 25 Juin - 17:29, édité 25 fois
avatar
Brooklyn Duroy

Messages : 44

Age du personnage : 14




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Brooklyn Duroy le Dim 17 Juin - 13:22

    III. Enquête

    20 novembre 1994, c'est une fille et ils l'appelleront Brooklyn, comme la ville où Sophie et Émile Duroy se sont retrouvés après de longues années séparés. Et vous parlez d'une enfance normale ! Brooklyn est née dans un hôpital de Perdido Beach alors que son père finissait une partie de golf avec de vieux amis. Quelle idée de laisser le portable dans la voiture ? Sophie Duroy lui en a voulu pendant des jours entiers avant de pardonner son conjoint. Parce qu'il faut l'avouer, elle l'aimait à en mourir. Elle serait passée sous un camion, elle aurait choppé toutes les maladies à sa place pour vous dire ! Sophie était amoureuse d’Émile mais ce n'était pas ça le problème. Le problème était qu’Émile prétendait l'aimer et partait en voyage avec sa secrétaire refaire sa vie en quelques jours pour revenir à la maison les poches remplies de mensonges et les vêtements empestant l'escapade qui ne pouvait même pas être qualifiée d'amoureuse. C'était ça le problème, qui dansait derrière le dos de la madame Duroy. Un jour, elle est passée le voir au bureau avec une Brooklyn âgée de quatre ans et demie, elle a eu la surprise de voir monsieur avec sa secrétaire dans une position assez embarrassante et pile à ce même moment, elle commençait à faire le deuil de lui. C'était fini. Elle a tout simplement fait ses valises et emmené Brooklyn avec elle sans même qu'il ait le temps de retarder ou même d'empêcher leur départ. Une petite fille qui ne comprends pas tout ce qu'il se passe. Une femme en colère qui compte refaire sa vie du jour au lendemain. Madame est mannequin et fait partie de l'élite. Elle peut se permettre de tout plaquer. Toutes les deux s'installent dans un de ces beaux quartiers de Perdido où il est difficile de ne pas s'ennuyer. Brooklyn grandit au milieu de vieux couples qui voulaient un endroit calme pour se reposer. Pas d'enfants de son âge dans le quartier, juste des adolescents qui atteignaient la quinzaine alors qu'elle n'avait que huit ans. Ce qu'il faut savoir à propos de Brooklyn, c'est qu'elle a toujours eu des problèmes de santé ; son oeil droit est incapable de voir, alors que son oeil gauche doit se faire opérer pour que sa vision ne soit plus aussi floue. Elle a toujours été différente. Elle les voyait sur le toit de leurs maisons fumer des cigarettes en cachette et boire quelque chose que leurs parents n'auraient surement pas appréciés. Ils s'invitaient à des fêtes lorsque papa maman partaient en voyage. Deux ans plus tard, Brooklyn faisait parti de cette bande. Bande que maman n'avait jamais vu de sa vie parce qu'elle ne les a tout simplement jamais présenté à elle. Sinon qu'est-ce qu'elle se serait dit hm ? Mais quelle mauvaise fréquentation ! Je ne veux pas que tu restes avec eux Brooklyn, tu m'entends ? Et elle, elle ne pouvait pas. On ne peut pas se passer de personnes qu'on fini par aimer comme ça. Un jour ils ont quittés Perdido Beach dans la bagnole du père d'Aidan. C'était le truc le plus fou qu'ils aient fait ! Son père le tuerait probablement mais, ça en valait le coup, vraiment, ils avaient beaucoup rit.

    Quand ils sont retournés à Perdido de force une semaine plus tard, Sophie Duroy a retrouvé sa fille qui planait au je ne sais quoi. Suzanne avait interdit à ses filles Zoe et Miranda de sortir et avait fait venir un professeur à la maison. Le père d'Aidan, Tyler avait employé les mêmes moyens que Sophie. Les parents de Josh et Sara avaient décidés de déménager, tout simplement. Ils s'étaient tous perdus de vue. Dispersés comme de la poudre. Le camp de redressement n'avait pas été si cauchemardesque bien que pendant une année elle soit restée toute seule. Elle n'avait absolument que des ennemis pour lui tenir compagnie. Des filles avaient essayées de lui bruler les cheveux à l'aide d'un briquet parce qu'elle attirait l'attention des messieurs sans vraiment le vouloir. Les concernés faisaient circuler des rumeurs parce qu'elle repoussait froidement leurs avances. Et pour ce qui est du reste -parce que soyons réaliste, Brooklyn n'est pas au goût de tout le monde- ils ne l'aidaient pas non plus car ils avaient mieux à faire. Ah quelle année au camp de redressement ! Elle a littéralement tapé dans la jambe du directeur un jour. Vous savez combien d'heures de colle cela vaut ? Ce que vous devez savoir c'est qu'elle n'a pas eu droit aux heures de colles, c'était une punition bien trop faible pour être appelée punition. Elle n'a pas eu droit au visites, elle a fait plusieurs tours de terrain, est passée en isolement sans livre, sans papier, sans crayon, sans quoi que ce soit pour s'occuper d'ailleurs. Elle a du nettoyer le réfectoire, le hall, a été privée d'appel pendant quelques trois semaines au minimum. Cela lui demandait parfois de sauter un repas pour avoir le temps de finir la corvée. Quand sa mère est venue la voir, elle avait perdu du poids à vue d'oeil. Elle ne lui a même pas demandée si elle pourrait tenir encore longtemps. Elle a simplement dit que c'était fini et qu'elle retournait avec elle à la maison. Cela faisait un an tout juste qu'elle était restée dans ce camp. Elle ne lui a jamais dit mais quand sa mère à prononcé ces mots, quelque part elle était assez soulagée. Elle allait retrouver ce quartier, les personnes qui étaient restées. Elle avait retrouvé Aidan qui avait passé six mois dans un camp similaire au sien, puis Zoe qui était revenue dans son établissement d'origine. Josh et Sara étaient partis, ils avaient déménagés mais n'avaient pas pour autant cessés d'envoyer des lettres, ça faisait plaisir. Miranda quant à elle, avait mit fin à ses jours, elle ne supportait plus d'être enfermée.

    Brooklyn avait retrouvé son ancien journal caché à l'intérieur de sa peluche. En regardant la dernière page, elle était tombée sur le jour où ils l'avaient envoyés au camp de redressement.


    On est samedi et des nuages blancs flottent au-dessus de ma tête. J'entends encore les rires d'Aidan quand on dépasse la vieille dame alors que Zoe lui dit de ralentir. Miranda est beaucoup trop défoncée pour dire quoi que ce soit, elle dort sur les genoux de Josh. Parfois j'ai peur qu'elle ne se réveille pas, alors je lui pince le bras. Sara quant à elle regarde à la fenêtre, je suis sûre qu'elle peut voir la licorne qu'on a vu dans les champs la dernière fois ! J'en suis sûre. Aujourd'hui je pars dans ce putain de camp de redressement. Les parents de Sara et Josh nous ont retrouvés un peu plus loin de la ville hier après-midi. Sara a prit une gifle si forte que sur son visage très pâle il y avait une marque rouge au niveau de sa joue. J'ai pas envie de partir maintenant. J'ai envie de remonter un peu le temps, de passer mes après-midi avec eux et cette licorne qui traine dans les champs de Perdido. Maman a brûlé tous mes CD de rock sous mes yeux hier soir. Ils sont tous passés par la cheminée je crois. J'ai pas envie de pleurer. On dit que je suis un peu trop vieille pour pleurer pour ce genre de choses. Maintenant je me demande ce que ça fait de se retrouver seule, parce que je ne me suis pas retrouvée seule pendant un moment. Je vais partir en camp de redressement. Camp de redressement, ce mot a un goût légèrement amer dans la bouche de maman.



    Ensuite elle est allée au pensionnat quelques années plus tard. Elle avait mit de la poudre magique dans les gâteaux, boissons qui avaient étés préparées pour la fin de l'année. Elle n'avait pas fait ça toute seule ; Aidan et Zoe avaient aidés. C'était pour s'amuser de toute façon. Quoi de plus marrant que de voir Mr. Crown planer ne serait-ce qu'une soirée ? Touuus les jours il donnait l'air d'avoir avalé un lampadaire tout entier ! Un peu de poudre magique l'aiderait sans doute. "Poudre magique", c'est comme ça qu'ils l'appelaient. Tous le monde y a eu droit. Des gens s'étaient mit à parler de dragons sous la table, d'extrait de nuage dans le gâteau de Brooklyn et je vous épargne du pire. C'était une explosion de n'importe quoi ! Jusqu'à ce que le directeur arrive et comprenne tout. Misère de chez misère, la seule chose qui n'avait pas été calculée, c'était la présence du directeur qui était pourtant si évidente. Un couple d'élève a sauté du toit, pensant qu'il pouvait voler. Toute la bande s'est fait prendre et l'information est restée silencieuse. Les élèves de l'établissement ont fini à l'hôpital de Perdido, parfois même sans comprendre pour certains. Quant aux trois autres, Coates leur a été proposé. Les parents d'Aidan et ceux de Zoe ont décidés de déménager alors que la mère de Brooklyn a tout de suite accepté l'offre. Oui, la mère de Brooklyn. Pour ce qui est de la concernée, c'était tout autre chose. Comment ? J'ai sauté une étape ? Il est vrai que je ne vous ai pas parlé de la façon dont elle a découvert son pouvoir. C'était durant l'année passée en camp de redressement. Quand elle est tombée malade, elle a passée ses journées dans son dortoir à attendre la visite habituelle du docteur. Pas suffisamment en forme pour écrire, elle s'est mise à dessiner sur son bloc note. Un jour elle a dessiné sa chambre avec des couleurs un peu plus vives, des nuages de toutes les couleurs. Et puis elle avait fini par s'endormir. En se réveillant, elle a ouvert les yeux sur une chambre totalement différente. La licorne dont elle rêvait était même apparue à côté de la fenêtre. Lorsque le docteur a frappé à sa porte pour entrer elle s'est empressée de dissimuler cet espèce de ... Chose inqualifiable en jetant un verre d'eau sur son dessin. Résultat ? Son dortoir s'est retrouvé presque inondé. Une chose est sûre, l'humidité ne manquait pas. Personne n'a jamais pu expliquer ce qu'il s'est passé.

    A présent elle vit sa vie à Coates. Ce n'est pas vraiment l'endroit où elle se voyait à quatorze ans, mais ce n'est pas si terrible que ça si on exclu le fait que cette rivalité entre dégénérés et normaux. De nombreux phénomènes étranges se produisent depuis qu'elle est arrivée à Coates. Personne ne comprend ce qu'il se passe, sauf elle.

    IV. Auteur du Crime

    Votre nom ou pseudo : Chipswow
    Age : L'âge d'être ton arrière arrière arrière../lapidée/
    Avatar : Chrome Dokuro, Katekyo Hitman Reborn!
    De quelle façon avez-vous découvert le forum ? Je le connaissais depuis longtemps déjà ! Donc je suis revenue, eh oui, revenue~
    Des suggestions pour l'améliorer ? Des events ? Ce qui pourrait rendre le forum un peu plus actif, sinon il est toujours aussi parfait.
    Autre chose? [Code Validééééé par le psychopathe ! ... Dis-moi, tu étais quel membre avant?? *lattée pour curiosité*]


Dernière édition par Brooklyn Duroy le Lun 25 Juin - 17:29, édité 1 fois
avatar
Brooklyn Duroy

Messages : 44

Age du personnage : 14




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Drake Merwin le Dim 17 Juin - 20:54

    re-Bienvenuuuuue ♥

    Alooors alors, avant de valider ta fiche, j'aimerais te demander de faire quelques petites modifications ^^ Bon, tout d'abord il y a eu confusion entre Dekka, toi et moi : Naomi est un nom de famille, et Taylor, un prénom. Étant donné que partout dans les predefs le prénom est positionné avant le nom, je croyais que c'était clair... De même, j'aurais dû être plus explicite dans la description du personnage : Taylor est loin d'être suicidaire, alcoolique, dépressive... Elle est plutôt du genre fêtarde, qui traine avec les garçons, etc. Et elle a du cran, mais pas assez de courage pour pousser une fille du haut d'un toit, même sous le coup de la colère. Bref, comme je pensais que les predefs tirés du roman n'intéresseraient que les lecteurs de Gone, je ne me suis pas éternisée sur la description, et je m'en excuse >.>

    Donc je te propose une chose : soit tu modifies Taylor pour qu'elle corresponde un peu plus au personnage d'origine, si tu y tiens, soit je change ton pseudo (et on s'arrange pour l'ava) pour que ta fiche devienne celle d'un nouveau personnage =O C'est comme tu veux !
    (Enfin, tout cela aurait été évité si tu avais envoyé le MP de motivation demandé dans le règlement des prédéfinis ^^)

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Brooklyn Duroy le Dim 17 Juin - 21:10



La deuxième options est plus sage. Quelque part, j'ai peur de ne pas assez bien jouer le personnage n'ayant pas lu le roman x_x
Du coup je pense retaper l'intégralité de la fiche pour faire un personnage inventé. Dans l'immédiat, les idées sont un peu floues
alors je t'enverrai un mp pour le pseudo ?
avatar
Brooklyn Duroy

Messages : 44

Age du personnage : 14




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Drake Merwin le Dim 17 Juin - 21:25

    Je comprends, et je m'excuse encore de n'avoir pas été assez explicite .__.
    Et si vraiment tu trouves que retaper entièrement ta fiche c’est trop long, tu peux juste la modifier hein !
    Je suis très contente que tu restes quand même parmi nous malgré ces difficultés ! Bon courage en tout cas <3

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Brooklyn Duroy le Ven 22 Juin - 7:08



Bonjour !
Alors cela fait à peu près quatre fois que je retape l'histoire et je dois
avoir un problème avec une certaine touche car elle s'efface quasiment
tout le temps. Aujourd'hui je n'ai pas pensé à enregistrer alors ça a été
la quatrième fois de trop. Je pense donc que je vais demander la
suppression de mon compte. Je n'ai pas le temps de retaper mon histoire
tous les deux jours et surtout, j'étais satisfaite de ce que j'avais écris
mais je ne pourrais plus refaire la même chose, c'est impossible. Alors
voila. Je suis désolée pour l'attente inutile et j'aurais aimé faire quelques
sujets avec certains car vos personnages sont tous simplement géniaux mais
voila, j'ai juste l'impression de plus rien écrire de potable depuis que mes
textes se sont effacés : /
avatar
Brooklyn Duroy

Messages : 44

Age du personnage : 14




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Drake Merwin le Ven 22 Juin - 23:41

    .... Huuuuuuu mais pourquoi tant de haaaaine? En plus la description que tu avais commencé de ton perso était vraiment bieeeeen j'aurais voulu avoir la suiiite ToT
    Hum, pour ton problème d'effacement, je ne peux pas prétendre le résoudre mais ça m'est déjà arrivé d'avoir un problème du genre : ça doit concerner la touche Insert (FN + INS chez moi, ça varie en fonction après) non ? Celle que quand tu cliques dessus ton texte s'efface au fur et à mesure de manière chiante XD Tu as juste a recliquer dessus genre =O Après, si c'est pas ça...
    Mais tu sais, si ta première partie est finie, elle suffit pour le moment puisque tu es Dégénérée - le temps qu'on te sélectionne des pouvoirs que tu choisiras, ce qui te permettra ensuite d'imaginer la suite de ton histoire... Tu es vraiment sûre ? ;_;

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Brooklyn Duroy le Sam 23 Juin - 21:53



Bon bon bon, je vais me motiver pour finir ça alors ! Surtout, ne pas s'attendre à des feux d'artifices ; _ ; (merci de me motiver un peu Drake XD)
avatar
Brooklyn Duroy

Messages : 44

Age du personnage : 14




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Drake Merwin le Sam 23 Juin - 22:05

    (Très heureuse de t'avoir motivééée alors *o*)

    Je vais donc te chercher des pouvoirs, j'éditerai ce post pour te les proposer !

    Et bon couraaaage, fight !

    Edit : Aloooors. J'ai beaucoup hésité (Dekka, pourquoi tu es pas laaaaa/sblarf quand tu passeras voir ce post, tu me diras ce que tu en penses et si tu trouves qu'il y en a un autre qui irait mieux, poste !), finalement j'ai sélectionné : le pouvoir de Détecter les mensonges (| barre) puisque Brook est insaisissable mais qu'elle surement, est capable de cerner les autres (si elle avait ce pouvoir en tout cas, oui) ; et le pouvoir de Donner vie à ses dessins (|||), vu qu'elle est créative et qu'elle transporte toujours son carnet, ça pourrait aussi lui faire un super pouvoir.
    Voilaaaa choisis ! Après si vraiment tu penses qu'aucun de ces deux pouvoirs ne convient, MP moi, j'avais d'autres idées en réserve au cas où /o

    Edit Dekka : J'ai rien à dire. ♥ *troll* (Courage pour ta fiche Brookinette ! o/)

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Brooklyn Duroy le Lun 25 Juin - 13:39


Voila ~ C'est un peu bâclé et je m'en excuse ><
mais je pense avoir en avoir fini. J'ai pris la
deuxieme proposition ; donner vie à mes dessins.
avatar
Brooklyn Duroy

Messages : 44

Age du personnage : 14




Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Dekka le Lun 25 Juin - 19:16

    J'aime beaucoup ! C'est mélancolique et tout, et puis on comprend mieux pourquoi elle veut rester toute seule en lisant son histoire... Bravo en tout cas !

    Validée Dégénérés !
avatar
Dekka

World is Mine ♪

World is Mine ♪

Messages : 118

Age du personnage : 13

Localisation : Où je veux.




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Annule la gravité

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BROOKE ◌ J'veux pas vous impressioner mais je joue du triangle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum