Duel au sommet [PV Brook et Caine]

Aller en bas

Duel au sommet [PV Brook et Caine]

Message  Drake Merwin le Mar 1 Jan - 22:09


    Ce n'était pas souvent que Drake faisait des réclamations. A vrai dire, en principe c'était plutôt l'inverse – les enseignants réclamaient son attention, les pions, son obéissance, et les élèves victimisés réclamaient sa pitié. De ne pas taper à certains endroits, voire de ne pas taper du tout. Bref, libre comme l'air de pouvoir refuser de répondre à toutes ces attentes, et il ne se gênait pas pour le faire, Drake se sentait le plus souvent en position de supériorité. Il ne se récriait pas, n'implorait ni ne suppliait personne. Sa seule entrave à la liberté la plus totale (hormis l'Autorité suprême des adultes qu'il rêvait de pouvoir contourner un jour, et il ne fallait pas douter qu'il le ferait) était sa loyauté : en devenant le second de Caine, il avait accepté d'être à ses ordres, voilà tout. Cela serait ainsi jusqu'à ce qu'il change d'avis, se lasse de Caine ou trouve quelqu'un de mieux à suivre (de cela non plus, il ne fallait pas douter que cela arriverait, et même le grand Caine Soren le savait).
    Toujours est-il que Drake n'avait pas l'habitude de se plaindre. Mais jaloux, susceptible, mauvais perdant, et surtout rancunier, il l'était.

    Allongé sur le lit de Caine, avec ses écouteurs et la musique à fond comme à son habitude, il attendait que le propriétaire officiel des lieux revienne. Il voulait avoir une petite discussion avec lui, à propos de certaines choses – ou personnes. Comment était-il entré – la question se posait-elle vraiment? Le pensionnat avait beau être destiné au gosses de riches, les serrures n'étaient pas des modèles derniers cris. Caine risquerait de râler en voyant que son second avait forcé la porte, mais bon, il devait être habitué à ce genre d'intrusions maintenant. De toute façon, elles étaient bien rares. Aujourd'hui était une exception, mais c'était justifiable, beaucoup de choses l'avaient gonflé. D'abord, il avait mal dormi. Ensuite cette salope de Diana lui avait broyé le pied sous la table au self ce matin (et le fait qu'il lui ait d'abord donné un coup de pied dans le tibia n'excusait rien à son comportement). Le prof d'anglais avait convoqué le psy après avoir lu sa rédaction – le sens initial du sujet avait été "détourné de manière provocante et abjecte" selon lui (un jour, promis, il résisterait à la tentation de raconter des conneries sur une feuille, au moins pour éviter une séance supplémentaire de psychanalyse). On lui avait donné du boulot supplémentaire pendant son heure de colle quasi-quotidienne. Et à la fin de a journée, Caine lui avait encore fait faux-bond pour aller voir cette foutue Brooklyn.
    La chose en soit n'était en rien dérangeante : Caine allait voir qui il voulait, quand il voulait, il s'en fichait complètement. C'était habituel, Caine allait souvent côtoyer différents cercles de personnes dans le pensionnat, à la recherche de Dégénérés à mettre à son service – pardon, rallier à sa cause. Les dégénérés en question choisissaient donc d'obtempérer ou non ; si ce n'était pas le cas, après plusieurs tentatives de persuasions, Drake entrait en jeu pour les convaincre de façon plus musclé.
    Brooklyn était apparue comme une de ces personnes. Cela faisait déjà un mauvais point, pour se faire bien voir. Drake détestait l'opposition. Et pourtant, malgré son apparent refus de coopérer, Caine continuait à aller la voir tranquillement, à faire comme si tout allait bien, sans même envoyer son fidèle second la bousculer un peu. Second mauvais point. Drake, que Caine ne laissait toujours pas intervenir pour une raison qu'il ignorait, avait l'impression de perdre en autorité chaque fois qu'il ne cassait pas la gueule d'un quelconque rebelle. Brooklyn, inconsciemment ou non, avait peut-être remarqué cette particularité qui lui était réservée, et surement qu'elle en profitait joyeusement, la garce – ou bien elle comptait le faire bientôt, c'était pareil. Deux autres très très mauvais points. Et, pour finir, la tronche de la petite Brooklyn lui revenait tout simplement pas. Que Caine lui accorde un tel traitement de faveur la rapprochait de Diana. C'était mauvais signe – une greluche suffisait amplement à son malheur, alors deux greluches allant à l'encontre de son bon vouloir, c'était beaucoup trop.

    Autant de raisons qui faisaient que Drake ne portait pas cette nouvelle intrus dans son cœur. Restait à savoir comment s'en plaindre à Caine sans passer simplement pour une sorte de petit copain jaloux et pitoyable – ce qu'il trouverait répugnant, et ce dont il ne voulait surtout pas donner l'impression. Il lui fallait être crédible, tout de même.
    Avec paresse, l'adolescent s'étira d'un geste ample. Il acheva son geste en croisant ses bras derrière sa tête et en étendant ses jambes sur le lit. Décidément, Caine était lent à arriver.

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel au sommet [PV Brook et Caine]

Message  Caine Soren le Mer 2 Jan - 22:34

    On ne pouvait pas dire qu'il chômait en ce moment. Entre les cours, ses tentatives de séduction de Diana – qui se soldaient invariablement par un échec, mais ce n'était qu'un détail, évidemment, puisqu'il savait bien au fond de lui qu'elle n'attendait que de succomber à son charme – et ses visites à Brooklyn, il n'avait pas le loisir de voir le temps passer. Il posait à peine son sac sur le sol de sa chambre, quand il prenait la peine de le poser – aujourd'hui, par exemple, il n'avait pas jugé utile de passer par cet étape et était parti aussitôt les cours finis vers sa vénérable mission – qu'il repartait aussi sec pour aller parler à Brook. Il finissait toujours par la trouver, sans savoir si elle se laissait faire ou s'il était juste redoutablement bon pour découvrir ses cachettes.

    Parfois, il se contentait de lui parler des bêtises qu'ils avaient faites, des conversations qu'ils avaient eues, de leurs souvenirs communs dans cette école où ils étaient allés tous les deux et qui leur semblait pour l'instant bien loin, tant la candeur et les jeux paraissaient éloignés du monde de Coates, cruel et impitoyable envers ceux qui ne connaissaient pas ses règles – pas forcément explicites, puisque le règlement intérieur ne revêtait pas d'importance particulière aux yeux de ses pensionnaires, si ce n'était pour le transgresser, mais les implicites, celles dont tout le monde avait entendu parler mais qui n'étaient inscrites nul part, et dont le non-respect pouvait s'avérer fatal. D'autres jours, il lui demandait des nouvelles de sa vie, de ses amis – il n'était toujours pas parvenu à savoir si elle en avait, d'ailleurs – sa vie au pensionnat, les cours. Il lui proposait son aide. Elle l'acceptait, à l'occasion, et des fois elle la refusait comme si sa question était une offense particulièrement blessante. Enfin, il lui arrivait de reparler de leurs pouvoirs, de ce qu'il pourraient en faire, de l'avenir qu'il se proposait de lui donner à ses côtés. En général, il n'était pas très bien reçu, et il commençait à avoir peur, sans s'en rendre vraiment compte, sourdement, qu'elle ne change jamais d'avis. Automatiquement, quand il évoquait la possibilité d'utiliser ses capacités, il se heurtait à un mur, inébranlable. Si fragile dans sa défense, et qui, pourtant, ne ployait toujours pas. Depuis des semaines qu'il tentait de mettre fin à ses refus, il n'avait noté aucune amélioration. Ce qui, il le savait, ne pouvait signifier qu'une chose : Drake entrerait bientôt en scène. Ou, plus exactement, Drake aurait déjà dû entrer en scène.

    Il était conscient de jouer avec le feu en retardant la confrontation de son second et de son amie d'enfance, mais il ne pouvait se résoudre à la livrer aux débordements de l'adolescent. Qui sait dans quel état il laisserait Brook? Il sentait l'irritation de son second monter en flèche depuis quelques jours, bien qu'il espérât se tromper de toutes ses forces. Peut-être, qu'après tout, Drake ne s'était nullement rendu compte qu'il faisait trainer en longueur les négociations. Peut-être (sûrement, d'ailleurs, puisque cela arrivait bien souvent) qu'il se fichait de le voir lui faucher compagnie tous les soirs. Et peut-être qu'il n'en avait rien à faire que l'on ne fasse pas appel à ses services. Seulement, même si ses hypothèses n'étaient pas exactes pour le moment, elles le seraient bientôt, et ce jour-là, il aurait beaucoup de mal à retenir Drake et à justifier son comportement. Il savait qu'il ne devait montrer aucune faiblesse. Et il savait également que Brooklyn en était une, bien contre son gré, pour la bonne et simple raison qu'il n'arrivait pas à se résoudre à la traiter comme n'importe quel autre opposant normal. Il y avait peu de chances qu'elle change d'avis. Et là où dans un cas lambda, il aurait immédiatement fait appel à Drake, il rechignait, pour Brook, à lui donner l'ordre fatidique.

    D'ailleurs, il ne doutait pas une seule seconde que cela finirait par lui retomber dessus. Il le voyait aux sourires de Diana, un peu plus mesquins que d'habitude, et la nervosité de Drake, dont il espérait toujours ne pas être le responsable.

    Pourtant, quand il entra dans sa chambre ce soir-là, après avoir dit à Brook de l'y rejoindre dans une dizaine de minutes, le temps qu'il retrouve dans son sac une photographie d'eux à l'époque de l'école primaire qu'il voulait lui montrer (tout était bon pour passer du temps avec elle, même une image anodine), et qu'il vit Drake allongé sur son lit comme s'il était chez lui (ce qu'il détestait le voir faire, et ce que Drake semblait avoir compris sans s'en formaliser pour autant), il sut qu'il allait au-devant de complications douloureuses et de conversations sous forme d'impasses. Il en fut fatigué à l'avance, tout en restant persuadé qu'il n'allait pas échapper aux remarques, constatations, si ce n'était des reproches, sur son comportement des dernières semaines. Quelle joie. Il regarda rapidement en arrière, vit en retournant la tête que Drake avait senti sa présence (ou entendu le déclic de la porte, ce qui était plus probable) et se résolut à affronter sa présence. Il entra, referma la porte sur lui et déposa son sac dans un coin de la pièce, avant de se rendre à son bureau pour faire semblant d'y chercher quelque chose – quoi, il n'en savait rien, mais cela lui permettait de s'occuper les mains et de cacher qu'il était mal à l'aise. Malheureusement, il était certain que cela n'allait qu'empirer.

    Sans regarder Drake, il se décida à prendre la parole.

    « Je t'ai déjà dit que je n'aimais pas que tu entres dans ma chambre quand je n'y étais pas. Tu le fais exprès ou quoi? »

    Il eût un mouvement un peu plus sec que les autres, sa main percuta le pot à crayons qui se trouvait sur le bord du bureau, et le contenu se répandit sur la surface du meuble. Caine étouffa un juron tandis qu'il remettait les stylos à leur place.

    Dire que Brook allait bientôt arriver. Drake n'aurait pas pu choisir plus mauvais jour pour envahir sa chambre.

    Quand il eût fini de ranger la pagaille qu'il avait mise, il se hissa sur le bureau pour s'y assoir, et poussa un soupir.

    « Bon, j'ose au moins espérer que tu ne squattes pas pour rien. Il y a eu un problème? »

    Il n'était pas convaincu d'avoir envie de le savoir.
avatar
Caine Soren

"Pour une couronne qu’on récupère..." ♪



Messages : 195

Age du personnage : 14

Localisation : A la tête de son ''clan'' de Dégénérés




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Télékinésie

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel au sommet [PV Brook et Caine]

Message  Drake Merwin le Mar 3 Juin - 18:36


  • S'il y avait bien une chose qu'appréciait Drake, c'était mettre mal à l'aise les autres. Et quand il s'agissait de son cher leader, c'était d'autant plus divertissant.
    Malgré le niveau de sa musique dans ses écouteurs, il avait entendu le déclic de la porte de la chambre s'ouvrant. Ce n'était pas trop tôt ! Tout en éteignant son mp4 (enfin, le mp4 qu'un gamin lui avait gracieusement, et précipitamment, offert en échange de sa potentielle libération – en vain, Drake n'étant pas corruptible. Caine lui avait demandé de lui ramener ce gosse pour mesurer ses pouvoirs, et il l'avait fait. En gardant quand même le mp4 en bonus. Tant pis pour le gamin, d'façon, c'était qu'un gosse de riches), il lança un regard en biais à Caine, visiblement coincé sur le seuil de la porte, regardant dans le couloir derrière lui à la recherche de quelque chose qui lui donnerait une excuse pour faire demi-tour – raté. Un sourire se dessina sur les lèvres de Drake.
    Le brun finit par entrer, et se diriger vers son bureau pour faire il ne savait quoi, sans jeter le moindre regard à son second. Ce dernier savait parfaitement qu'il agissait ainsi le temps de trouver une attitude à adopter, probablement encore surpris par la présence de Drake dans sa chambre au moment où il s'y attendait le moins (Drake adorait faire ce genre de chose. Ça lui rappelait ces scènes de films qu'il aimait tant, celles où le héros se laissait surprendre bêtement par l'intrus derrière lui, silencieux, dissimulé dans l'ombre). Caine choisit visiblement le masque du chef autoritaire, blasé par le comportement de son second :

    « Je t'ai déjà dit que je n'aimais pas que tu entres dans ma chambre quand je n'y étais pas. Tu le fais exprès ou quoi?
    - Allez, fais pas ton timide, on est intimes maintenant. »

    Le sourire de Drake s'élargit lorsqu'il vit Caine renverser son pot à crayons par mégarde. Toujours allongé sur le lit, il décida d'attendre que Caine soit installé à son aise pour débuter la conversation. D'abord, parce qu'il ne savait pas vraiment comment aborder la chose ; ensuite, parce que garder le silence faisait toujours son petit effet, surtout lorsque la personne en face attendait des explications. Le blond enroula donc ses écouteurs autour de son mp4 le temps que Caine s'occupe du bazar qu'il venait de mettre, rangea tranquillement l'appareil dans la poche de son pantalon d'uniforme. Caine grimpa ensuite sur son bureau, et soupira :

    « Bon, j'ose au moins espérer que tu ne squattes pas pour rien. Il y a eu un problème?
    - Je te retourne la question, Caine. »

    Drake se redressa et se tourna vers le bureau, tout en restant calmement assis sur le lit. Il préférait profiter du malaise de Caine pour commencer la conversation – c'était vicieux, mais Drake se souciait rarement, pour ne pas dire jamais, des problèmes d'ordre moral. Il s'étira tranquillement, et poursuivit :

    « J'ai l'impression que tu me caches des choses. J'espère que tu n'as de problème d'autorité avec personne, dans le pensionnat. » Son sourire s'effaça brusquement pour laisser place à un visage grave, sombre : « Je suis là pour ça, tu le sais. »

    Comme d'habitude, le sous-entendu n'en était pas un. Drake n'était jamais subtile.
    Il se demanda si Caine entrerait dans le vif du sujet directement, ou s'il répondrait lui aussi de façon détournée. Ce serait probablement le cas. Caine adorait tourner autour du pot – contrairement à Drake, d'habitude en tout cas. Il faut dire qu'il y a rarement de raisons de tergiverser dans une baston. Dommage que ce genre de conversation ne puisse se régler de la même façon.


______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel au sommet [PV Brook et Caine]

Message  Caine Soren le Jeu 30 Avr - 16:49

  • Il n'eut pas le temps de continuer à bougonner sur la notion d'intimité de Drake. Ben voyons. Ils étaient autant intimes qu'Arthur Spinwood et sa brosse à cheveux – autant dire qu'ils ne l'étaient pas. Ils étaient unis par leur relation hiérarchique – oui, c'était bien confortable de penser à Drake comme un accessoire bien utile, continuer à le faire – et c'était bien suffisant. Surtout qu'il ne doutait pas une seconde que la conversation qui allait suivre n'allait pas du tout lui plaire. Il fallait qu'il change sa disposition d'esprit. Déjà, pour ne pas renverser une deuxième fois le pot à crayon – il s'était déjà senti assez ridicule la fois d'avant, merci bien – ou tout autre chose trainant sur le bureau, à proximité de son fessier qu'il devait empêcher de se trémousser de manière gênée, comme un gosse qui attend les réprimandes ; ensuite, pour prouver à Drake qu'il n'avait nullement la légitimité pour le reprendre sur ses actions. Il devait lui montrer qu'il savait ce qu'il faisait, et que tout n'était qu'une stratégie. De toute façon, c'en était une. Il fallait qu'il s'en persuade, pour ensuite être capable d'en persuader les autres. Si Drake découvrait explicitement qu'il éprouvait des scrupules, il le targuerait de faible, et de là à ce qu'il se retourne contre lui, il n'y aurait qu'un pas.

    Il se surprit à espérer que Drake vienne pour un tout autre problème que sa relation avec Brook. Il eut un sursaut de satisfaction un peu bancal. Après tout, Drake n'avait pas fait mention de son nom quand il avait parlé de problème d'autorité. S'agissait-il d'un tout autre élève (ou même d'un professeur, qui sait ?) avec lequel il n'avait pas encore perçu de problème ? Bon, cette hypothèse sous-entendait que Drake avait davantage d'observation que lui, ce qui ne serait pas pour lui plaire, mais il préférait peut-être cette option.

    Il choisit de ne pas relever la mention de ses cachotteries. Caine cachait toujours des choses, c'était de notoriété publique. Drake s'en doutait – ou s'il ne s'en doutait pas, Caine douterait, lui, franchement du choix qu'il avait fait en le désignant comme son second – et paraissait s'en accommoder assez bien.

    Caine se sentait assez mal à l'aise. Le jeune homme ne remettait jamais en cause ses stratégies, d'habitude. Son attitude vis-à-vis de Brook était-elle si dérangeante ? (Bien évidemment, si c'était de cela que Drake voulait lui parler. Encore une fois, il n'avait pas dit son nom. Cela pouvait s'agir de n'importe qui, n'est-ce pas ?) Il avait conscience de la ménager, mais il ne pensait pas que son comportement soit si en décalage avec l'apparence qu'il montrait d'habitude. Et si cela le dérangeait parfois, il se rassurait en se disant que la brusquer n'était pas la méthode qui lui permettrait d'emporter son adhésion. Elle était trop indépendante, et trop fière. Elle ne se laisserait pas dominer. Et quand il aurait abattu cette dernière carte, que lui resterait-il ? Même les vestiges de leur ancienne relation ne suffiraient pas à conserver une conversation cordiale. Elle le fuirait. Et quelque part, Caine pourrait-il l'en blâmer ? Son choix serait certainement idiot, puisque Caine représentait la meilleure chance des dégénérés de l'école, mais qui avait envie de rejoindre un groupe qui les avait maltraités ? Ceux qui étaient trop faibles pour résister, et dont l'existence l'arrangeait bien. Mais avait-il envie que Brook en fasse partie ? Il se secoua. Évidemment ! Elle n'était qu'un pion dans son vaste plan. Restait à convaincre Drake que sa stratégie était la meilleure (même s'il serait tellement plus facile que le sujet de la conversation soit tout autre).

    Il adressa un sourire rassurant à son acolyte, et espéra qu'il ferait illusion. Les cajoleries marchaient assez rarement sur Drake, qui n'accordait allégeance qu'au pouvoir brut.

    « J'ai conscience de la précieuse aide que tu peux m'apporter, Drake. Cependant, je n'en ai actuellement pas l'usage. »

    Le remettre à sa place tout en reconnaissant sa valeur. Cela marchait habituellement sur ceux qu'il voulait embobiner – sauf Diana, mais de toute façon, personne n'embobinait Diana, c'était d'ailleurs pour cela qu'il lui accordait tant de crédit.

    Il passa une main dans son cou et frotta distraitement sa nuque, pour avoir l'air décontracté. En même temps, il cherchait à encourager son assurance. Après tout, c'était lui qui décidait, et personne d'autre. N'était-ce pas justement le moment de refaire prendre conscience à Drake qu'il devait rester à sa place. C'était lui, la tête pensante ! Drake devait se contenter d'exécuter, sans lui donner son avis si Caine n'avait pas la bonté de le lui demander. Il était Caine Soren, et il était hors de question qu'il se laisse démonter pour si peu.

    Il adressa à Drake un sourire assuré, où il espérait que l'on pouvait lire sa volonté de ne pas reculer, de défendre ses choix.

    « D'ailleurs, je n'ai pas eu l'impression que mon autorité ait pâti d'une quelconque résistance, ces temps-ci. »

    Il s'arrêta pour inspirer profondément – et discrètement, sinon tout son effet serait à revoir.

    « Cependant, si tu as eu vent de quelque chose, il est toujours bon de m'en parler. Je dois être au courant de tout ce qui se passe dans ce pensionnat. »

    Bon, pour l'instant, il avait détourné la conversation. Restait à savoir si Drake battrait en retraite ou continuerait à foncer vers son objectif. Les deux lui semblaient possibles. La volonté du chef (qui pouvait le déglinguer contre le mur en cas de besoin ? Quoique la dernière fois, Drake avait semblé étonnement ravi de s'en prendre une. Caine frissonna à ce souvenir) ou la sienne propre ? Il fit un rapide calcul. Il utilisait Drake, mais seulement parce que celui-ci le voulait bien. Il restait, somme toute, toujours assez indépendant. Qu'il se permette de le reprendre par sous-entendu (toutefois assez clair, Drake faisait rarement dans la subtilité) montrait qu'il n'hésitait pas à montrer son mécontentement. Là où d'autres auraient plié et ignoré, Drake demandait des comptes. Cela hérissa Caine un instant, lui qui détestait qu'on s'oppose à lui. Il s'obligea à rester calme.

    Il devait rester concentré, et faire comprendre à Drake qu'il appréciait assez moyennement ses remises en question.
avatar
Caine Soren

"Pour une couronne qu’on récupère..." ♪



Messages : 195

Age du personnage : 14

Localisation : A la tête de son ''clan'' de Dégénérés




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Télékinésie

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel au sommet [PV Brook et Caine]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum