Alice Game

Aller en bas

Alice Game

Message  Directeur le Sam 29 Mai - 22:01

ALICE GAME
une école hors du commun,
pour des élèves hors du commun...
  • Mr. le Juge - Fondateur
  • RPG - Pensionnat
  • 21 élèves & Professeurs - 589 Devoirs
  • Avatar manga 150x250
  • 10 lignes minimum
  • Histoire
    Spoiler:
    1914 – New York, Section scientifique du « Dôme »

    Alors que les premières lueurs du soleil se levaient à peine sur le sol américain, les soldats du groupe Alpha B12 prirent d'assaut la base secrète du « Dôme », une organisation crapuleuse opérant pour le compte des Allemands. De lourds coups de béliers se firent entendre à l'intérieur, le chaos était à son comble, mais quelques scientifique restèrent à leurs postes. La naissance du pouvoir allait enfin naître. Toutes leurs recherches sur l'arbre de vie, allaient aboutir et le monde allait changer.
    Deux scientifiques, Jackson et Davids, observèrent avec démence ce spectacle de la nature. En face de la vitre qui les séparaient de la salle d'opération, une jeune femme donnait avec difficultés naissance à un nouveau genre. Une nouvelle espèce d'humain génétiquement modifié grâce au virus A. La mère pleurait de douleur en poussant de toutes ses forces son enfant, ce qui avait pour effet d'illuminer les yeux des deux scientifiques. L'accouchement dura plus de deux heures de travail. La mère était sur le point de tressaillir lorsque finalement elle arriva. Cette petite chose qui ne mesurait que quelques centimètres. Elle vit sont enfant puis, dans une dernière crise de larmes, la jeune femme laissa échapper son dernier souffle de vie. L'enfant, une petite fille en pleine santé, fut baptiser Alice et les scientifiques, trop fiers de leur réussite, ne firent pas attention à leur subalterne qui annonçait l'arrivée de l'équipe Alpha B12.


    - Christiana, vite ! Brûlez tous les documents. Il ne faut pas que ces chiens d'américains tombent sur nos projets. Dépêchez-vous !

    Alors, Christiana brûla tout ce qui lui tombait sous la main. Les tests, les dossiers, les tubes contenant le virus. Tout. Heureusement, les soldats réussirent à arrêter tous les membres présents dans le « dôme » et quelques documents prouvant leurs méfaits furent sauvés in extremis des flammes.





    DOSSIER CONFIDENTIEL
    Projet Alice

    Spoiler:

    Date : Dimanche 7 juillet 1913
    Heure : 14H45
    Lieu : Laboratoire scientifique de Mombassa [Kenya]
    ------------------------------------------------------------------------
    Cobaye : Monkey 152
    Âge : 6 ans
    Poids : 48kg
    Taille : 59centimètres
    Grossesse : 4 mois
    ------------------------------------------------------------------------
    Test : Injection du virus dans l'organisme de Monkey 152
    Résultats : POSITIFS
    Commentaires :
    Après injection, le sujet n'a eu aucun effets secondaires.
    L'accouchement se passa très bien mais, étrangement le sujet délaissa sa progéniture.
    D'après des tests, elle refusait de s'occuper de son enfant et de le nourrir.
    Le nouveau-né, un primate du nom de Eve, fut le premier singe « invulnérable ». Après plusieurs tests, le primate ne tomba jamais malade. Curieusement, plusieurs phénomènes inexpliqués se produisaient en sa présence.
    Par mesure de sécurités, Eve fut piquée.

    Nous pouvons commencer les tests sur des êtres humains.



    Date : Mardi 16 mars 1914
    Heure : 02H53
    Lieu : Laboratoire scientifique de New York [Amérique]
    ------------------------------------------------------------------------
    Cobaye : Numéro 1
    Âge : 22 ans
    Poids : 75kg
    Taille : 1m63
    Grossesse : 7 mois
    ------------------------------------------------------------------------
    Test : Injection du virus A dans l'organisme de numéro 1.
    Résultats : NEGATIFS
    Commentaires :
    Le sujet souffrait de fièvre deux heures après l'injection.
    La fièvre ne se dissipa que lorsque le sujet fit une fausse couche deux jours après l'injection.
    Elle décéda peu de temps après.
    Le sang prélevé sur le sujet, révéla que le virus se transforma en un virus mortel, s'attaquant aux parties vitales de l'enfant puis de la mère.
    Le virus est non contagieux.
    Aucun traitement ne peut guérir ce virus.



    Date : Vendredi 21 juin 1914
    Heure : 10H02
    Lieu : Laboratoire scientifique de New York [Amérique]
    ------------------------------------------------------------------------
    Cobaye : Numéro 11
    Age : 37 ans
    Poids : 82kg
    Taille : 1m73
    Grossesse : 5 mois
    ------------------------------------------------------------------------
    Test : Injection du virus A dans l'organisme de numéro 11
    Résultats : NEGATIFS
    Commentaires :
    Le sujet mourra quelques heures après l'injection du virus.
    Les prélèvements prient sur la femme et l'enfant révélèrent que le virus se transforma en un virus deux fois plus mortel que les précédents, tuant instantanément l'enfant puis la porteuse.
    Les analyses indiquent la présence d'acides dans les organismes.



    Date : Lundi 4 septembre 1914
    Heure : 18H31
    Lieu : Laboratoire scientifique de New York [Amérique]
    ------------------------------------------------------------------------
    Cobaye : Numéro 32
    Âge : 18 ans
    Poids : 69kg
    Taille : 1m65
    Grossesse : 6 mois
    ------------------------------------------------------------------------
    Test : Injection du virus A dans l'organisme du numéro 32
    Résultats : NEGATIFS
    Commentaires :
    Le sujet fut prise d'une fièvre abondante qui s'estompa au bout de quelques heures après l'injection.
    Elle accoucha sans problèmes d'une petite fille prénommée Lif. Après analyse et quelques tests passés sur l'enfant, les résultats furent positifs. Nous avions réussit.
    L'enfant ne fut pas contaminée par les maladies les plus dangereuses et ses blessures se soignaient seules.
    Seulement, la petite se laissa mourir de faim quelques semaines après.





    1914 – Article parut dans le « New York Times »

    Le 24 octobre 1914, un groupe militaire accompagné de plusieurs policiers arrêtèrent les professeurs Jackson et Davids ainsi que leurs collaborateurs, soit 25 scientifiques. Les savants, peu de temps avant d'êtres arrêtés, brûlèrent le dossier contenant les informations du projet Alice. Seules ces quelques feuilles furent sauvées du feu.
    Une trentaine de femmes, toutes âgées de 18 à 40 ans, furent sauvées et interrogées. Elles affirment ne rien savoir à propos du virus. Après des analyses complètes, psychologiques et physiques, aucune trace d'un organisme ne semble avoir été trouvé d'après des médecins, mis à part des drogues diverses qu'utilisaient les scientifiques pour kidnapper et maintenir tranquille les femmes...
    Les enquêteurs chargés de l'affaire supposent que plus de 60 femmes ont étés kidnappées et droguées.





    de 1955 à Aujourd'hui – Quelque part dans le Monde

    96 ans ont passés depuis l'horrible histoire de ces savants fous, presque un siècle. Les médias en ont brièvement parlés, le gouvernement ne voulait ébruiter l'affaire, préférant la sceller en espérant que plus personne ne reparlerait de cet étrange virus ni de cette enfant prénommée, Alice...

    Le 16 avril 1955 à New York, Julia Johnson est venue au monde. Elle est née, comme beaucoup d'autres enfants, bien après que les professeurs Jackson et Davids furent emprisonnés pour leurs faits. Elle fut élevée comme une enfant normale aux côtés de sa jeune mère, porteuse saine de l'Alice. Seulement, qui aurait pu penser que la petite fille puisse un jour développer le virus ? C'est à un certain âge que l'enfant commença à avoir son don, du moins c'est ainsi qu'elle le nomma. Commençant à entendre la voix de sa mère alors que cette dernière n'ouvrait pas la bouche. La mère de l'enfant n'y faisait pas attention, croyant à des délires enfantins. Mais la petite Julia se plaignait de plus en plus de maux de tête, prouvant à maintes reprises qu'elle entendait sa mère parler sans qu'elle ne bouge les lèvres. Sa mère fut contrainte de la croire, elle qui était la fille d'une ancienne kidnappée, elle comprenait que sa petite fille était « infectée ». En bien ou en mal, nul ne sait ce qu'éprouve une mère lorsqu'elle apprend que son enfant est atteint d'une maladie incurable. La petite comme la mère, furent prises pour des folles auprès des médecins et psychiatres. On enferma la mère ainsi que sa fille mais séparément. Julia n'était âgée que de dix ans.

    Depuis cette période, Julia ne vit plus sa mère, restant cloîtrée dans un hôpital psychiatrique pour enfants, elle grandissait très vite, devenant mentalement plus mûre que la majorité des enfants de son âge. La petite était ouverte d'esprit, cherchant à savoir si d'autres enfants comme elles pouvaient entendre les pensées des autres. Bien évidemment à chaque fois qu'elle parlait de ses « voix » ou des autres enfants comme elle, les infirmiers croyaient qu'elle délirait encore une fois et lui administraient des calmants. La méthode pour sortir fut simple à comprendre et à réaliser : cesser de parler de ce qu'elle entendait, faire mine que tout allait bien et ne jamais broncher face aux médecins et infirmiers.

    Aujourd'hui, en 2010, Julia Johnson, 55 ans, est relâchée et mène une vie normale qui semble être paisible. Du moins en apparence... On la croit directrice d'une école, ce qui n'est pas faux. L'institut Alice a ouvert ses portes cette année sous les commandes de la femme, quelque part sur une petite île située dans le pacifique. Vous, vous demandez sûrement pourquoi ? La réponse est bien simple...

    Les scientifiques faisant partis du projet Alice admirent, 25 ans après, que le virus était destiné à la « création » d'être bien plus supérieur à l'humain. Schématiquement parlant, ces personnes auraient été comme n'importe qui d'autre, c'est-à-dire des humains, mais avec une faculté spéciale : l’invulnérabilité. Transformant la réalité, ils racontèrent que les dons étranges dont des enfants ont été sujets, seraient des effets secondaires aux tests. À l’époque, les plus téméraires, affirmaient que la nouvelle génération, à savoir les futurs nouveau-nés, pourrait acquérir ces dons surnaturels. À l'heure actuel les scientifiques confirment la possibilité que les enfants de ceux et celles ayant le virus en eux, pourraient avoir des dons spéciaux.

    Ainsi Julia serait une alice ?

    Tout s'éclaira nettement chez elle. La femme qu'elle est devenue ne souhaitait pas qu'un autre enfant subisse le même cas qu'elle, enfermée et surveillée, être prise simplement pour une folle. C'est alors que l'Institut Alice fut créée. L'établissement ouvra ses portes aux jeunes exceptionnels qui possédaient un don particulier, l'école devint rapidement un foyer, une famille pour eux.
    Ces jeunes ne sont pas des bêtes curieuses ou encore des monstres, mais beaucoup de personnes sur notre planète ne voient pas la même vision des choses... Ils nous nomment alors de « A-Guys » [A = alice, Guy = Personne ou Type]. Ce surnom diffamatoire est devenu populaire dans le monde entier, bien évidemment dans le mauvais sens du terme. Cette appellation est très souvent utilisée par des personnes malveillantes et ne comprenant pas la souffrance qu'endurent femmes, hommes et enfants infectés du virus.

    L'institut assure la sécurité des élèves, leur offrant une grande technologie en la matière tout en leur offrant un toit. Ils seront suivis (psychologiquement), bien traités et entraînés. Un personnel qualifié et bien entendu dans le même cas qu'eux est présent, nous sommes tous semblables dans cet établissement. Certains arriveront dans l'école avec aucune notion de leur don, celui-ci se développant à l'âge de dix ans. Ils n'y connaîtront rien et ne maîtriseront rien. D'autres en revanche, des jeunes plus âgés, sauront à peu près maîtriser leur faculté mais, auront besoin d'aide pour développer leur don et la maîtriser parfaitement.

    L'école prend donc en charge des élèves de quatorze à dix-neuf ans. Ils auront des cours comme tout le monde et devrons respecter les règles de l'établissement. Ils pourront vivre comme des personnes dites « normales » et seront à même de connaître d'autres jeunes dans le même cas de difficulté qu'eux.





    Et la petite Alice alors ? La petite fille porteuse du fameux « pouvoir » que devient-elle ?
    Lors de l'arrestation des scientifiques, l'enfant fut placée dans une famille d'accueil et son prénom fut changé pour qu'elle puisse garder l'anonymat et vivre une vie paisible.
    À l'heure actuelle Alice serait âgée de 96 ans et vivrait paisiblement quelque part dans le monde, si elle est encore en vie.
avatar
Directeur

Dear Offenders... I'll tame you.

Dear Offenders... I'll tame you.

Messages : 60


Voir le profil de l'utilisateur http://coates-revolt.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum