Le Contexte

Aller en bas

Le Contexte

Message  Directeur le Jeu 15 Avr - 10:28

..
    Dans les couloirs du pensionnat, deux enfants se disputent. Ils haussent le ton, s'injurient; à leurs voix se joignent les encouragement d'une foule grandissante. Un cercle d'élèves rieurs se forme bientôt autour des deux garçons serrant les poings.
    Le premier coup part, la foule s'enflamme. Puis un coup de pied, une bousculade. Par réflexe, un des deux garçons met les mains devant lui. L'autre est aussitôt propulsé en arrière, il fend le mur que formaient les autres élèves du pensionnat. Ébahi, le gamin éjecté à terre relève la tête pour observer celui qui l'a poussé aussi violemment sans le moindre contact.
    La foule s'est tue. Sous le silence consterné, le premier enfant regarde ses mains toujours levées. Il voudrait donner une explication qu'il n'arrive pas à trouver.
    Tremblant, il se détourne en baissant les yeux. Les élèves s'écartent de son passage tandis qu'il s'éloigne en courant.




    Ces dômes sont un élément essentiel à la protection des habitants: en cas de problème elles sont là pour contenir les gaz radioactifs. Mais que se passe t-il lorsqu'une petite météorite se déplaçant à une vitesse vertigineuse tombe sur un des dômes et le pulvérise? Que se passe t-il si elle heurte le réacteur situé juste en dessous? Où est le nuage radioactif censé s'être échappé de la Centrale? Quels sont les dommages, sont-ils si peu importants pour qu'on nous les cache?
    Ces questions, le monde entier se les pose, et le Maire de Perdido Beach tente d'y répondre sereinement:
    « C'est une catastrophe pour nous tous, je l'admets. Il y a eu des morts, certes, mais seulement à la Centrale. Un miracle s'est produit hier soir, Dieu était avec nous. Quand la météorite est arrivée, elle était à une vitesse de près de 200Km/H, c'est ce qui nous a sauvé: après avoir transpercé le dôme et touché le réacteur, elle a continué son chemin. Elle a emporté avec elle 90% de l'uranium, qu'elle a enterré à plus de 30m de profondeur. Nous n'avons donc plus eu qu'à reboucher le trou, le bétonner, et reconstruire le réacteur... »
    Les autres pays restent sceptiques quant à ces mesures. Les habitants de cette petite ville des États-Unis ne sont-ils pas encore exposés? On estime l'affaire bien trop vite ''enterrée''.
    Déjà, des enfants s'amusent à crier dans la rue « Bienvenue à Perdido Beach! Notre slogan, c'est: ''Radiations? Quelles radiations?'' .

    Article de J. Burn
    The New York Times, 18 août 1993.



    Une quinzaine d'années plus tard, l'affaire est oubliée. A Perdido Beach, des enfants sont exposés depuis leur naissance à certaines choses qui ne leur sont qu'en partie révélées. Des pouvoirs apparaissent chez certains. Qu'est-ce que cela entraînera dans un pensionnat pour enfants légèrement... Perturbés?


    Surtout que maintenant, cette histoire est aussi la votre.


    Votre père vient de vous choper en train de fumer un joint. Il est entré en fracas dans la pièce et il a tout vu: vous, allongé sur le matelas en vrac, en train de rire tout seul; vos amis gorgés d'alcool, les cheveux poisseux de bière; la lingerie fine, la fumée des pétards, les billets éparpillés sur le sol, la fille cherchant ses sous-vêtements. S'il a manqué l'infarctus, vous, il ne vous a pas loupé. Cette fois-ci était la fois de trop: direction la pension!
    Heureusement, papounet vous respecte un minimum, il ne vous met pas dans n'importe quel établissement péquenaud: c'est donc ici, dans le très renommé pensionnat Coates, que vous purgerez votre peine. Ce que vos parents ne savent pas, c'est que des choses étranges se trament derrière cette façade imposante. Que, dans le dos des adultes, les élèves se montent les uns contres les autres. Les Sans-pouvoirs contre les Dégénérés. « Ad augusta per augusta » ("Vers les sommets par des chemins étroits") n'est plus seulement la devise de l'établissement: c'est un prétexte. Désormais, c'est la loi du plus fort qui opère.
    Et ça marche pour vous aussi.

avatar
Directeur

Dear Offenders... I'll tame you.

Dear Offenders... I'll tame you.

Messages : 60


Voir le profil de l'utilisateur http://coates-revolt.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum