Happy face ! [PV Drake]

Aller en bas

Happy face ! [PV Drake]

Message  Dekka le Sam 26 Juin - 17:44

    Assise contre le mur de sa salle d’Histoire, la jeune fille à la peau hâlée regardait les élèves s’activer dans le couloir. C’était un de ses passe-temps favoris, après foutre la honte aux profs. Non mais, elle était sérieuse là, elle révisait son Histoire avant le contrôle ! Bon, cinq minutes avant mais elle révisait quand même. Et puis c’était de la faute du prof aussi si son cours était pas intéressant. Elle poursuivit donc ses révisions. Il faut savoir quelque chose, c’est que pour Dekka, réviser rime avec poser son cahier ouvert à une page au hasard sur ses genoux et écouter de la musique. Fort, de préférence. Suffisamment fort pour que les élèves la fixent d’un air étrange en passant près d’elle.

    Elle aimait bien ça. Être le centre du monde, même pour un instant. Qu’on la regarde, qu’on la regarde parce qu’elle était différente. Bien sûr, la plupart des personnes ici présentes étaient différentes, donc au final personne ne l’était. Mais elle aimait se faire remarquer, et le plus simple était de faire ch*** son monde.

    De l’ombre. Une silhouette sombre venait de s’installer juste devant elle et la fixait avec un regard étrange. De toute manière Dekka ne comprenait jamais ce qui se cachait dans le regard de Drake. Ce n’était pas un sourire méchant, ni de la colère, et encore moins de la tristesse. Après quelque temps, elle avait finit par abandonner, mais voilà qu’elle reprenait son observation là où elle l’avait arrêté. Ces yeux gris, elle les connaissait si bien. Autant qu’elle les détestait. Comment peut-on détester des yeux, me direz-vous ? C’est bien simple, il faut s’appeler Dekka. Et que la personne en face soit suffisamment détestable pour qu’on rejette au même rang toutes les parties de son corps, même si elles n’ont rien fait de mal.

    Drake, donc, ce toutou à la solde de Caine -un autre être tout aussi détestable-, restait planté devant elle. Peut-être lui avait-il parlé sans qu’elle s’en aperçoive, mais il ne paraissait pas vraiment fâché. Et puis, il l’aurait frappée il y a longtemps sinon… C’était étrange d’ailleurs, preuve qu’elle ne connaissait vraiment pas cet idiot. Elle aurait pu se plonger dans son cahier et faire comme si elle ne l’avait pas vue, même après l’avoir dévisagé. Mais elle n’avait pas envie, tout simplement. Tout en le fixant d’un air jmenfoutiste, elle croisa les jambes, les décroisa, puis les étira jusqu’à frôler les pieds de Drake. Provocante vous dites ? Non, suicidaire.

    Elle finit par lâcher un profond soupir et enleva ses écouteurs à contrecœur, prenant tout son temps, secouant ses cheveux avec sa main libre au passage. Elle mit une mèche de ses cheveux gris devant ses yeux, admirant cette couleur qui faisait presque parti d’elle-même à présent. Ce ne fût qu’après cela qu’elle se tourna vers le garçon qui devait fulminer dans son coin, sans même prendre la peine de se relever (pas pour une loque comme lui), et qu’elle lui dit avec un petit sourire qu’elle avait bien du mal à retenir à la commissure de ses lèvres :

    « Tu voulais me parler de quelque chose, Drake ? »
avatar
Dekka

World is Mine ♪

World is Mine ♪

Messages : 118

Age du personnage : 13

Localisation : Où je veux.




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Annule la gravité

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy face ! [PV Drake]

Message  Drake Merwin le Mer 28 Juil - 17:06



    Les couloirs étaient remplis d'élèves profitant de la courte pause entre les nombreuses heures de cours. Mais que les couloirs soient vides ou bondés, cela ne faisait aucune différence pour Drake: il marchait, droit devant lui, sans s'arrêter ni esquiver qui que ce soit. C'était aux autres de l'éviter. Tâche ardue que la quasi-totalité des enfants prenaient grand soins de réussir.
    Drake tourna à gauche, passa devant les salles de langues, de chimie, puis de maths (devant lesquelles il eut une vague moue de dégout), en faisant bien attention à détailler leur intérieur au passage. Pas là.
    Il s'arrêta devant les toilettes pour filles afin d'y jeter un œil. Sans prêter attention aux gamines affichant des yeux ronds comme des soucoupes, il entra, donna un coup de pied dans chacune des portes des sanitaires l'une après l'autre pour les ouvrir. Personne. Elle n'était pas là non plus.
    L'adolescent sortit, toujours en ignorant royalement les cris offusqués résonnant encore derrière lui.
    Il continua le long du couloir, atteignant les salles de français, d'histoire-géographie... Il freina brutalement. Elle était là. Il l'avait enfin repérée.

    Tranquillement assise contre le mur du couloir, un cahier posé sur ses genoux et une paire d'écouteur enfoncée dans les oreilles, la fillette ne faisait pas le moins du monde attention aux personnes autour d'elle. Encore moins à Drake, pour pas changer. Il l'interpella d'un ton morne:

    - Dekka.

    La jeune leva les yeux vers lui quelques secondes plus tard, même si Drake doutait fortement que c'était parce qu'elle l'avait entendu. Restait à savoir si elle allait répondre à son regard insistant ou non. Honnêtement, il espérait que oui. Dekka était une pure chieuse, et lui, il n'avait pas envie de se prendre la tête aujourd'hui. Quelle plaie, ce boulot.

    Caine l'avait renvoyé à la recherche de la gamine, avec pour mission, non pas de la lui ramener, mais de lui retartiner une couche de propagande sur la cervelle. Comme si ça allait marcher. Alors que Drake allait lancer que ça ne servait strictement à rien de s'obstiner à vouloir utiliser une sale môme décolorée et réticente, Caine acheva la conversation d'un simple « Elle a un pouvoir utile. ». En gros: pas la peine de me contredire, j'ai pris ma décision, et c'est à toi de remplir ton devoir une fois de plus et en silence.
    Parfois, il se demandait à quoi ça l'avançait, d'aider Caine dans ses projets psychotiques de Grand Méchant voulant conquérir le monde (en l'occurrence, le pensionnat). Puis il se rappelait que sa vie était simplement beaucoup plus drôle avec la présence de Caine, grâce au dédoublement de personne à frapper sous le couvert d'une bonne excuse: l'ordre donné. Et puis, si Caine réussissait ses projets, Drake serait haut placé et... Il fut tiré de ses pensées; Dekka avait bougé.

    D'un air profondément intéressé par la situation (autant qu'une personne pourrait s'intéresser à la croissance quotidienne d'un mollusque en eau tempérée), Dekka continua à le fixer tout en étirant ses jambes. Ses pieds frôlèrent ceux de Drake; il dut se retenir de ne pas lui hurler de cesser ce petit foutage de gueule. Il était patient à la demande de Caine, mais il ne fallait pas pousser trop loin non plus; elle jouait avec ses nerfs! Il serra son poing dans sa poche. Dekka finit par soupirer avant d'enlever ses écouteurs de ses oreilles:

    - Tu voulais me parler de quelque chose, Drake ?

    Cette particularité qu'avait parfois Dekka était simple: prononcer le prénom d'autrui comme s'il s'agissait d'une insulte, se délecter de l'intonation de ce simple mot accentué comme d'un bonbon à l'arsenic. Dekka avait un don particulier pour exaspérer le monde jusque dans les moindres détails. Drake prit une voix froide teintée d'ironie pour répondre au sourire discret de la jeune fille:

    - Oh, c'était juste histoire de parler de la pluie et du beau temps. Mais je ne voudrais pas te déranger dans tes révisions.

    Après avoir lancé un regard moqueur au cahier ouvert sur une page certainement choisie au hasard, il donna un léger coup de pied ''involontaire'' dans la jambe de Dekka - c'était plus fort que lui, et a son tour, il eut du mal à dissimuler le rictus qui lui montait aux lèvres - en se déplaçant pour s'appuyer contre le mur, à gauche de la gamine, sans la lâcher des yeux. Il ne comptait pas s'assoir (pas pour une loque comme elle), non, il prévoyait simplement que la conversation risquait d'être longue et profondément barbante, alors autant prendre ses aises. D'un ton beaucoup plus neutre, presque blasé, il reprit:

    - C'est Caine qui m'envoie. Tu devais t'en douter, non?

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy face ! [PV Drake]

Message  Dekka le Ven 30 Juil - 8:01

World is mine

    « Oh, c'était juste histoire de parler de la pluie et du beau temps. Mais je ne voudrais pas te déranger dans tes révisions. »

    Ironie quand tu nous tiens… La jeune fille se retint de lancer un « crétin » bien senti, elle n’était pas d’humeur à subir les foudres de Drake. Elle soupira en le voyant s’adosser au mur à côté d’elle et la fixer de ses yeux froids comme la glace. Pour la tranquillité, elle repasserait. C’était dommage, cette journée avait si bien commencé. Elle ferma son cahier d’un mouvement brusque, dans une vaine tentative de faire sursauter le GRAND Drake Merwin, et le fixa également. Elle s’apprêtait à lui apprendre la météo du jour selon elle mais il la devança.

    « C'est Caine qui m'envoie. Tu devais t'en douter, non ? »

    Pluvieux, avec des tendances à l’orage. En effet, la reine du cassage avait trouvé de quoi énerver le jeune homme. La répartie, c’était son fort. Son sourire s’effaça et elle lança d’un ton mielleux :

    « Pour un chien-chien de Caine, je n’en attendais pas moins. »

    C’était typiquement le point faible des garçons comme Drake. Qu’avait-elle dit déjà ? Ah oui, qu’elle n’était pas d’humeur à subir les foudres de Drake. Trop tard. C’était bien elle ça, agir avant de réfléchir. Ça n’avait jamais été son fort, de réfléchir. Ça sert à rien, ça donne mal au crâne et on a l’air stupide à rester sans réagir. Elle préférait de loin écouter son instinct.

    « Bien, et que me veut ce cher Caine encore ? S’il a quelque chose à me dire, qu’il vienne le dire en face ! »

    C’était vraiment agaçant cette manie qu’il avait d’envoyer les gens faire le sale boulot à sa place. C’était l’une des raisons qui la poussait à le détester. Elle serra les poings, enfonçant ses ongles pourtant relativement courts dans sa chair. La colère vint s’allumer dans ses yeux, mais elle s’efforça de rester calme en respirant profondément. Compte jusqu’à trois Dekka, compte jusqu’à trois.

    « Je suppose qu’il tente encore de me rallier à sa cause. Dis lui que c’est mort. »

    Et d’un geste de la main, elle le congédia. Ça ne marcherait pas, elle le savait, mais elle pouvait bien tenter le coup, non ? Dans le pire des cas, la furie de Drake la distrairait avant le contrôle. Elle regarda l’horloge au bout du couloir. Il leur restait un quart d’heure à tuer, autant en profiter. Un quart d’heure pour faire enrager Drake. En évitant de se faire frapper, de préférence. Elle savait bien que même la présence du professeur ne retiendrait pas les coups du jeune homme, mais elle avait toujours aimé jouer avec le feu. Et puis, elle avait toujours son joker. C’était plutôt pratique, en fait, de commander à la gravité. Un sourire s’afficha sur son visage pendant qu’elle imaginait Drake flottant à un mètre du sol, remuant les bras dans un ultime effort pour retrouver son équilibre. Bien sûr, après cela elle devrait quitter le pensionnat, la mort ne la tentait pas plus que ça… Et elle devrait dire adieu à Brianna. Elle lâcha un soupir. C’était bien un joker ça, tentant, mais à double tranchant. Il ne lui restait plus qu’à attendre.
avatar
Dekka

World is Mine ♪

World is Mine ♪

Messages : 118

Age du personnage : 13

Localisation : Où je veux.




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Annule la gravité

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy face ! [PV Drake]

Message  Drake Merwin le Jeu 24 Mai - 13:10


    « Pour un chien-chien de Caine, je n’en attendais pas moins. »

    Faisons une parenthèse. Posons les règles de base : voici ce qu'il ne faut PAS dire à un garçon comme Drake Merwin.
      Que le psychologue du pensionnat est à sa recherche.
      Que Diana est à sa recherche.
      Qu'il a une feuille de salade coincée entre les dents alors qu'il maltraite un gamin.
      Qu'il est forcé de laisser tranquille le dit-gamin (malus : pour aller illico en retenue).
      Que quelqu'un est plus fort que lui.
      Qu'il est un lèche-cul.

    Nota Bene : le niveau d'énervement grimpe ou descend suivant les personnes qui prononcent ces mêmes phrases. Par exemple, si Diana venait lui dire que le psychologue est à sa recherche alors qu'il est en train de martyriser un mioche, vous obtiendrez un combo-colère pouvant provoquer quelques désastres dans les environs.
    Dekka était une des personnes ayant un don tout particulier pour agacer Drake.

    Avec une rapidité monstre, il s'accroupit aux côtés de l'adolescente et frappa le mur de son poing, à quelques centimètres de son visage. Fidèle à elle-même, Dekka ne sourcilla même pas.

    « Bien, et que me veut ce cher Caine encore ? S’il a quelque chose à me dire, qu’il vienne le dire en face !
    - Et pourquoi se fatiguerait-il pour une sale lesbienne comme toi ? Il fallait bien trouver quelqu'un d'autre – quelqu'un qui n'ait pas peur de mettre la main aux ordures. »

    Il vit – à son grand plaisir – les yeux de Dekka étinceler de rage. Cela l'apaisa un peu. Dekka, elle, s'efforçait de respirer calmement. Elle reprit, ignorant les insultes de Drake :

    « Je suppose qu’il tente encore de me rallier à sa cause. Dis lui que c’est mort. »

    Et, d'un geste, elle lui somma d'aller voir ailleurs. Un peu comme lorsqu'on chasse une mouche, en balayant l'air de la main avec exaspération et lassitude. Et bien vite – il le vit à l'expression de son visage – l'esprit de Dekka se mit à divaguer, loin de Drake et de ses sarcasmes. Ce dernier aurait voulu interpréter cela comme une fuite, mais il ne vit là qu'une énième provocation. Surtout lorsqu'elle se mit à sourire pour elle-même.
    Immédiatement, il saisit la main qui l'avait impoliment congédié, pour broyer le frêle poignet entre ses doigts forts. Ces doigts qu'il avait musclés à la gâchette d'un pistolet, et qui étaient désormais marqués de zébrures pâles dues aux efforts. Il rêvait de tordre brutalement la main rebelle de Dekka en arrière, pour en faire craquer sèchement l'os ; et le bruit qu'il imagina pour cette scène (celui d'un lion brisant la nuque d'un faible animal entre ses crocs) lui rappela le son des cannettes de coca percutées par les balles de son flingue.
    Mais il ne lui brisa pas le poignet. Elle aurait logiquement crié, et Drake aurait encore une fois fini en retenue sans s'être acquitté correctement de sa mission. Il ne désirait pas passer pour un incapable aux yeux de Caine. Alors il se contenta de serrer très, très fort.

    « Je pensais que le concept de messager t'énervait... Alors tu n'as qu'à aller lui dire en face. » reprit-il pour l'imiter d'un ton narquois. Enfin, il lâcha son poignet.

    Mais il devait reprendre sa propagande. Se contrôler pour passer outre sa haine de Dekka – du moins, pour quelques minutes. Soupirant avec supériorité, il continua :

    « Tu es très prévisible. Caine se doutait d'une réponse du genre. » Puis, presque sur le ton de la confidence, il enchaîna : « Tu sais, il est un des élèves les plus puissants de cet établissement. Son pouvoir est plus développé que les autres mutants. … N'as-tu jamais désiré quelque chose très, très fort ? (il laissa un court silence, le temps de lui laisser imaginer ce dont elle avait toujours rêvé : un objet, une personne...) Caine pourrait te le donner. Je t'assure qu'il en a le pouvoir. Il est toujours très... généreux, avec ses amis. »

    Son discours se développait comme prévu, suivant les différentes étapes que demandait toute argumentation. D'abord, introduire le sujet. Contredire toutes les objections. Puis, appâter, comme le serpent présentant la tentation. Et en dernier, la partie préférée du blond...

    « Si ça ne suffit toujours pas, passe à l'étape supérieure, Drake. » avait dit Caine.

    … la menace.

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy face ! [PV Drake]

Message  Dekka le Lun 16 Juil - 21:56


    Elle sentit qu’il lui attrapait le poignet, violemment, et un frisson de dégoût la parcourut. Pas spécialement parce qu’il s’agissait de Drake, bien que cela doive jouer un peu, mais parce qu’elle avait les contacts physiques en horreur depuis toujours. Elle tenta de se dégager rapidement, mais elle ne parvint qu’à le faire bouger très légèrement avant de revenir à sa position d’origine, sans sourciller.

    « Je pensais que le concept de messager t'énervait... Alors tu n'as qu'à aller lui dire en face. »

    Il relâcha son poignet endolori sans aucune cérémonie et elle se retint de le frotter pour apaiser la douleur. Ce malade aurait pris ça pour une victoire, et elle ne comptait pas s’écraser. Elle lui jeta un regard noir, montrant les dents comme un animal furieux. Il se moquait d’elle. Elle n’allait pas laisser passer ça.

    « Tu es très prévisible. Caine se doutait d'une réponse du genre. Tu sais, il est un des élèves les plus puissants de cet établissement. Son pouvoir est plus développé que les autres mutants. … N'as-tu jamais désiré quelque chose très, très fort ? »

    Une image s’afficha dans sa tête et elle tenta de la chasser, sachant pertinemment que Drake la verrait par on ne sait quel moyen. La torture psychologique c’était son domaine. S’il voyait ne serait-ce qu’une faille en elle, elle allait passer à la casserole... Mais la petite Brise passait et repassait dans sa tête, courant partout contre les parois de son cerveau.

    « Caine pourrait te le donner. Je t'assure qu'il en a le pouvoir. Il est toujours très... généreux, avec ses amis. »

    Un sourire résigné déforma son visage caramel. Si sa question l’avait légèrement ébranlée, là elle était complètement guérie de ses doutes. Un rire froid s’échappa de ses lèvres gercées et elle se releva, histoire d’être à sa hauteur un peu. Ses yeux gris fondirent sur lui, le glaçant pour qu’il écoute la moindre de ses paroles.

    « Ce que je veux vraiment, personne n’a le pouvoir de me l’offrir. PERSONNE. Et certainement pas un misérable ado imbu de sa personne. »

    Elle avait presque craché ces derniers mots, à quelques centimètres de ce visage qu’elle haïssait plus que tout au monde. Sans compter Caine. Et encore. Elle regarda ces yeux pâles sans sourciller, malgré toute l’horreur qu’elle lisait à l’intérieur. Elle n’avait pas peur de lui. Il pouvait la frapper, faire ce qu’il voulait d’elle, elle s’en moquait. Parce qu’à l’intérieur, elle était déjà morte.

    « Écoute-moi bien, Drake. Tu vas vite comprendre une chose. Toutes tes petites manigances, ces piques que tu enfonces lentement comme ces coups de poing que tu balances d’un seul coup, ça ne fonctionne pas avec moi. »

    Elle était plus forte que ça. S’il voulait l’avoir, il allait qu’il cherche plus loin. Et c’était pas gagné pour lui.
avatar
Dekka

World is Mine ♪

World is Mine ♪

Messages : 118

Age du personnage : 13

Localisation : Où je veux.




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Annule la gravité

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy face ! [PV Drake]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum