# Absurd Circus !! # [Libre]

Aller en bas

# Absurd Circus !! # [Libre]

Message  Invité le Lun 19 Juil - 19:48

    Ce jour là, il faisait un
    magnifique soleil. Quelques nuages venaient agrémenter cet immense ciel bleu. Mais
    un léger vent venait gâcher l’une des premières chaleurs. Nous n’étions qu’au
    printemps certes, mais ce n’est pas la question, je vous affirme juste qu’il
    fait chaud. Et j’apprécie cette chaleur qui vient réchauffer mon corps, après
    ces affreux et continuels jours de pluie. Cette pluie battante qui venait
    frapper contre les carreaux du pensionnat, pendant les cours, à la cantine et
    en plein sport... C’est joyeux de courir sous la pluie, surtout quand elle est
    glaciale, c’est clair. Alors un beau
    jour venant couper cette saison d’eau, c’est agréable. Pour tout le monde, car
    qui n’aime pas le soleil ? Vraiment, ce bijou est un art de la physique et
    de tout ce qui touche à l’espace. Oui, d’accord je ne suis pas très branché
    dans ce domaine. Moi j’aime la musique, oh, d’ailleurs j’ai reçu une lettre de
    Kelly il y a quelques jours, elle a envoyé d’une autre adresse et a donné un
    nom de code pour qu’on ne sache pas que c’était elle. Elle a composé une
    chanson !


    Sur ce long bout de papier
    rempli de son écriture légèrement italique, recto-verso. Sa façon de former les
    lettres, c’est gracieux, c’est beau. La façon dont elle compose et créée ses
    phrases, c’est d’un léger. Ses lettres sont un réconfort permanent pour moi, je
    les garde précieusement dans ma chambre. Cette chambre qui est bordée par celle
    d’une dingue. Non je ne parlerai pas de cette affreuse Diana. Je la hais, et là
    je ne veux pas m’enflammer toute seule devant tout le monde, en prenant le
    risque de déchirer la lettre de Kelly pour me défouler. Bien sur que je la
    tiens entre mes mains, je viens de la recevoir et je la lis. C’est évident, non ?
    Dedans elle m’a copié proprement les
    paroles de son texte fraichement trouvé (notes de musique inclues). Elle ne
    fait pas les choses à moitié, ça c’est comprit. Du coup, je vais pouvoir les
    jouer, moi-même. Avec l’enthousiasme qu’elle a prit à les composer. C’est
    écrit, elle les a faites pour mon anniversaire, ce n’est que dans une semaine,
    mais Kelly a du penser qu’avec la lenteur de la poste je ne le recevrais pas à
    temps. Pas de souci ! Je l’ai eue mon cœur ~ ♥. No soucy ! Hrm, excusez-moi je m’emporte.


    Alors que je plie sa lettre et l’enfourne dans ma
    poche, je descends délicatement les escaliers, marche après marche. La tête
    baissée pour garder la lettre à portée de vue, alors que la met dans le creux
    de ma poche, puis la relevant fièrement, affichant un sourire (sans la vue des
    dents), mais radieux quand même. Oh, que je m’auto-valorise. Une médaille, une
    médaille ! Je suis la reine de la modestie c’est sur. Mince, à force de
    réfléchir dans ma tête je me suis pas rendue compte que je devais à nouveau
    lever le pied, j’ai glissé. Et apparemment j’ai bousculé quelqu’un. Vite, vite !
    Ne panique pas Kaila, tu es forte et gentille c’est pas cette situation qui va
    te démoraliser ! Mais t’embrasser...C’est déjà fait, tout le monde nous
    regarde, complètement morts de rire moi et... cette personne, affalée que je n’arrive
    décidemment pas à reconnaître.


    Oh mon dieu ! La honte internationale, je suis à
    califourchon sur la personne en question ! On dirait que je vais lui
    arracher les habits et l’embrasser langoureusement en public ! Arrête tes
    délires Kaila. C’est maintenant ou jamais qu’il faut te rattraper... Elle à l’air
    en colère la personne... Non, pas taper, pas taper ! Je veux pas me faire
    taaaapeeeeer ! C’est d’ailleurs étrange cette évidente mais anormale peur
    des chocs. C’est méchant et puis si je m’excuse tu vas te calmer gentille
    personne ? Bon, tant pis, je me jette à l’eau. Tout en me relevant je m’écarte
    et recule progressivement de la personne relevant ses poings pour les faire craquer,
    le regard noir, lançant des éclairs dans ma direction. Je vérifie à tout hasard
    que ce n’est pas moi qu’elle regarde, mais apparemment si... Quelle poisse !
    Je relève moi aussi mes bras, mais pas pour faire craquer mes doigts, au
    contraire en signe de défense, je me courbe légèrement vers l’avant et ne
    quitte pas des yeux l’élève du pensionnat névrosé. Puis je lâche sans m’en
    rendre compte, les autres élèves arrivant progressivement à l’affut pour voir
    la bagarre prochaine :


    « Eh attends ! Calme-toi ! Fais gaffe j’peux
    t’faire souffrir tu sais ! J’vais t’envoyer effroyablement dans l’autre
    monde si tu me tapes ! »
    Braillai-je en insistant sur le moi
    effroyablement.


    D’ailleurs pourquoi paniquai-je ? Je n’en sais
    rien, strictement rien. Après-tout j’avais un pouvoir, moi ! Un beau et
    fier pouvoir ! Que je maîtrisais fièrement. Depuis le jour de sa
    découverte je n’avais cessé de tester ses effets sur les gens, puis je m’étais
    rendue compte que je pouvais simplement changer l’atmosphère, faire ressentir
    un frisson dans le cou de quelqu’un, le piquer d’une panique soudaine. Et même
    en chantant ! Oh, mais c’est vrai ! Le chant ! La chanson de
    Kelly ! Sors ton papier Kaila, regarde les notes et chantonne-la sans lâcher
    l’étudiant des yeux. Avec un peu de chance du pourra prendre le dessus sur ta
    propre panique et te sentir immensément grande par rapport à cette personne,
    plus haute que toi... Cette anormale peur des chocs ne faisait que me tétaniser
    encore plus. Mais le temps que je plonge ma main dans ma poche l’étudiant
    approchait vivement sa main pour me frapper en plein visage. Dotée de réflexes impressionnants
    me voilà qui l’esquive sans pouvoir me retenir de hurler un magnifique, grave
    et légèrement rauque cri :


    « AAAAAAAAAAH ! NON ME TAPE PAS ! JE
    SUIS DESOLEE !! »

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: # Absurd Circus !! # [Libre]

Message  Invité le Ven 30 Juil - 15:56

Aujourd'hui, beau soleil et quand il fait beau, on sort ou du moins, on essaye de sortir. Parce que là, c'était plutôt mal barre pour notre Lawrence. Il était étalé de tout son long dans le hall, sans savoir comment il y était arrivé. Il n'était pas maladroit lui, alors ce n'était pas de sa faute. Peut-être de celle qui était maintenant à califourchon sur son torse. Ouai, ça devait être ça. La barbe...
Pourtant la journée avait bien commencée pour lui. Il s'était réveillé à l'aube, profitant du calme qui régnait encore à cette heure sur tout le pensionnat. Il s'était dirigé vers les salles d'eau où il avait savouré tranquillement ce moment de détente puis s'était habillé. Ses vêtements ? Un pantalon de cuir noir, accompagné d'une de ses chemises blanches, largement ouverte en haut. Il avait relevé ses manches puis s'était posée la question existentielle : dois-je m'attacher les cheveux ce matin ? Cette réflexion le fit sourire tandis qu'il décidait que non, aujourd'hui sa chevelure volera au vent. Il sortit de sa chambre, enfin prêt après une heure de bichonage. Il avait tout son temps et donc en profitait largement.
Direction, l'extérieur ! A cette heure, le parc n'était pas très remplis, pour le plus grand bonheur du jeune homme. Il chercha donc un coin calme, au soleil de préférence, et s'installa sur un banc. Il n'avait pas grand-chose à faire et ce n'était pas son truc de perdre du temps. Il prit donc ses fiches de cours pour relire celles qui l'intéressaient. Une intero le lendemain, ça motivait assez. Surtout si on n'avait pas vraiment écouté ce chapitre et qu'on voulait une bonne note. Bref, c'est avec le chant des oiseaux et l'odeur de l'herbe légèrement humide par la rosée que Lawrence relu ses feuilles. Quand il les reposa, las de penser aux cours par cette splendide matinée, il venait de passer une petite heure dessus. Ce qu'il considéra comme plus que suffisant, surtout qu'il s'étonnait lui même de ce qu'il venait de faire. Il prenait depuis quelques temps ses études au sérieux, mais quand même. Faut pas pousser mémé dans les orties, il abandonna donc sa place avec pour ambition de regagner sa chambre.
C'est donc à ce moment qu'on le retrouve. Il avait regagné le hall sans ennui, mais cela se corse quand il se retrouva à terre, une demoiselle assise sur lui. Et le voilà passablement énervé. De un, on ne le bouscule pas. De deux, si on le fait on s'excuse platement. De trois, il ne se retrouvait jamais à terre ! Et là, pas beaucoup de ses conditions avaient été respectées. Donc, colère en perspective. La jeune fille se releva maladroitement et il en fit de même avec plus de classe, cela va de soi. Pendant qu'il époussetait sa chemise, il la détailla, remarquant ses cheveux verts. Il avait déjà dû la croiser, il se souvenait d'avoir vu cette teinte. Il la dépassait largement et c'est donc en la regardant de haut qu'il fit craquer ses doigts. Il la vit relever ses bras en signe de défense. Un instant, il crut qu'elle allait s'excuser, mais apparemment c'était trop en demander.


- Eh attends ! Calme-toi ! Fais gaffe j’peux t’faire souffrir tu sais ! J’vais t’envoyer effroyablement dans l’autre monde si tu me tapes !

Ben voyons ! Et lui c'était le pape ! Quoique, elle était peut-être une dégénérée elle aussi, auquel cas il fallait se méfier. “Effroyablement”, hein ? Ba on allait voir ça. Un de ses traits de caractère, la curiosité. Si en plus il était en colère, alors il faisait des choses qu'il pouvait regretter après. Imaginez un instant que cette fille ait un méga pouvoir trop puissant. Que pourrait-il faire face à ça ? Mais bon, on ne le mettait pas dans des situations honteuses. Le jeune homme ne répondit donc pas, fixant celle qui lui faisait face de ses prunelles aciers. Elle avait l'air d'avoir peur, mais de quoi ? Ouai ouai, je sais. Il fait peur notre Lawrence ! Mais franchement, pas à ce point, si ? Il tendit donc son point de sa direction, comme pour la frapper. La demoiselle bondit sur le côté en hurlant comme si sa vie en dépendait.


- AAAAAAAAAAH ! NON ME TAPE PAS ! JE SUIS DÉSOLÉE !!

Il se figea donc, pendant qu'un sourire moqueur apparaissait sur son visage. Un sourcil levé en guise de dédain, il répondit de sa voix froide et assurée.


- Je suis effroyablement effrayé. Nan, mais franchement, tu veux me faire mourir de rire ? Dans ce cas, c'est bien parti, mais essaye encore.

Sa colère était en partie dissipée, faisant place à un air railleur. Elle croyait quoi la petite ? Qu'il allait la bastonner ? Il n'était pas comme ça lui ! Il possédait plus de classe, d'éducation, de délicatesse, de … Enfin bref, vous avez compris. Et puis, il voulait savoir si elle était bien une dégénérée et quel était son pouvoir. Il activa le sien discrètement, tendant légèrement la main dans sa direction. Le geste pouvait passer inaperçu pour ceux qui n'y connaissaient rien. Il ne mit pas sa “séduction” au maximum, juste assez pour mettre l'autre mal à l'aise, la chaleur montant de quelques degrés. Pendant ce temps, il reprenait la parole plus calmement, en sachant qu'elle ne lui ferait plus rien.


- Tu te serais excusée dès le début, j'aurai passé l'éponge. Mais les bonnes manières ne sont plus ce qu'elles étaient.

Il fit une légère pose, contemplant les gens qui s'étaient arrêté dans l'espoir de voir une bagarre éclatée. La plupart repartait quand ils comprenaient que rien ne se passerait. Lawrence leur jeta un regard dégouté avant de retourner son attention vers la demoiselle.

- Puis-je savoir le nom de celle qui ma bousculé ?



[Tu veux bien de moi ? =) ]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: # Absurd Circus !! # [Libre]

Message  Invité le Mar 17 Aoû - 17:25

    [Mais oui je veux bien de toi 8DD ! | Désolée j'étais en vacances, pas pu répondre avant. | C'est pas pose, c'est pause :B | J'essaie un autre style d'écriture, tu me diras ton préféré ?]

    Le jeune homme sur lequel Kaila était tombée il y a maintenant quelques secondes venait de se relever dans une grâce hors-pair. Magnifique. Elégamment. Et avec classe. Celui-ci était vêtu d’un pantalon en cuir...noir. NOIR ! Ce n’est même pas une couleur pensa la jeunette quand elle eut enfin le courage de lever la tête afin de le détailler. Puis ajoutant à son pantalon une chemise blanche et vraiment ouverte, on pouvait entrapercevoir son torse lustré, soigneusement travaillé et musclé. Blanc et noir, cuir et coton, quel étrange accoutrement pensa Kaila lorsqu’elle se rendit enfin compte de la façon dont il était sapé. Et puis il était étonnamment grand –c’était surement plus Kaila qui était petite, mais bon. Des yeux tels, qu’ils vous transperçaient dès qu’ils atteignaient leur cible, en l’occurrence Kaila. D’un gris pétillant, une légère touche bleutée suintant a l’intérieur... Attirant, de telles pupilles dans un blanc aussi profonds, c’était un immense piège que de s’y trouver emporter. Et puis il y avait aussi sa longue chevelure blanche aux reflets gris, de beaux reflets gris. Très beaux. C’était rare de tomber sur un type avec des cheveux longs, peut-être était-il bi ? Ou carrément gay. Un regard qui vous fusille avec légèreté, un beau visage, une tenue des plus inattendues, de magnifiques cheveux blanchâtres...En somme un beau garçon.

    Mais enfin revenons à la situation présente, le garçon qui fait craquer ses doigts, qui lève le poing et la fillette habillée vraiment aussi strange que l’autre, mais qui affirme une assurance beaucoup moins marquée. Ça oui, ça c’est Kaila. Cette chose aux cheveux verts et qui en temps normal se serait excusé comme si elle avait failli tuer son congénère –même si c’était loin d’être le cas-, et qui se serait présentée et aurait demandé de rendre un service pour dépanner la personne concernée. C’est alors qu’étrangement, elle n’eut donc pas fait ça. Et eusse si tôt fait de se relever maladroitement, comme à son habitude, voilà un point qui ne changeait pas, pour finir son spectacle en ayant une peur bleue de son interlocuteur et en se recroquevillant sur elle-même. Vraiment bizarre. Peut-être était-ce la lettre de Kelly qui l’eut émue ? A tel point qu’elle se mit dans sa peau pour quelques secondes. C'est-à-dire frêle, peureuse et vraiment pas combattive ? Oui, c’est possible. Ça arrivait de temps à autre. Mais alors ça signifiait qu’elle allait dans la fraction de seconde qui suivait, retrouver son assurance -bien que petite face à celle du garçon-.
    Et c’est ce qui se passa. Kaila remit en place ses bras maigrelets, se redressa, et fit enfin face à son interlocuteur. Celui-ci commença à parler. Ou plutôt à déglutir une phrase bien prononcée, ne masquant pas pour le moins une pointe d’agacement, voir de colère. Mais si tôt l’eut-il finit qu’il changea du tout au tout son ton pour en prendre un plus dégagé, plus aimable, plus aguicheur. Que disait-il exactement ? Mais elle s’était excusée quand même... D’accord pas vraiment. Enfin plutôt farouchement. Oui c’est ça farouchement, c’était de cet adjectif qu’il fallait qualifier son excuse, peu potable soi-disant passant. Puis il demanda :

    « Puis-je savoir le nom de celle qui ma bousculé ? »

    Que, je...Mais, non ! Non il ne pouvait pas ! Il avait fait mine de la frapper et maintenant il prenait un air de beau-parleur. Mais, non ! Qu’est-ce que tu fais Kaila ?! Pourquoi est-ce qu’elle s’adoucit elle aussi ? Ses traits deviennent plus doux, plus encourageants, plus sympathiques à observer. Et pourquoi elle ouvre la bouche ?! Non mais oh !

    « Je... Enfin, moi c’est Kaila. Kaila Stuffer. Je te demanderai bien ton prénom, mais j’aimerai savoir avant... Tu vas me frapper ? » Finit-elle, contente de ne pas avoir bégayé devant une telle assurance. Puis elle reprend : « Eh, je veux dire que... Enfin tu m’as vraiment effrayée. Et je suis désolée pour tout à l’heure. Enfin... Tu vois. »

    Non il ne doit pas voir ! Tais-toi Kaila, bon sang mais...Il est louche sale naine ! Tu le vois qu’il est louche ? Bien évidemment, non tu ne vois rien. Je suis sure que c’est un manipulateur et toi tu te laisses embobiner. Il faut dire que ce garçon avait détendu l’atmosphère de façon bien étrange. Vraiment, il avait fait changer du tout pour le tout en quelques mots. Bizarre. Soit ce garçon avait des phéromones en trop, soit il était dégénéré. C’était plus plausible. Puis la traîtresse ajouta :

    « Est-ce que je peux faire quoi que ce soit pour me faire pardonner de ma maladresse ? » Tenta-t-elle sur un ton dérisoire. Non ce n’était pas grâce à son incroyable performance en changement de ton et de mimique, simplement un respect des principes de Kaila. Enfin, je crois... J’espère.

    [Comme tu vois, le subconscient de Kaila est contre votre affinité, ou plutôt frustré XD. Je compte faire ça dans mes prochains RP également, donner des émotions a ce narrateur externe que j’ai baptisé subconscient. Alors tu préfères quoi comme style ?]




avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: # Absurd Circus !! # [Libre]

Message  Invité le Lun 23 Aoû - 20:09

[J'aime bien ta nouvelle manière d'écrire, ça change et ça fait un style léger et agréable à lire. Par contre, c'est toi qui vois avec quelle manière tu es plus à l'aise pour continuer ^-^ Bon, zou ! Au boulot !]

- Je... Enfin, moi c’est Kaila. Kaila Stuffer. Je te demanderai bien ton prénom, mais j’aimerais savoir avant... Tu vas me frapper ? Eh, je veux dire que... Enfin tu m’as vraiment effrayée. Et je suis désolée pour tout à l’heure. Enfin... Tu vois.

Apparemment la tigresse verte s'était calmée. Un bon début pour entamer la conversation. Ba oui, vous avez déjà essayé d'avoir un dialogue construit avec quelqu'un d'enragé ? Mouai, ba moi, ça n'a pas fonctionné donc le fait que cette.. Kaila soit maintenant moins agressive pouvait rendre plus simple ce qui allait suivre. Justement, en parlant de cette demoiselle, ce nom ne lui disait rien. Lawrence n'avait donc jamais eu l'occasion de la rencontrer, heureusement quand on voit le spectacle que cela donne. Ou sinon, il n'avait jamais prêté attention à cette fille, décidant qu'elle ne lui apporterait rien. Et oui, quand il n'en voit pas l'intérêt, notre jeune homme peut être radical. Mais bon, maintenant qu'elle venait d'apparaitre à ses yeux, plutôt brutalement il faut l'avouer, autant en profiter. Surtout comme elle était affaiblie. N'empêche, s'il voulait vraiment réussir quelque chose avec elle, il fallait tout d'abord la rassurer. La frapper, lui ? Quelle idée ! Il leva les yeux au ciel avant de les reposer sur son interlocutrice.

- Ne t'inquiètes pas autant, tu vas avoir des rides. Si j'avais vraiment voulu te frapper, je l'aurais fait plus tôt. Et puisque tu me l'as demandé, je suis Lawrence Clyde.

Tout cela calmement, l'air serein mais vaguement intéressé et toujours avec son humour particulier. Il ne pouvait s'empêcher d'en placer une avec une pointe de moquerie. Mais qui pouvait-il ? Au moins, il donnait des conseils en prime. Très généreux notre homme ! Et sans aucune ironie bien sûr. Bon, ce n'est pas le tout, mais lui il avait des choses à faire. Il allait prendre congé et oublier cette fille quand justement, elle reprit la parole.

- Est-ce que je peux faire quoi que ce soit pour me faire pardonner de ma maladresse ?

Là, il abandonna toute idée de quitter l'endroit. Cette proposition était très intéressante et un sourire légèrement sadique apparut sur ses lèvres, tandis qu'il remontait ses manches. Il mit ses mains dans les poches tout en réfléchissant qu'est ce qu'il pourrait demander à cette pauvre âme innocente. Se rendait-elle compte qu'on pourrait pas mal en profiter ? Mais comme Lawrence n'est pas une mauvaise personne, tout le monde y croit, il n'allait pas abuser. En fait, c'était juste qu'il n'avait rien en tête pour le moment.

- Hum, tu pourrais... me payer un verre un de ces jours ?

Voilà quelque chose de raisonnable s'en pour autant trop s'investir et elle pouvait fixer une date quand cela lui chantait. Surtout que s'il ne voulait plus, l'invitation pouvait se décliner facilement. Donc parfait. Le jeune homme, toujours souriant, attendait la réponse de la demoiselle. Un coup d'œil à sa montre le fit froncer des sourcils. Mouai, s'il voulait profiter du reste de la matinée, il fallait pas qu'il reste là à bavarder.

- On continue de discuter en marchant ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: # Absurd Circus !! # [Libre]

Message  Invité le Dim 29 Aoû - 12:36

C’était une réponse inattendue. Vraiment, qui l’eut cru, le jeune Lawrence Clyde parler avec une assurance sans limite. Ce type était vraiment, quelqu’un. Comment pouvait-on être à la fois si à l’aise, et à la fois si stressant. Ses réponses ne laissait en rien deviner la suite de son discours, bien que peu élogieux, il n’en était pas pour le moins vexant. Simplement le ton qu’il empruntait, qu’il utilisait était…Encourageant ? Je ne vois pas comment le qualifier autrement, ou d’autre chose si ce n’est agréable. Enfin, moi en tant que subconscient, je trouve qu’il la gruge sévère la mignonne. Faudrait qu’elle se reprenne, à moins qu’elle ne joue à son propre jeu. C’est aussi une hypothèse plausible. Et apparemment juste, puisque ça se lit dans ses yeux, ou bien je le lis dans ses yeux, le garçon en fait un peu trop et Kaila n’apprécie pas vraiment. Commencerait-elle a le trouver lourd ? Enfin, son jeu ne deviendrait-il pas un peu trop long ? Ou alors c’était juste sa façon d’être…Aussi, il y en a des imprévisibles. Ne nous prenons pas à sa mascarade mes amis, il reste louche * è_é *.

Puis à un moment, la jeunette saisit enfin le sens des paroles de son interlocuteur. Elle des rides ?! A son âge ?! Mais faut qu’il arrête l’ami. Il a fumé la moquette ou quoi ? Enfin aussi, l’autre là, Kaila elle en aligne des belles. Elle dit qu’elle ne veut pas lui demander son prénom, mais elle le fait par inadvertance. Puis le jeunot en profite également. Kaila ayant rajouté une légère réplique lui étant bien propre, Lawrence quant à lui en profita pour lui répondre grâce à une phrase, une proposition qui lui laissait tous les choix. Car en effet, s’il voulait annuler le rendez-vous, c’était à lui de le dire, Kaila n’avait pas d’autre droit que d’accepter. Même si la date ne lui convenait pas, si le moment n’était pas approprié elle devait être d’accord avec celui-ci et donc par conséquent, bousculer ses plans. Pour cette mégère masculine. Et donc, le gaillard rajoute promptement :

« On continue de discuter en marchant ? »

Vui, vui, vui. Que voulé vus k’elle répunde ? Ma zoré vulu k’elle dise ‘ vatfairesalchien ! Onprofitpadmoakomonveu ! ’. Mé nah. Oui donc, hm. Voilà donc que Kaila lui répond furtivement :

« Avec plaisir. Autant pour le verre que pour la marche, il fait très beau dehors je serai ravie d’aller faire un tour dans les jardins de Coates. » Conclut Kaila. Mais à quoi elle joue ? On dirait vraiment qu’elle est tombée raide dingue de lui. Après peur en folie, voilà love en folie. En même temps…Il dégage quelque chose de…D’envoûtant.

Alors que les deux camarades marchent en direction de la sortie du hall, Kaila met la main dans sa poche et vérifie qu’elle a toujours sa lettre de Kelly. Ouf, celle-ci est rangée à sa place. Je n’imagine même pas la crise de panique que ça aurait engendrée. Mais finis ce numéro, voilà les adorables jardins de coates…

[Désolé, il est extrêmement court, je n’arrivais pas à développer…On continue aux jardins ? Je te laisse le soin d’écrire la suite ^^ ?]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: # Absurd Circus !! # [Libre]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum