♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Aller en bas

♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Invité le Lun 26 Juil - 18:28

I. Casier Judiciaire



    • Prénom, nom – et surnom s'il y en a un : Lawrence Clyde alias Law pour les intimes
    • Age, date de naissance : 17 ans, né un 25 octobre
    • Lieu de naissance et origine: Perdido Beach, Américain
    • Orientation sexuelle : Bi, à tendance gay
    • Date d'arrivée au pensionnat: Rentrée de septembre, il y a deux ans
    •Cause: Comme beaucoup, le paternel a juste trouvé qu'il était irrécupérable, insupportable, inintéressant et qu'il avait dépassé les bornes.
    • Manie, habitude : Une petite habitude anglaise : l'heure du thé est sacrée ! Et il est passé maître dans l'art du "replaçage" de mèches de cheveux derrière l'oreille.
    • Aspiration, ambition : Trouver un bon emploi et avoir un chien dans sa future villa..... Et il veut détrôner son frère, donc mieux réussir et devenir plus riche que lui. C'est plus ambitieux ?
    • Groupe désiré: Dégénéré
    • Pouvoir: Séduction |
    • Sentiments envers les Sans-pouvoirs: Ce serait comme lui demander son avis sur les blonds, ou les femmes. Pour lui ce n'est qu'un état, comme avoir les yeux bleus. Malgré tout, il sait que c'est un peu plus que ça et qu'ils peuvent être des personnes potentiellement dangereuses, pour cause de jalousie par exemple. Bref, à surveiller mais pas à éliminer.



    II. Portrait Robot


    Attention mesdemoiselles, mesdames et messieurs, voici Lawrence Clyde qui débarque. Projecteurs braqués sur la vedette de cette fiche, qui s'avance élégamment sur l'estrade, le menton légèrement relevé et un sourire charmeur aux lèvres. D'un mouvement gracieux, il s'installe sur le fauteuil qui trône au centre de la pièce, croise sa jambe droite sur celle de gauche et pose calmement ses mains sur les accoudoirs. Là, il attend que la foule de personne ait fini de le détailler.

    Plutôt grand, en tout cas assez pour ne pas se laisser intimider, il dégage un charisme et une prestance incomparable, qui éclipse pas mal de monde quand on est près de lui. Sa silhouette élancée parait fine, mais beaucoup savent qu'il se cache sous ses vêtements, des muscles qu'il entretient quotidiennement. Si on lui pose la question, il répondra qu'il fait juste assez de sport pour se maintenir en forme. Seulement, certains apprendront vite qu'il en a assez pour ne pas se laisser faire quand on le cherche, même si Law prône la non-violence, physique devrions nous ajouter... Nous avons appris de source sûre que cela n'a pas toujours été le cas mais on a du mal à y croire quand on le voit. Regardez son calme et son maintient, franchement, il ne ressemble pas à ses petits délinquants de nos banlieues.
    Continuons sa description physique. Il possède des épaules pas très larges et ses bras musclés donne envie aux demoiselles de s'y glisser entre, tout contre son torse. Comment ça, c'est un avis personnel ?! Hum.. Ok, ne nous y attardons pas. Ses mains, posées à plats sur le fauteuil, sont fines et les doigts délicats dont nous pouvons voir les ongles limés avec soins. Enfin ... Nous ne voyons que la main droite, l'autre étant souvent habillée d'un gant blanc, comme en ce moment. Des questions sur ce gant ont d'ailleurs été posées. Il y a répondu par "Je le met car je trouve qu'il donne du style". Nous ne croyons pas vraiment ses paroles, son sourire était beaucoup trop prononcé pour être honnête. Et nous savons de lui qu'il n'est pas du genre à s'attarder sur sa vie, certain le considérant comme "très mystérieux et secret". Le mot "timide" a déjà été entendu une fois, mais apparemment, la personne s'est tue très vite. Bref, retournons à notre Lawrence. Sa main gantée glisse une mèche immaculée derrière son oreille. Une habitude qu'il a toujours eu depuis qu'il porte ses cheveux long. Ceux-ci sont fins, soyeux et d'un blanc immaculé. Ils tombent gracieusement dans son dos. On l'a déjà vu les cheveux attachés avec un ruban de soie. La coloration de ses sourcils empêche de savoir qu'elle est sa couleur naturelle. Il n'a jamais voulu répondre à cette question et toutes les photos de lui avant ont bizarrement disparues. D'après ses dires, il n'est pas au courent de ça... Nous lui laissons même pas le bénéfice du doute, malgré sa voix mielleuse et son sourire séduisant.
    D'ailleurs, nous pensons qu'il a déposé un brevet sur son sourire et qu'il a déjà fait de ces pubs pour "Colgate"...Euh... Je m'égare une fois de plus... Pour en revenir à son visage, il possède des lèvres fines et rougies délicatement par ses dents, quand il se les mords. Chose qu'il fait délibérément pour séduire quelques créatures féminines comme masculines. Il se les humidifies aussi quand il remarque une "proie", et je peux vous assurer que cela à un très bel effet. Au-dessus de ses lèvres, un nez fin, légèrement relevé. Il le tient de sa mère, d'après ses dires. Tout comme ses magnifiques prunelles grises acier. Elles peuvent exercer un attrait magnétique pour les pauvres petites demoiselles sans défense comme moi. Des témoignages ont rapporté le fait que ses yeux deviennent gris orage voir s'assombrissent complètement lorsqu'il s'énerve. Nous ne pouvons pas porter crédit à ces paroles, n'ayant jamais été témoins d'une de ses colères. Il sait se tenir et contenir en public, maîtrisant son image et ses actions. L'apparence qu'il donne est quelque chose d'important chez lui. Surplombant ses yeux, deux fins sourcils qu'on peut considérer comme traitres de ses émotions. En effet, ils se froncent, se lèvent en fonction des messages qu'il veut faire passer, car dans tous les cas c'est maîtrisé. Je pense avoir remplis la partie physique, je vais néanmoins rajouter quelques détails, qui raviront ou du moins intéresseront peut-être certaines personnes. Le jeune Clyde s'est fait percer les oreilles. Celle de gauche par trois fois tandis que celle de droite qu'une seule fois. Il s'est fait tatouer une rose blanche dans le bas du dos, qu'on n'aperçoit qu'une fois qu'il est torse nu, donc nous n'avons que peu de renseignement à ce sujet.
    Pour le caractère de Lawrence, nous allons nous fier aux renseignements obtenus de ses proches ainsi qu'à quelques-uns de ses propos malgré le peu de fiabilités que nous y portons. Pour commencer, quelques questions/réponses piochées dans une interview :

    "Si vous deviez vous décrire en quelques termes, vous diriez quoi ?" Sourire de la part de quelques journalistes, regard et sourire moqueur de la part de l'interrogé. "Égocentrique, égoïste et prétentieux. Cela vous va-t-il ?" " Euh...oui, mais pas de qualité ?" " Mais ce ne sont que des qualités que je viens de citer ! J'ai oublié calculateur aussi." L'homme se tait, ne sachant que penser.
    "On ne vous connait pas de petite amie, en avez-vous une ?" La femme qui pose la question remet ses lunettes sur son nez. Face à elle, Lawrence se réinstalle sur son fauteuil, le regard pétillant de malice et le sourire aguicheur. "Non, j'en ai neuf si je compte bien" Stupeur chez la femme, l'interviewé commence à rire, moqueur. "Il ne faut pas croire tout ce que je dis. Je n'ai personne pour le moment et je préfère être volage encore un certain temps".
    "Que pensez vous du fait que ce soit votre frère ainé qui hérite des affaires de votre père ainsi qu'une grosse partie de sa fortune ?" Les journalistes se tendent, sachant que le sujet n'est pas sans risque. De son côté, le jeune homme ne perd pas son sourire, mais ceux plus près de lui voient son regard se durcir. Il répond d'une voix trainante où le mépris se discerne. "Cela ne m'intéresse guère. Mon paternel a décidé depuis longtemps que je n'avais pas les qualités requises. Je ne vois pas pourquoi je démentirais. Il a trouvé dans mon frère le fils dont il rêvait. Un imbécile sans cervelle." Le ton est cynique, l'interview est finie. [extrait d'un journal parut deux ans plus tôt]

    Témoignages :
    ♦"Lawrence ? Ce n'est qu'un gamin qui cherche à se faire remarquer. Il n'a pas apprécié le fait que ce soit moi qui ai été choisit pour reprendre la tête de l'entreprise de notre père. Il ne fallait pas s'étonner. Il a toujours voulu être différent et il n'a jamais respecté l'autorité de nos parents. Toujours à chercher la bagarre, j'ai presque honte de lui. " Angus, frère aîné de Lawrence.
    ♦"Mr Clyde ? Le second fils ? Oui je m'en souviens bien. Quel dommage que son père l'ait envoyer ailleurs. Je me souviens d'un petit garçon attachant et calme. Il a toujours eu beaucoup de charisme et je sais qu'il a séduit pas mal des demoiselles du coins. Avec moi il a toujours été poli et galant. D'ailleurs, je crois qu'il l'est avec toutes les femmes ! *rires*. Mais c'est un jeune homme très souriant et je crois qu'il m'aimait bien. Surement pour ça qu'il était aussi ouvert et drôle." Mme Williams, ancienne nourrice.
    ♦"Ah ! Lawrence ! Jeune homme très particulier. Il est très cultivé et a une conversation toujours intéressante. J'ai toujours remarqué de la jalousie à l'égard de son frère, même si cela s'est changé en haine envers son père. Il a deux "personnalités", si je puis dire. L'une est très maîtrisée, hautaine et égoïste. Il n'aime personne et met le monde à ses pieds. L'autre est plus ouverte et sympa. Il protège les personnes qui lui sont chères et réfléchi au prochain coup foireux qu'il fera avec ses amis. Enfin ça, s'était quand il était plus jeune, maintenant, j'ai entendu dire qu'il s'était calmé, il ne cherche plus autant les embrouilles avec ses camarades qu'avant." Mr Grant, ancien prof principal de Lawrence.
    ♦"C'est un connard de fils à papa. Bourré de fric qui se croit supérieur aux autres. Franchement, je peux pas le saquer. C'est à cause de lui que j'suis allé à l'hosto. Fractures et déboitement du bras. Tout ça parce que j'avais emmerdé môssieur ! Content de plus le voir. Surtout qu'il m'avait piqué ma copine. J'ai appris qu'il avait viré tapette, c'est vrai ? Nan ça m'intéresse pas, laissez tomber... Bref, il est bagarreur, hautain et méprisant. Il est vachement froid et distant aussi." Billy, ancien camarade de classe.
    ♦"D'abord, Law c'est mon amoureux ! Quand j'serai grande et bin on se mariera ! Il est gentil et il me protège des méchants. Et il est trop fort alors y a plus personne qui m'embête. Il me lit des histoire sde chevalier et de princesse et il dit que c'est moi sa petite princesse ! Mais moi je sais que lui c'est pas un chevalier. Nan, lui c'est le roi ! Si, si ! C'est tout vrai ce que je dis ! Ba oui, la preuve : il est beau *rougit*, fort, il a de l'argent et c'est lui qui commande ! Son papa il a jamais réussi à le faire obéir, alors hein ! Et puis il est gentil avec les gens et il est drôle et [...]" Bavardages incessant de sa jeune cousine, âgée de cinq ans.



    III. Enquête

    - Lawrence !!

    Le cri raisonna dans la vaste demeure des Clyde, se répercutant dans les grandes pièces. Le concerné ne releva pas la tête de son livre, qu'il ne trouva intéressant qu'à partir de ce moment. La colère paternelle, il commençait à connaître. Depuis ses neuf ans il s'amusait à entretenir une petite flamme d'irritation chez son père, Flamme qui, des fois, se transformait en brasier où la fureur était présente. Comme maintenant. Un soupir s'échappa de ses lèvres quand un deuxième appel se fit entendre. Pourquoi, pour une fois, Kane Clyde ne se bougerait pas pour aller chercher son fils ? Serait-ce trop en demander ? Adèle, la gouvernante, entra dans la pièce et une vague de soulagement la prit quand elle trouva l'adolescent. Elle se recomposa une image plus autoritaire et prit la parole, légèrement essoufflée d'avoir couru autant.

    Monsieur Lawrence, votre père vous demande. Le sujet à l'air pressant. Vous feriez mieux d'aller le voir rapidement.

    Une moue exaspérée apparut sur le visage de Lawrence, alors âgé de douze ans. Il prit son air le plus immature et se tourna vers la nouvelle venue, s'affalant sur le divan par la même occasion.

    - Gnagnagna. Vous savez comme moi quel est le sujet. Quoique... On a le choix entre l'heure de colle que je ne lui ai pas dite...

    - A moi non plus d'ailleurs

    - ... la journée d'absence en cours sans motif...

    -Encore ?!

    - ... le bordel qu'on a foutu hier soir avec les potes...

    -Votre langage !

    - ... ou le vase de maman que j'ai fait tomber hier...

    -C'était vous ?!

    - ... ou encore la facture des voisins pour les quelques carreaux que j'ai cassé. A votre avis, ce sera quoi ?

    Son regard acier accrocha les prunelles de la gouvernante. Celle-ci eu juste le temps d'apercevoir son air moqueur avant qu'il ne disparaisse dans le couloir d'un air princier. Elle sourit tendrement, sachant pertinemment que toutes les bêtises qu'il avait faites avaient pour seul but de se faire remarquer. Ce n'était pas à lui qu'on donnait des règles à respecter. Depuis qu'il avait comprit que son père plaçait tous ses espoirs dans son fils aîné, lui donnant par la même occasion un semblant d'affection, Lawrence faisait en sorte de se démarquer. Ainsi, sa scolarité était plutôt bâclée, malgré des notes corrects. Les rapports des enseignants étaient sans appel : souvent absent, brutal (quand on me cherche, répond-il), hautain et méprisant envers ses camarades... Pas joli-joli tout ça.
    Adèle secoua la tête et ramassa le livre qui était resté sur les coussins. Elle y jeta un coup d'œil et vit que c'était une fois de plus une pièce de théâtre. Pendant ce temps, Lawrence remontait le col de sa chemise blanche et entrait dans le salon de son père. Celui-ci l'attendait sur un des fauteuils, les mains jointes posées sur ses jambes croisées. Le regard qu'il lança à son fils brillait d'une colère contenue. L'adolescent s'installa face à lui, malgré qu'il n'en ait pas eu l'autorisation. Comme aucune remarque ne le reprit, il comprit que c'était peut-être un peu plus grave qu'il ne le pensait. Cela l'inquiéta mais rien dans son attitude ne le trahissait. Depuis tout petit il suivait les même cours de maintient et de politesse que son frère et s'il en a retenu qu'une chose, c'est de se maîtriser au maximum. Ainsi, il prit le temps de bien se caler sur le fauteuil avant de croiser ses jambes sur la table basse face à lui. Se fut surement la goutte de trop, et l'homme explosa.


    - Comment a tu osé ?!

    Une des manies de son père de ne jamais aborder le sujet dès la première phrase. Il fallait toujours qu'il tourne autour du pot avant de se jeter à l'eau. Nullement impressionné, l'adolescent le regarda d'un air las.

    - Ne joue pas à ça avec moi, c'est compris ?! Quand je te parle, tu m'écoutes !

    - Oui père.

    - Fais ton malin, tu riras moins après... Alors comme ça, on s'amuse avec ma carte bancaire et mon ordinateur ?

    Ah oui, il l'avait oubliée celle-là. Mais en même temps, il était sûr de ne pas avoir laissé de trace pour l'ordinateur. La carte, il s'était un peu amusé avec, comme en témoignent la superbe guitare électrique blanche qui trônait en ce moment dans sa chambre. Ainsi que les quelques bijoux qu'il avait offerts à des filles de la classe, non pas parce qu'elles l'intéressaient, mais plutôt pour réduire le compte en banque de papa. Il pensa aussi aux quelques autres babioles qu'il s'étaient achetées avant de se reconnecté au discours enflammé qu'on lui tenait. Juste à temps apparemment.

    -... privé d'argent de poche et de sorties pendant deux mois et si tes notes remontent pas, je double la durée. File dans ta chambre, tu ne mangeras pas ce soir.

    Ainsi se termina la journée pour Lawrence, dans un lit avec de la musique aux oreilles.

    Né douze ans auparavant, Lawrence n'a jamais eu à se soucier de rien. Ces parents ont toujours été riche, très riche même, alors pas besoin de se casser la tête avec ça. Son père, Kane Clyde, est le PDG d'une entreprise très rentable, mais sa fortune vient surtout de l'héritage de ses parents. Il rencontra Shawna Scott, alors jeune journaliste anglaise, et se maria avec celle-ci. Ils eurent deux fils, le premier qu'ils nommèrent Angus et le second, quatre ans plus tard, Lawrence. C'est la vie de ce dernier qui nous intéresse, nous allons donc vous en faire un résumé.
    Lawrence voit le jour un vingt-cinq octobre. C'est un bébé plutôt calme le jour mais qui dort très peu, une fois la nuit venue. Il fait ses premiers pas à treize mois et découvre alors un nouveau monde très amusant. C'est grand yeux gris se posent sur tout, tandis qu'il crapahute aux quatre coins de la maison. Son frère, maintenant âgé de cinq ans, fait la fierté de leur père pour ses résultats scolaires et la maturité dont il fait preuve. Il obtient donc toute l'attention du paternel et son jeune frère l'admire beaucoup. Shawna n'est pas souvent présente, elle retourne régulièrement dans son pays natal, laissant ses rejetons aux bons soins d'une nourrisse, puis d'une gouvernante. Le plus jeune des Clyde grandit dans l'ombre de son frère sans s'en rendre compte, pour le moment. Il commence l'école avec des résultats tout à fait correct. En même temps commence une longue période d'agitation. En effet, il n'est pas le dernier à chercher les ennuis et à embêter ses petits camarades, mais c'est aussi à cette période qu'a lieu la “Catastrophe” de Perdido Beach. Mais comme l'affaire se tasse vite, la ville retrouve son rythme et il n'en a pas trop été affecté.
    A ses huit ans, la relation qu'il a avec son père se dégrade. L'un ne fait pas assez attention à l'autre, l'autre cherche à se faire remarquer. Cela dégénère assez vite et Law envoie sa mauvaise humeur au monde entier. Il la traduit physiquement, se battant souvent pour n'importe quelle raison. Cela ira en s'apaisant, tandis qu'il recentre sa rancune sur géniteur et l'aîné de la famille. Il devient alors un adolescent distant et contenu. A douze ans, il se laisse pousser les cheveux et les teint en blancs. Pied de nez pour Kane, dont il avait hérité sa magnifique chevelure et vive colère de ce dernier, surtout quand il se rend compte du comportement de son fils. En effet, celui-ci traine de moins en moins dans les salles de cours, les délaissant au profit de nouvelles expériences. Son terrain de jeu, ainsi qu'à sa bande, s'étend rapidement sur toute la ville. Pour remédier à ce “problème”, il est envoyer dans un internat, assez éloigné de chez lui. Il ne rentre plus que le week-end et montre à son père qu'une froide indifférence, contrairement à la pension où il s'épanouit tranquillement.
    C'est à ce moment qu'il se rend compte d'une chose curieuse. Il était une fois encore en train de s'engueuler avec son frère, quand, en tendant sa main dans sa direction, il sentit quelque chose passer de son corps. Il ne comprit rien, surtout quand Angus vira au rouge, bégaya un truc et s'enfuit dans sa chambre. Ne sachant comment réagir, il regarda sa main quelques secondes, puis tourna les talons, satisfait de s'être débarrassé de l'enquiquineur. Il ne comprit son pouvoir que quelques semaines après, au bout de pas mal d'essais. Quand ce fut clair dans son esprit, il usa de sa “séduction” quand cela l'arrangeait et surtout pour s'amuser. Il se débloquait de pas mal de situation ainsi et pouvait également profiter de la tranquillité que lui offrait son frère, ce dernier ne voulant plus l'approcher.
    Jusqu'à ses quinze ans, il défia régulièrement l'autorité de son père, tout en vivant tranquillement sa petite vie. Ses escapades étaient plus nombreuses et ses conquêtes aussi. La richesse de leur famille les obligeait à se présenter à des galas et autres soirées ennuyantes, où Lawrence se forgea un caractère de fils à papa qui lui renforça beaucoup de ses défauts. Une bêtise plus grosse que les autres lui fit quitter la maison familiale. Il avait juste débarqué à moitié saoul avec quelques amis, et la soirée improvisée avait plutôt mal finit, si on en croyait le visage enragé d'un certain Mr Clyde. L'adolescent atterrit donc au pensionnat Coates où il apprit pour les “dégénérés”. Cela lui plaisait bien, son pouvoir étant plutôt discret, il s'amusait à tester les autres sans pour autant se faire trop remarquer. Beaucoup n'ont jamais su qu'il avait ce don et cela l'arrangeait. Son calme qui le caractérisait tout petit refit surface et il resta donc dans son coin, tirant les ficelles de l'ombre si besoin. Il vit ainsi arriver Caine, accompagné d'un Drake et d'une Diana. Il vit le trio affermir peut à peu son autorité sur la pension, usant force et manipulation. Un sourire moqueur étirait ses lèvres à chaque fois qu'il pensait à la petite “gueguerre” puérile qui semblait se dessiner. Tant qu'il n'y était pas impliqué, il trouvait ça franchement grotesque et s'en moquait royalement.



    IV. Auteur du Crime

    Votre nom ou pseudo : Bidulle
    Age : bientôt 15 ans ! et pas encore toutes mes dents ! ba ouai, manque les dents de sagesses ... C'est bon je me tais, je sais que ça vous intéresse pas.
    Avatar : fanart de Squalo, KHReborn.
    De quelle façon avez-vous découvert le forum ? Par un partenariat avec je sais plus quel forum =S
    Des suggestions pour l'améliorer ? Pour l'instant je n'ai rien vu qui me titillait !
    Autre chose? [code bon par Dekka]



Dernière édition par Lawrence Clyde le Ven 30 Juil - 10:50, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Drake Merwin le Mar 27 Juil - 17:04

    (Un mec! Un gay! Squalooooooooo *o* Tu sais que... Je suis une fan de XS? )

    Bienvenuuuue <3

    Je ne vois rien à redire à ce physique très prometteur, malgré de très rares fautes, autant passer directement au choix du pouvoir ^^
    Alors, je te propose d'abord la Séduction (envoi de phéromones), | (what else? *lynchée*)
    Ou bien la capacité à Hypnotiser, ||| .
    A toi de voir =D

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Invité le Mar 27 Juil - 17:16

Maintenant j'suis au courant ^-^ *partage complètement ton avis ♥*
Merci pour l'accueil ! Alors .. franchement, je pense que vais prendre ...

*suspens*

...la Séduction. Qui ne s'y attendait pas ?

Bref, je continue cette fiche dès que je peux !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Drake Merwin le Mar 27 Juil - 17:26

    (Hyyyya trop cooool, une autre fanatique *o* *SBAF*)

    Très bien, je note ton choix! Bonne continuation =D

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Invité le Ven 30 Juil - 10:51

xD

Bref, je viens de terminer !
Si quelque chose ne va pas ...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Drake Merwin le Ven 30 Juil - 11:32

    Oh woah, le super timing quoi, juste avant que je parte 8D

    Et bien non, je ne vois rien à redire! Tout est dit, de manière très drôle le plus souvent; Lawrence est claaaasse *w*
    Alors ne retardons en rien ta validation!

    Dégénérés > Validé ♥

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ♦ Lawrence Clyde ♦ [terminus]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum