[ .: April December :. ] FINIE !!

Aller en bas

[ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Invité le Ven 30 Juil - 16:49

I. Casier Judiciaire


    • Prénom, nom – et surnom s'il y en a un : April December, surnommée Princesse.
    • Age, date de naissance : ( Le pensionnat comprend le collège et le lycée: les élèves ont donc entre 12 et 18 ans. ) 16 ans, le 7 Avril.
    • Lieu de naissance et origine: Perdido Beach, d'origine Anglaise & Américaine.
    • Orientation sexuelle : Bisexuelle
    • Date d'arrivée au pensionnat: Mars 2008
    • Cause : Revente de drogues
    • Manie, habitude : Se mordiller la lèvre inférieure du côté gauche. Fumer.
    • Aspiration, ambition : Se barrer de cet endroit de merde.
    • Groupe désiré: Dégénérés
    • Pouvoir: ( à remplir après le post de l'admin ou du modo ) Vision des rêves (s'introduire dans les rêves des autres, sans pouvoir les modifier, dans la mesure où ils sont endormis et dans un rayon de 10 mètres. Attention, si c'est un cauchemar on peut très bien en être victime...) |||
    • Sentiments envers les Sans-pouvoirs: April se fout pas mal de tout ce qui l’entoure, elle apprécie les gens, avec ou sans pouvoir, elle ne se base pas sur de simples futilités comme celles-ci.



    II. Portrait Robot

    Le 18 Août 1993, je n’avais que 3 ans, 4 mois et 11 jours. Je ne sais pas si c’est vraiment cette explosion qui a changé ma vie. Peut être était-ce ma destinée, d’être quelqu’un de différent ? Est-il mauvais d’être différent ? J’en doute. Je suis une forte tête, et je clame et revendique mes idées haut et fort. Pourtant, je suis tolérante, je ne forcerais jamais un individu à aller dans mon sens s’il peut argumenter sa cause. J’ai beau avoir l’air d’une personne narcissique, imbu d’elle-même, sûre d’elle en permanence, superficielle et hautaine, je ne suis rien de tout cela. Je suis une personne extravertie, qui passe son temps à rire pour un oui ou pour un non. Je me moque de pas mal de choses, en fait rien ne m’atteint, c’est mon secret pour être heureuse, mon secret pour être celle que je suis. J’ai tendance à être gentille avec tout le monde, peut être un peu trop. Nous sommes tous égaux, alors pourquoi se sentir supérieur ? Je ne comprends pas la haine, et on me traite souvent de pacifiste, mais du haut de mes 1m62 croyez moi, je sais me défendre. J’ai un sens de la répartie assez extraordinaire, et j’ai suivi un entraînement intensif de Karaté et de Kendo. Alors ne me cherchez pas, enfin c’est juste un conseil.
    Je n’aime pas pour autant la violence, mais elle est, malheureusement trop souvent, très utile. Moi ce que je hais par-dessus tout, c’est la colère et la haine que les humains vouent aux autres. Pourquoi ? Au fond nous ne sommes pas si différents les uns des autres. Nous sommes composés de la même chose, avons les mêmes besoins. Décidément j’ai beau cherché je ne trouve jamais de solution. Je ne méprise pas les gens qui ressentent de la haine, ou encore qui déteste les gens pour leurs différences. Après tout je ne connais pas les raisons qui animent ce sentiment, ma vie a toujours été simple, j’ai eu ce que je voulais, quand je le voulais et ça depuis toute petite. Je n’ai jamais été détestée ou encore vraiment seule, alors je ne peux pas tout comprendre. J’estime que si la haine existe c’est que c’est humain, et si c’est humain je suis capable d’en ressentir aussi, ce que je ne me souhaite pas.
    Comme vous avez dû le comprendre, je suis très sociable, et j’essais de cacher au mieux que je suis une « dégénérée » car ils seraient beaucoup me repoussaient pour cela… Je suis joyeuse, même si comme tout le monde j’ai parfois des baisses de moral. Je n’aime pas me confier aux gens et je préfère écouter. La plupart du temps je pars dans des délires totalement saugrenus et je suis une vraie pile électrique difficile à suivre et à tenir en place. J’ai besoin de bouger tout le temps, de faire un tas de choses, sinon j’ai l’impression de perdre ou de gaspiller mon temps, résultat je m’endors. Oui, je peux m’endormir n’importe où n’importe quand, je suis narcoleptique. Bien sûr pas un cas grave, et en plus je prends des médicaments, mais il peut arriver que je m’endorme comme ça d’un coup. En plus de ma narcolepsie j’ai tendance à facilement m’endormir. Bien que je sois souvent comparée à une grosse marmotte, quand je ne trouve pas le sommeil cela peut durer des jours entiers. Enfin, je disais juste que je voudrais bien faire tout ce que je veux, j’ai toujours l’impression d’être à court de temps.

    J’ai aussi plusieurs phobies, qui pour la plupart me font m’évanouir. La première est celle du sang, je ne peux pas supporter de voir une plaie ouverte ou même un peu de sang et hop je suis tombée par terre. J’ai aussi peur des loups, et par chance en Amérique on en croise pas beaucoup ! J’ai peur de l’oubli, c’est pourquoi je prends note de tout absolument tout, prend des tonnes de photos en permanence et aime garder mes sms le plus longtemps possible. La photographie, le dessin et le piano sont mes trois passions dominantes depuis que je suis petite. Je suis une grande adoratrice du dessin en particulier, bien entendu quand on a les moyens de se payer des cours cela aide, mais on m’a toujours dis que j’avais un talent « inné » pour cela, peut être était-ce faux je n’en sais rien. On me disait parfois que mes dessins avaient presque l’air… vivant, joyeux. Comme si ce surplus d’énergie que je possédais entrait directement dans mes œuvres.

    Je suis fan de jeux vidéos et d’informatique, et j’ai appris à pirater des ordinateurs dans un rayon d’une centaine de mètre maximum, je ne suis pas encore très douée.
    Je ne rêve pas, grande frustration de ma vie, j’ai consulté un tas de psychologues pourris, qui en sont tous venus à cette conclusion : « Tu rêves mais tu ne t’en souviens pas ». C’est faux, je me souviens toujours de tout, j’ai une mémoire de haute performance ! Sauf que quand je dors, j’ai juste un trou noir jusqu’au lendemain matin. Triste. Quand je voyais mes amis se raconter leurs rêves, je vous avouerais avoir été envieuse.
    J’adore tout ce qui est mignon, sucrée, ou encore les gadgets nippons plus useless les uns-que les autres. Oui, je m’exprime souvent avec des mots anglais, que j’introduis dans mes phrases, heureusement je me suis toujours fait comprendre ! Bien que je ne parle pas de moi, j’ai tendance à être une grosse pipelette en général, du genre : « Oh tiens je t’ai pas dis, t’as regardé hier le dernier épisode de … ? » ou encore « La dernière fois, y avait un de ces mondes dans ce restaurant, là tu sais ? » etc.

    Enfin, cela c’est mon caractère de journée. Celui de la fille joviale et excentrique. A côté de cela je suis une grosse fêtarde, voilà mon caractère de nuit. Tout change, mon look, mon maquillage, ma façon de mon comporter. Je deviens calme et posée, légèrement aguicheuse. Question d’affaire, mais cela je vous expliquerais plus tard. Enfin bref, j’étais LA fille des soirées, toujours invitée, toujours présente. La nuit, je pouvais devenir une vraie peste et j’étais méconnaissable. Bien sûr mes idées ne changeait pas, mais j’étais pro dans les coups bas, il fallait bien rivaliser avec ces petites pouffes New-Yorkaises. Heureusement mes amis de mon quotidien en journée n’était pas du tout les mêmes que mes fréquentations du soir. Peu de gens été au courant de ce semblant de double-vie que je vivais. En gros, il ne faut jamais se fier aux apparences. Surtout quand il s’agit de moi.


    Parlons désormais de moi, physiquement parlant puisque c’est ce que vous me demandiez. Ma chevelure est d’un noir profond, bien que cela soit par coloration, puisque mes cheveux sont blonds de naissance. Mes yeux sont d’un bleu léger, mon regard rieur. Je rêvasse souvent éveillée, faute de pouvoir le faire endormie, alors mes yeux se perdent dans le vague et deviennent vide, vide de tout, joie, peine & douleur. Mon nez est fin, et ma bouche affiche un sourire ravi. Suis-je jolie pour autant ? J’en doute, je ne suis pas laide, je suis juste normale. Un mètre soixante deux, quarante huit kilo. Une paire de Doc Marteens, un style un peu punk rock inspiré de la mode Anglaise, des chaînes des bracelets et colliers cloutés, un sautoir argenté. Voilà mon style vestimentaire de tous les jours. La nuit j’opte pour un style plus « banal » et surtout plus à la « mode ». T-shirt blanc, large & sérigraphié, escarpins noirs, jean troué, voir carrément défoncé. Je me maquille avec du blanc et du noir en journée et simplement beaucoup de noir le soir. Niveau vêtements j’ai tout ce qu’il me faut, en passant par tous les styles. Ma mère est une grande styliste, ce qui aide beaucoup.
    Je n’ai pas une grosse poitrine, ni des formes de rêves, je suis même un peu maigrelette sur les bords. Ce n’est pas pour autant que je complexe sur ce que je suis. Il suffit d’apprécier ce que l’on est, c’est sûrement le début du bonheur.


    (Physique et caractère de votre personnage en 20 lignes minimum. Cette partie est importante car décisive à la détermination de votre pouvoir, c'est pourquoi elle ne peut se mêler à l'histoire, postée plus tard, et donc qu'il n'y a qu'un modèle de fiche pour les "Mutants".)

    [Attendre à partir d'ici la décision de votre pouvoir par l'administration, choisi en fonction de votre personnage.]


    III. Enquête

    (L'histoire de votre personnage, la chose la plus importante. Son enfance, son entourage, son arrivée à Coates, la découverte d'un pouvoir rejeté ou apprécié par les autres, etc... 50 lignes minimum.)
    ( Je n'ai pas encore fait la mise en page ^^' )
    A P R I L à 1 3 A N S

    This is a story, of a lonely girl…

    Part 1 – Birthday

    Le 7 Avril,

    Cher Journal,
    Aujourd’hui c’est mon anniversaire. Tellement de cadeaux, et tellement de « Joyeux anniversaire » virtuels… C’est donc ça un anniversaire ? La plupart de mes cadeaux étaient de mes parents, pourtant ils ne m’ont pas souhaité un bon anniversaire, ils ne m’ont pas serrés dans leurs bras, débordants d’amour. Non en fait, ils n’ont même pas pris un jour de congé, car mes chers parents ne doivent même pas savoir que ce jour a une quelconque importance. Je suis persuadée qu’ils achètent les cadeaux en début d’année, puis les passent ma gouvernante, se foutant royalement qu’ils me plaisent, ça se trouve ce n’est même pas eux qui les achètent, pour te dire.
    Toi et ton set de stylo, vous devez bien valoir une petite fortune, ne finiront pas dans le fameux « Tiroir à cadeaux inutilisés ». Je les rangeais déjà là dedans quand j’étais petite, aujourd’hui je me dis que si besoin je pourrais les revendre.
    Je n’ai jamais eu de journal intime, et je ne sais pas trop ce qu’on doit écrire dedans. Je pense que me présentais est une bonne idée ?
    Je m’appelle April December, assez étrange surtout pour une fille née en Avril. Je suis une fille banale de treize ans, et je n’ai pas beaucoup d’amis, je suis assez seule dans la vie, pas que la compagnie me dérange mais j’ai du mal à aller vers les gens. Je fais du piano et du dessin depuis 7 ans. J’adore la lecture et la musique, comme je pense beaucoup de filles de mon âge. Je vis à Perdido Beach, depuis mon enfance, et je ne rêve pas.
    Je ne vois pas trop quoi dire, tu m’excuseras, je vais te laisser.

    Bisous, April.

    Part 2 – First Dream

    Le 12 Mai,

    Cher Journal,
    Aujourd’hui il m’est arrivé une chose étrange ! J’ai refait une crise de narcolepsie, malgré mes médicaments, mais jusqu’à là rien de quoi s’inquiéter. On m’a transporté à l’infirmerie, et je me suis mise à rêver ! Certes, pour tout le monde cela parait normal, mais pas pour moi. J’ai rêvé de quelqu’un que je n’avais jamais vu auparavant. Il avait les cheveux noirs, les traits fins, et les yeux gris, grand et pas très épais. Je ne sais pas où j’étais, cela ressemblait à un endroit très noir, comme une ville de nuit, mais où tout serait éteint. Ce n’était pas pour autant lugubre cela avait son charme et sa poésie. Je l’ai juste vu courir vers moi, l’air apeuré, une voiture à traversé très vite, est passée entre nous, et je me suis réveillée. Quand j’ai rouvert les yeux à l’infirmerie, le garçon dont je venais de rêver était endormi sur le lit d’à côté. Je suis partie en vitesse un peu troublée, j’aurais pu rêver de lui en l’ayant juste déjà aperçu, mais mon collège est tellement grand, il fait même lycée, c’est dire. Enfin ça aurait pu être plausible, donc rien de vraiment étrange. Sauf, que je l’ai recroisé dans la cour – c’est fou quand on connaît les gens on les retrouve plus vite dans une foule – et je l’ai entendu dire à son ami « He. C’est la fille de mon rêve à l’infirmerie. », J’ai avancée en vitesse, en rougissant. Est-ce que j’étais dans SON rêve ? Je n’en sais rien, absolument rien, et ce non-savoir m’effraie. Il faut que je dorme…
    Bonne nuit, April.

    Oh boy, you broke my path of loneliness.

    Part 1 – Andrew

    Le 13 Mai,

    Cher Journal,
    Aujourd’hui le garcon de mon rêve est venu me parler, il est vraiment mignon. Il est en seconde, et il à 16 ans, il s’appelle Andrew, mais tous ses potes l’appellent Drew. Il a On a parlé du rêve, et il était similaire, comme j’en avais bien peur. Il m’a demandé si ça m’était déjà arrivé, je lui ai répondu que non, un peu gênée. En fait, je n’en savais absolument rien. Car les psychologues que j’avais consultés au sujet de mes rêves non-existants m’avaient tous répondu : « Tu rêves mais tu ne t’en souviens juste pas, tu oublies tes rêves à ton réveil. ». Voilà leurs verdicts.
    Il voudrait savoir si on pouvait réessayer de dormir à côté voir si ça donnait quelque chose. Je n’ai pas pu lui refuser, il est tellement adorable ! Il ne fréquente pas trop les gens du lycée & collège, mais avec des gens de l’extérieur, c’est comme ça qu’il appelle les gens qui ne font pas parti de notre école. Il a une façon étrange de s’exprimer, son père est très riches, pourtant c’est il est si simple. On dirait qu’il rêve sans arrêt, malgré que parfois son regard soit triste, il a toujours le sourire aux lèvres, ce sourire qui a fait battre mon cœur un peu trop vite, un peu trop fort…

    Bisous, April

    Le 18 Juin,
    Cher Journal,
    Andrew et quelqu’un de formidable ! Il dit que j’ai un don, un talent exceptionnel. On dort ensemble tous les mercredis après midi depuis un mois, et cela marche à chaque fois. Je m’introduis dans son rêve. Mais je suis un peu gênée, car plusieurs fois il y avait des choses très personnelles sur lui, mais il dit que partager sa vie avec moi ne le dérange absolument pas. Il me trouve différente des filles de mon âge, je ne sais pas si c’est en mieux ou en pire, alors je me contente de sourire. Lui aussi il est différent, bien que je n’ai jamais eu beaucoup d’amis, je m’en rends bien compte. Il est si rêveur, et ses yeux s’émerveillent d’un rien, et son rire et tellement… indéfinissable.
    Je suis fatiguée, je vais te laisser.
    Bisous, April.


    Part 2 – Holidays

    Le o2 Juillet,

    Cher Journal,
    C’est les vacances et je pars pour deux mois faire le tour de l’Europe, j’ai proposé à Drew de venir avec moi mais il m’a dit avoir beaucoup de choses à faire. Je pense qu’il ne voulait simplement pas venir faire le tour de pays qu’il a déjà vu une bonne dizaine de fois avec une adolescente pré pubère dégénérée. En même temps je le comprends, lui qui avait l’habitude de trainer avec des personnes plus vieilles, se retrouver avec une gamine capricieuse comme moi ça ne doit pas être de tout repos. Mais il va me manquer, je me demande ce que je vais faire sans lui… C’est fou, mais je m’attache chaque jour un peu plus à lui. Je ne sais pas comment je vais vivre ces deux mois sans voir son sourire. Il a promis de m’appeler souvent et de m’envoyer des mails. J’espère qu’il le fera, oh et puis s’il ne le fait pas c’est qu’il aura d’autres choses à faire, je peux bien comprendre ça non ? Non je ne peux pas, et si il m’oubliait ?
    Je divague trop, il faut que je fasse mes valises.
    Bisous, April.

    Le 15 Juillet,

    Cher Journal, je suis en France !
    C’est magnifique, vraiment, en tout cas la capitale l’est. Je m’amuse comme une folle et je fais du shopping à tout va. C’est agréable d’être loin de chez soi et de ne penser à rien. Andrew m’appelle tous les soirs par visio, ça me fait toujours sourire. Je vais bientôt partir en Allemagne, puis je descendrais jusqu’en Autriche, et enfin en Italie. J’ai déjà été en Espagne, et pour la suite du programme je n’ai pas trop suivi. Je sais que j’irais à Londres pour un mois, et ça me suffit à être heureuse. Je vais revoir la famille de ma mère et tout cela, c’est super.
    Les gens sont vraiment différents de ceux de Perdido Beach ! J’aimerais bien sympathiser avec eux, mais j’ai peur de me faire détester je crois. Apprendre le Français me semble être une bonne idée, mais je crois que la flemme remportera sur cette envie.
    Bon je te laisse, je n’aurais pas le trop le temps d’écrire ces mois à venir.
    Bisous, April.

    [ Holidays … ]


    Le 30 Août,
    Cher Journal,
    Je viens de rentrer à Perdido Beach, cela me semble déjà beaucoup moins grand. Je me demande pourquoi autant de gens friqués viennent s’installer dans cette ville minable…
    Enfin, je suis contente d’avoir retrouvé mon petit chez moi.
    J’ai déballé mes achats devant… et bien devant personne en fait. Mes parents n’étaient pas chez moi pour changer. Ils m’ont laissé un max de thunes je suis heureuse je vais pouvoir faire ma dépensière.

    Je te laisse je suis pressée.
    Bisous, April.

    Le 3 Décembre,

    Cher Journal, je crois que je suis amoureuse ! C’est tellement inconnu pour moi, nouveau et rafraichissant. On dirait que je parle d’une marque de chewing gum. Bref, Andrew et moi on est sortis aujourd’hui sur un bout immense d’un des nombreux terrains de leurs parents. Puis nous sommes allés à la fête foraine. C’était tellement bien, qu’est ce que je m’amuse avec lui… Il transforme mon quotidien en une vie trépidante. Mais bon, je pense qu’il me prend pour une gamine, une gosse de riche comme tant d’autres. Il n’a sûrement pas tort… Il doit me voir comme une frangine… Au mieux. J’ai toujours été plus mature pour mon âge, mais depuis que je le connais, beaucoup de choses ont changés en moi. Quand je parle et pense à lui, j’ai l’impression d’être une enfant de 6 ans qui ne connait rien de rien à la vie, mais quand je parle avec lui je me sens comme une adulte… Il m’a dit que pour mes quatorze ans, il me préparait quelque chose d’exceptionnel, de grandiose et surtout, d’inoubliable.
    Mais mon dieu, j’ai peur qu’il me rejette, j’aimerais le garde sans arrêt près de moi et taire mes sentiments, mais lorsqu’il est là mon cœur s’affole et rien ne pourrait le raisonner…
    C’est trop compliqué l’amour, lui me répondrait certainement avec ces grands yeux dans lesquels je me perds trop souvent : « L’amour, le vrai, ne devrait jamais faire souffrir tellement il sera beau et véritable. »

    Si seulement c’était vrai. Si seulement…

    Bisous, April.

    Oh mummy, where was you all this time ?

    Part 1 – Happy X-mas

    Aujourd’hui c’est Noël mon cher Journal,
    Ma mère & mon père étaient là, nous avons sparlé de tout et de rien tout en mangeant des plats succulents, c’était génial. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas passé de moments avec ma famille.
    Ma mère m’a offert une guitare superbe, malheureusement je joue du piano pas de la guitare mais elle l’avait oublié apparemment… Elle s’est très vite excusée et m’a proposé d’allé changer mon cadeau, mais j’ai refusé en prétextant que c’était une bonne occasion pour apprendre à jouer de la guitare.
    Demain matin ils repartent, ils ont beaucoup de boulot.
    Bientôt mon anniversaire !

    Bisous, April.

    Kiss me, beneath the milky twilight !

    Part 1 – One week before…
    Cher Journal,
    Aujourd’hui je suis allé au cinema avec Drew, après mon cours d’Arts. Le film en lui-même était assez nul mais je n’ai pas osé lui dire tant il avait l’air de l’aimer. Il pleuvait en plus. Mais la suite valait le coup visiblement. Il m’a ramené chez moi, et m’a embrassé devant la porte sous son parapluie bleu marine. Puis il m’a murmuré : « Plus qu’une semaine, princesse. » Je suis rentrée le cœur tout chamboulé, je crois que je ne vais pas en dormir.

    Bisous, April.

    Part 2 – Birthday

    Le reste de l’histoire ne sera pas transcrite sous forme de journal car April a abandonné son journal après cette soirée.

    Je ne saurais vous dire quelle heure il était quand je suis arrivée là bas, tout ce que je sais c’est que ce fut la soirée la plus inoubliable de ma vie. C’est à partir de là que ma vie a commencé à devenir intéressante.

    On m’avait promis une soirée d’anniversaire exceptionnelle et ce fût le cas. Les adultes parlent de drogues, les films & les livres racontent, mais au fond ils n’en savent rien, absolument rien. Ils disent que cela fait mal, que c’est mauvais et qu’on fait des « Bad Trips ». Drew m’a dit « Si c’était vraiment mauvais, il n’y aurait pas autant de stars qui en consomment ! » et niveau star, il s’y connait lui. Son père était journaliste people et sa mère chanteuse.
    Tout à commencé quand Andrew m’a ouvert la porte de la chambre de l’Hôtel qu’il avait loué. Il y avait deux filles et deux mecs, des grandes minces, à la limite de l’anorexie qui me faisait me sentir obèse. Tous les quatre avaient l’air rêveur de Drew, mais leurs visages laissaient paraître une immense fatigue. Ils semblaient tous impatients, comme si on leur avait promis quelque chose d’exceptionnel. Je n’osais pas leur dire bonjour de peur de paraître pour une fille ordinaire & ennuyeuse. Je ne savais pas ce que Drew leurs avaient dit mais j’étais persuadée qu’ils allaient être déçus.
    L’un d’eux me tendit une cigarette que je refusais poliment en expliquant que je ne fumais pas. L’une des filles laissa échappa un rictus sarcastique, et je rougis, honteuse.
    Andrew m’embrassa et me pris dans ses bras puis nous nous sommes installés avec les autres. Ils roulaient des joints et je me rendis compte que la chambre puait l’herbe. Ils allumèrent le joint, et le firent tourner, Andrew me fit tirer, je m’abstins de cracher mes poumons et j’avouais que cela n’était pas aussi répugnant que je ne l’imaginais. J’avais déjà fumé des cigarettes mais cela était totalement différent.

    Après plusieurs joints, ils firent passer des bonbons. Je ne savais pas encore ce que c’était mais j’acceptais volontiers, de toute manière les gens autour de moi ne me voulaient pas de mal.

    Rêve d’acide. Je ne sais plus très bien ce qu’il m’est arrivé mais pendant longtemps j’ai plané, en ne disant rien en étant juste allongée.

    Part 3 – The beginning of the end

    Je ne sais plus ce qu’il s’est passé par la suite. Je sais qu’avec Andrew on a recommencé plusieurs fois ce genre de soirées, toujours en comité restreint car nous ne voulions pas passé pour des « Junkies ».
    Andrew faisait cela depuis longtemps, pourtant il n’était pas accro ni rien, il expliquait que c’était sa volonté d’être un artiste qui le guidait. Mais moi quelle volonté avais-je ?
    Aucune. C’est comme ça que j’ai commencé à sombrer.
    Pour moi l’amour qui me liait à Andrew était le plus important, mais pour lui ce n’était qu’une distraction, apprendre cela me détruisit.
    Depuis le temps que l’on fréquentait des Junkies avec Andrew je connaissais suffisamment de monde dans ce milieu pour m’en sortir seule. Puis ce n’était pas l’argent qui me manquait.

    Mes parents ne se rendaient compte de rien, quand j’arrivais totalement défoncée en cours où à la maison, malgré les avertissements de ma gouvernante.
    Je ne sais pas ce qui m’ai passé par l’esprit lorsque j’ai planté ma première seringue dans mon bras, je savais pourtant que c’était la barrière à ne pas franchir pour ne pas être une toxico…

    Je me mentais à moi-même en me disant qu’une fois ce n’était rien, mais j’avais tort. Et la douleur vint plus vite que je ne le pensais.

    Quelques mois plus tard ma mère me fit hospitalisée dans un centre de désintoxication. J’y suis restée pendant 7 mois et à peine sortie j’atterrissais dans un internat pour jeune en difficulté. Génial…

    Je ne dirais pas qu’aujourd’hui je suis « clean », mais après avoir vendu et consommé autant de drogues pendant environs un an ,je dirais que je peux être fière de moi de m’en être sortie vivante…


    IV. Auteur du Crime

    Votre nom ou pseudo : Lulla MilkyCookie
    Age : 1* ans haha.
    Avatar : (pour simplifier le disclaimer et les réservations d'avatars, mettez le nom du personnage et l'œuvre d'où il est tiré. S'il s'agit d'un fanart' avec un auteur inconnu, précisez le aussi.) Chocolat ET Vanilla de Sayori ( S'il vous plait :3 )
    De quelle façon avez-vous découvert le forum ? Partenariat
    Des suggestions pour l'améliorer ? Hmm plus de membres :D
    Autre chose? [Code bon par Dekka]
    Désolée pour la fin de l'histoire très bâclée...


Dernière édition par April December le Dim 17 Oct - 11:13, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Victoria Stanford le Sam 31 Juil - 16:00

Bienvenue!

J'aime bien April, et ton ava est joli ^^
Bon, je suis nulle pour repérer les fautes d'orthographes, mais ça ne m'empêche pas de voir les plus graves: et là y en a pas (ah! si! j'ai vu ça: "Mes chevelure"; mais c'est de l'inattention, on s'en fout >D)

Breeef! Pour le pouvoir, j'ai beaucoup hésité parce qu'il y en a pleins qui correspondent à ton perso, mais j'ai consultée Drake par SMS, et elle est d'accord pour que je te propose ça:
Comme elle a la phobie du sang:
Incapacité à se blesser soi-même (ne saigne jamais, ne se fait jamais mal, mais n'évite pas en revanche les maladies) |
et comme elle veut rêver:
Vision des rêves (s'introduire dans les rêves des autres, sans pouvoir les modifier, dans la mesure où ils sont endormis et dans un rayon de 10 mètres. Attention, si c'est un cauchemar on peut très bien en être victime...) |||

Mais comme je l'ai énoncé plus haut, on a hésité, alors si rien ne te correspond, dis-le moi par MP ou ici =O
avatar
Victoria Stanford

"Le pouvoir ça se mérite, On le prend ou on l'hérite" ♪



Messages : 39

Age du personnage : 13

Localisation : là où il y a quelque chose à demander




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique:

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Invité le Dim 1 Aoû - 12:45

Oh !
Merci ^o^
Je vais corriger le " Mes chevelures " Je suis désolée : S

Et donc, pour l'incapacité à se blesser soi même ça va peut être tendu vu qu'en tant que pile éléctrique elle reste un peu maladroite, mais pour les rêves ça me va : )

Mercii : ) Je le rempli donc ? Et je posterais la suite à mon retour de voyage :)
Bisous : )
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Victoria Stanford le Dim 1 Aoû - 19:42

De rien =D
OK pour vision des rêves ^^
J'attends la suite avec impatience, mais en attendant; bonne vacaaances!
avatar
Victoria Stanford

"Le pouvoir ça se mérite, On le prend ou on l'hérite" ♪



Messages : 39

Age du personnage : 13

Localisation : là où il y a quelque chose à demander




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique:

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Invité le Lun 2 Aoû - 9:29

Hihi Merci : )
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Invité le Mar 31 Aoû - 13:18

Désolée du double post, juste pour dire que je m'occupe de l'histoire : )
Elle risque d'être assez longue à écrire donc désolée si je mets du temps
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Drake Merwin le Mar 31 Aoû - 14:15

    Ce n'est rien, prend ton temps! Il vaut mieux une jolie fiche travaillée qu'une histoire bâclée =D

    Bon courage pour la suite <3

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Invité le Dim 17 Oct - 11:14

Up !

Pour dire que j'ai fini ma fiche même si la fin de l'histoire reste à désirer :S
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Drake Merwin le Dim 17 Oct - 18:54

    Re-bienvenuuue =D

    Bon, eh bien, hormis de rares fautes (tu confonds "er" et "é") je n'ai pas grand chose à redire de ta fiche =D Peut être au niveau de la relation avec les predef' importants, mais comme tu décris suffisamment ses rapports avec les autres pensionnaires en général, on va pas chipoter la dessus, ça suffira amplement \o/

    Aussi, je ne te retiens pas plus longtemps: Fiche validée > Dégénérés
    Amuse toi bien à Coates 8D

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ .: April December :. ] FINIE !!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum