[Terminé] Smoke smoke smoke : Brooke.

Aller en bas

[Terminé] Smoke smoke smoke : Brooke.

Message  Invité le Ven 27 Aoû - 10:16

I. Casier Judiciaire


    • Prénom, nom – et surnom s'il y en a un : Brooke Silly. Brooke l'idiot. En fait il s'appelle Brooke Alexander Butler. Brooke parce que ses parents pensaient au départ avoir une fille. Alexander pour que ça fasse plus viril, et pour qu'il ai le prénom de papa. Et Butler pour Butler. Mais il a changé son nom. Parce qu'il en avait marre de se faire appeler BAB. Et parce que comme ça ses parents le retrouveraient pas sur Facebook. Ha ha.
    • Age, date de naissance : 17 ans ; 23 Janvier 1991
    • Lieu de naissance et origine: Perdido Beach. Origines canadiennes et anglaises.
    • Orientation sexuelle : pour ce qui est du sexe, il est bisexuel. Par contre, pour ses sentiments, il serait plutôt homo. En fait non. Il n'a pas franchement de sentiments amoureux donc...
    • Date d'arrivée au pensionnat: courant février 2008
    • Cause : c'est à dire que le cancer de son père conjugué à son jem'enfoutisme aigu, ajouté à son amour de la cigarette ne faisaient pas forcément bon ménage ensemble. C'est la goutte qui a fait déborder le vase en gros. Mais 'faut dire que l'vase était déjà pas mal rempli.
    • Manie, habitude : fumer, fumer, fumer. Se passer une main dans les cheveux. Hausser un sourcil quand on lui parle.
    • Aspiration, ambition : Vivre.
    • Groupe désiré: Dégénérés.
    • Pouvoir: Feu : fait sortir des flammes de ses paumes. (|||)
    • Sentiments envers les Sans-pouvoirs: Pure et simple indifférence.



    II. Portrait Robot

    Je n'ai jamais franchement réussi à me présenter convenablement. Bon... Je suis pas moche. En même temps, personne n'est laid, c'est une question de goût, tout est relatif. Bref... Je suis même plutôt beau. Ce n'est pas de l'orgueil : mais quand je me regarde dans un miroir, je suis désolé, mais j'arrive pas à trouver des défauts dans mon visage. Un nez droit, un peu retroussé, une bouche charnue, des yeux gris foncés, que demande le peuple ? Qu'on se le dise, niveau "beauté" je suis un peu au dessus. Enfin j'ai été gâté par la nature quoi... Mes cheveux sont noirs. Enfin, à l'origine. Maintenant ils sont gris foncé. Je voulais les avoir blancs mais... j'ai un peu foiré la décoloration, du coup ils sont devenus de cette couleur bizarre, et en plus ils sont restés noirs en dessous. Mais je trouvais que ça m'allait bien, du coup j'ai gardé cette couleur là... ça doit bien faire trois ans. Bon, sinon... J'ai des oreilles normales (encore heureux), une ligne de la mâchoire trop sexy, un cou ni trop fin ni trop épais. J'ai une peau plutôt blanche, et très lisse. Dieu merci, la période ado pré-pubère étant passée, les boutons et l'acné c'est fini pour moi. Je suis un peu musclé, dans le genre musculature fine qui plaît bien. Des muscles fins, pas voyants, c'est beau, c'est simple, c'est esthétique, j'aime ça. Au niveau fringues, j'aime les chemises. En général dans des tons kaki, bleu électrique ou tout simplement noir. C'est beau le noir. J'aime bien cette couleur pour mes pantalons aussi : toujours des trucs serrés, assez près du corps. Et des chaussures de la même couleur. Sinon, je collection les bracelets : de force, à pointe, les poignets mousse, les plaques, les chaînettes... J'aime ça quoi. J'porte aussi des lunettes aviateurs parfois, mais ça me semble compromis maintenant, à cause du pensionnat... Je crois que c'est tout. Ah, non, dernier élément qui vient compléter mon physique : toujours une cigarette au coin de la bouche. C'est pas ma faute vous savez. J'adore ça.

    Je suis comme qui dirait... Accro à la cigarette. J'aime le goût, j'aime la sensation, j'aime le fait de savoir que le bitume est en train de me bousiller les poumons, que la nicotine est en train de m'infiltrer le cerveau. Je sais que ça va me bouffer mon espérance de vie mais... Je ne peux pas m'imaginer vivre sans cigarette. Je mourrai la clope au bec.

    Ne vous attendez pas à me voir sourire : je ne souris strictement jamais. Peut être quand je dors, surement quand je baise : sinon, jamais. Et puis, à quoi ça sert ? J'ai pas envie de rider ce visage si parfait. Bon, là vous devez croire que je suis qu'un sale petit gosse de riche prétentieux : et bien vous avez pas tort. J'ai été élevé dans cet orgueil en même temps. Mes parents étaient fiers de ma sœur aînée, il pensaient que je suivrai ses traces, alors ils me balançaient cet orgueil en pleine tête. Je ne pouvais que devenir comme ça. Et au fond, je les remercie. Parce que cette prétention me tire vers le haut. C'est grâce à ça que j'ai cet esprit de compétition qui me pousse à dépasser tout le monde : après tout, je suis supérieur.
    Enfin supérieur... C'est pas trop dur, quand on voit les gens qui m'entourent. Tous des moutons, qui suivent le règlement, tous des insectes... Et là, je parle autant des gens normaux que des dégénérés ! Sérieusement... Ils ne méritent pas que je leur accorde ne serait-ce qu'un regard.

    Sinon, je suis un peu je m'en-foutiste. Pas grand chose à rajouter hein, je me fous complètement de mes actions, de la répercussion qu'elles auront sur mon entourage, etc... Bref.

    Parlons de mon entourage justement. Pas de ma famille hein, simplement des amis. Je n'en ai pas. Je n'ai pas d'amis. Juste des gens avec qui je traîne pour... passer le temps. Je n'arrive pas à aimer. C''est quelque chose d'impossible pour moi. M'attacher à des personnes, les chérir, les faire passer avant moi... Non. Je ne m'entends même pas bien avec eux. Pareil pour ceux et celles qui finissent dans mon lit : que des coups d'un soir. On ne se revoit jamais après.
    Il y a quand même eu une exception. Mais... C'était étrange. C'était la première fois que je m'entendais bien avec un mec. On se comprenait quoi. La même vision du monde, des gens... Mais je ne l'aimais pas. C'était différent. C'était étrange. Mais qu'est ce que c'était bon.
    Et ma famille... Ben franchement, je vois pas pourquoi ça devrait être différent avec eux. Ce sont des gens comme les autres : ils n'ont pas de traitement de faveur à avoir.

    Bon sinon... J'écoute souvent de la musique. Je sais ça n'a aucun rapport, mais bon. J'écoute exclusivement 30 seconds to mars, Gorillaz et un mec français là, Saez. Le jour où je rencontre quelqu'un avec cette voix, ni une ni deux je le veux dans mon lit. Je comprends rien à ce qu'il chante, mais c'est pas grave.

    Je l'avais dit... Je suis pas doué pour me présenter.


    III. Enquête

    Mes premiers souvenirs datent des mes six ans. Avant cet âge, je devais être un gamin comme tous les autres. Je mangeais, je dormais, je gazouillait, je chialais... A ce qu'il paraît, il neigeait le jour de ma naissance. Je sais pas pourquoi, c'était un détail que me rappelait toujours ma grand mère. C'est peut être pour ça que j'ai développé cette obsession d'avoir les cheveux blancs...

    Bref. A six ans, j'étais comme les autres. J'allais à l'école, je jouais avec les autres, j'étais pas spécialement surdoué mais je me débrouillais bien... Je sais que je ne me laissais pas marcher sur les pieds. Je détestais que les autres gosses se croient mes supérieurs.

    Sinon à la maison, mes parents me chérissaient, me comblaient de cadeaux : ça sert d'être riche. En même temps, ils m'apprenaient à faire des choses par moi même. Et oui, on était peut être dans le confort financier, ça ne justifiait pas que je devienne un looser qui n'obtiendrait rien par lui même. Et en même temps, j'avais droit au "jeté d'ambition" de mes parents sur ma jeune personne. Tu seras un grand homme Brooke. Tu réussiras dans la vie, sans qu'on ne t'ai rien donné. Tu es le meilleur Brooke. C'est bien Brooke. Continue comme ça Brooke. Tu marche dans les traces de ta sœur, et de tes parents. Tu es tellement intelligent, tu es tellement supérieur.

    Oui, ça a commencé à tourner comme ça dans ma tête. Supérieur, j'étais supérieur. Je le suis toujours, soit dit en passant.

    Mon père avait toujours été un grand fumeur, mais avec l'arrivée de ma sœur puis de la mienne, il avait décidé d'arrêter. Il n'empêche que j'ai inhalé de la fumée jusqu'à mes 9 ans. Alors forcément, quand mes potes m'ont proposé une cigarette à 12 ans... J'allais pas refuser. La parfum de mon enfance. Merci petit être inférieur.

    Oui, douze ans, je pense que c'est là que je me suis vraiment rendu compte de la différence de niveau qu'il y avait entre eux et moi. Eux, c'était les autres, c'était tout le monde. Ils ne me comprenaient pas, ils ne pouvaient pas me comprendre. Eux, ce qu'ils voulaient, c'était vivre une longue vie, avoir de l'argent, une femme super canon, des gosses, vivre vieux et faire le tour du monde. Moi, tout ce que je voulais, c'était vivre. Pas longtemps, rien à foutre... Mais je crois que je ne supporterais pas de vieillir. Si je vis jusqu'à trente ans, je me tire une balle. Et j'essaie de mourir en étant heureux... Bourré et après avoir baisé, ce serait le mieux. En fumant une dernière cigarette...

    J'ai commencé à les mépriser, ces idiots. Mais alors j'étais rejeté, les gens me prenaient pour un narcissique égoïste, mégalomane... Alors j'ai compris. Compris que ce n'était pas un écart, mais bien un monde qu'il y avait entre eux et moi. Et c'est là que la méprise s'est transformée en indifférence.

    A quatorze ans, j'ai commencé à faire peur à mes parents, en me dévergondant. Précoce, moi ? Jamais ♥

    J'avais des mauvaises "fréquentations". enfin, fréquentations... On se comprend hein ? Premières soirées, premières cuites...

    J'ai goûté à l'alcool, la drogue, le sexe. Franchement, la drogue, très peu pour moi. Ça vaut pas la cigarette, j'vous l'dit moi. L'alcool, j'en ai rien à taper. C'est marrant, c'est pas mal, voilà quoi... Le sexe, ben c'est un peu devenu ma deuxième addiction. J'aime ça ouais, j'adore ça. Conjugué au tabac, c'est divin.

    J'ai connu qu'une seule personne qui aimait allier les deux, mais ça ça vient après.

    Parce qu'à... Disons, quinze ans et demi, j'ai découvert ce truc, ce "pouvoir", à cause de ces radiations là...

    ~

    - Ah.. ahh.. AAAAH mais t'es malade ! P'tain t'as les mains brûlantes !
    - En même temps t'as vu comment tu m'chauffe ?
    - WOUAILLE ENLÈVE TES MAINS !

    J'le regardais en haussant un sourcil. Il devait pas me voir, on était dans le noir le plus complet. Enfin, plus maintenant.

    - C'est quoi ce...

    Il y avait une lumière rouge qui émanait de mes mains. Elles semblaient chauffées à blanc.
    Le mec sur qui j'étais assis à califourchon se redressa, et poussa un long sifflement. Moi même j'étais étonné. Le pire, c'est que ça aurait du me faire mal. Mais non, je ne sentais rien. Doucement, j'approchais une main de ma joue. C'était chaud, brûlant. J'éloignais vite mes doigts de mon visage.

    Je me levais, mettait vite fait un pantalon que j'avais attrapé au hasard en faisant attention à ne pas brûler le tissu ou ma peau, je cherchais à tâtons l'interrupteur que j'appuyais avec mon épaule, et je me dirigeais vers la salle de bain. J'ouvrais l'eau et je plongeais mes mains dedans. Mauvaise idée, un nuage de vapeur m'étouffa à moitié. Mes mains ne refroidissaient pas. Le mec, dont j'avais malencontreusement oublié le nom, m'avait rejoint.

    - Waouh. Ça t'es déjà arrivé ou..?

    Je faisais non de la tête, tout en retirant mes mains du lavabo. Un petit nuage de vapeur, et déjà elles étaient sèches. Le pire, c'est qu'elles devenaient de plus en plus rouges. Je commençait à flipper moi ! Je fermais les poings : rien ne se passait.

    Alors je les ai rouvert. Et là, des flammes ont jailli. Le mec s'était reculé de deux pas sous l'effet de surprise. Et moi j'étais fasciné par ces flammes. Elles me léchaient la main, elles auraient du consumer ma chair, et moi je ne ressentais qu'une douce chaleur qui me caressait gentiment les paumes. Elles avaient faibli, et s'étaient éteintes. J'avais recommencé une ou deux fois à fermer le poing et à l'ouvrir : les deux fois, test positif, la flamme était revenue.

    - Eh mec, ça m'fout les boules. Comment t'arrive à faire ça ?

    Je haussais les épaules. Je mit fin au manège, cessant de faire apparaître des flammes. Je posais ma main sur ma joue : froid. Tout allait bien. Je plantais mon regard dans celui du mec.

    - On y retourne ?

    ~

    Assis sur le bord du lit, je contemple la flamme qui danse à l'intérieur de ma main. Oui, elle danse. Une danse envoutante, déroutante, qui fascine, qui hypnotise. J'arrive à varier sa couleur, sa chaleur, son intensité, sa hauteur. J'attrape mon paquet de cigarettes, m'en colle une au coin de la bouche. L'allume avec ma flamme. Mon pouvoir.

    Je la contemple, penseur. Je me demande si ça a un rapport avec des radiations ou quoi que ce soit.

    Dans tout les cas... Il faut pas que j'le dise aux parents.

    ~

    J'ai gardé le secret. Je voulais garder ce don pour moi. C'était si beau, et puis personne n'avait à le savoir. Personne n'en était digne.

    Quant au mec, il s'était tellement défoncé la veille qu'il devait croire que c'était qu'une hallucination ou un truc dans le genre...

    Et puis à une soirée ben... J'ai rencontré ce mec là. Le seul pour qui j'ai un peu d'estime. J'ai jamais su son prénom, il n'a jamais su le mien. C'était comme ça entre nous, deux je m'en-foutiste narcissiques qui baisaient pour le meilleur et la nicotine. Il était franchement beau, un peu sauvage comme beauté, les cheveux châtains clair toujours en pagaille, les yeux... pers. Des lèvres magnifiques. Une musculature déliée, et qu'est ce qu'il était beau en sueur. Mais l'apparence, dans son cas, n'a pas d'importance. Parce que ce gars là me comprenait. On était comme deux êtres supérieurs qui dominaient la terre de leur lit, qui refaisaient le monde à leur façon. Lui non plus ne s'embêtait pas avec des futilités comme les sentiments : l'amour n'existe pas. Il n'y a que compréhension et indifférence.

    ~

    - Eh mec.

    Je me redressais un peu, me penchais au dessus de lui. Je saisissais ma cigarette, faisais tomber un peu de cendres sur les draps, puis je la coinçais de nouveau au coin de ma bouche. Lui, il souffla un peu de fumée sur le côté, rajoutant encore aux opaques volutes qui remplissaient la pièce. Je le regardais, attendant qu'il se mette à parler. Il avait encore son air de d'habitude, sans trop d'expression, si ce n'est ces fossettes qui donnaient toujours l'impression qu'il se foutait de ma gueule. Il attendit encore un petit moment, puis me demanda :

    - Tu serais quand même pas amoureux de moi ?

    Je haussais un sourcil. Il sourit. Il se fichait vraiment de moi.

    - Je ne suis pas amoureux.

    Il eut un léger rire. Sa bouche s'entrouvrit, sa bouche si belle, qui m'obsédait quand il parlait, qui me rassasiait quand il m'embrassait, ses lèvres si parfaites, que je n'avais de cesse d'admirer. Il retira sa cigarette, j'en profitais pour enlever la mienne et pour me pencher encore plus sur lui.

    - Je suis juste accro à tes lèvres.

    ~

    Seize ans et demi. C'est à peu près à ce moment là qu'ils ont découvert le cancer des poumons de mon père. Il avait trop fumé quand il était jeune, il côtoyait trop de gens qui fumaient même lorsqu'il avait arrêté. Ce sont des choses qui arrivent.

    " Tu vois Brooke, j'ai été stupide, et maintenant je vais peut être mourir. Toi aussi tu dois arrêter le tabac, sinon un jour tu seras comme moi."

    Je ne serai jamais comme toi, être inférieur. Et tu ne vas pas "peut être mourir". Tu vas mourir, comme tous les autres. Les humains n'ont pas l'air de s'en rendre compte, mais un jour ou l'autre ils crèvent, c'est comme ça, alors que ce soit demain ou dans un an, qu'est ce que ça change ? Et arrêter de fumer, c'est arrêter de vivre pour moi.

    Ah, si seulement je n'avais pu que la penser cette tirade. Malheureusement, il se trouve que je l'ai dite à haute voix. Mon père n'a pas fait de commentaire, il a juste été surpris. C'était peut être la première fois que je parlais autant.

    Je continuais de fumer. Mon père continuait de tousser. Ma mère continuait de me supplier.
    "S'il te plaît Brooke, va au moins fumer dehors, fais le pour ton père !"

    Et puis quoi encore ?

    Et voilà que l'état du vieux empirait. A cause de qui ? A cause de Brooke. Alors Brooke est envoyé au pensionnat Coates, ça lui fera les pieds, c'est bien encadré et bien réputé. Oui mais voilà : je fais comment, moi, sans ses lèvres ? Et bien je fume deux fois plus. Tant pis pour les autres élèves, j'en ai rien à taper.

    Mais... Il y a ces gosses. Ces gosses qui veulent faire la loi dans le pensionnat. A ce qu'il paraît, ils ont des pouvoirs. Des pouvoirs qu'ils utilisent avec leurs mains. A cause des radiations. Directement, j'ai pensé à ma danseuse de flammes. Mais... Ce ne sont que des gamins. Des enfants prétentieux, qui se croient supérieurs car ils ont des facultés que les autres n'ont pas. Au fond, ils ne m'intéressent pas. Ils ont juste piqué ma curiosité.

    Enfin, c'est peut être ce que j'essaie de me persuader. Parce que malgré tout, ils ont un petit côté fascinant.

    Bien moins fascinant que "lui", mais fascinant quand même.


    IV. Auteur du Crime

    Votre nom ou pseudo : Pride
    Age : >.>
    Avatar : Hayato Gokudera de Kateikyoushi Hitman Reborn
    De quelle façon avez-vous découvert le forum ? par Partenariat, ça a été la révélation o_o *sort*
    Des suggestions pour l'améliorer ? Euhm... J'ai l'impression que les avatars empiètent un peu sur le texte parfois, y'a des mots qui sont pas visibles (c'est peut être mon ordi qui déconne aussi -,-').
    Autre chose?[code okaaaay, by Drake <3]



Dernière édition par Brooke Silly le Dim 29 Aoû - 7:45, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Terminé] Smoke smoke smoke : Brooke.

Message  Drake Merwin le Sam 28 Aoû - 13:13

    (Ouaais, encore un perso de KHR *o* *frappée*)

    Bienvenuuuue =D

    Rien à redire sur ta présentation <3 Ton perso est intéressant, passons vite au choix des pouvoirs pour pouvoir lire rapidement la suite de cette fiche si bien commencée u_u
    Même si ces deux pouvoirs sont élevés, Dekka et moi avons convenu que c'étaient ceux qui correspondaient le mieux à ton perso (enfin, on espère) alors:

    Cher clopeur, je te propose le pouvoir du Feu (faire sortir des flammes de ses paumes) |||
    Ou bien, la Maîtrise des ombres (maîtriser les ombres des autres et ainsi, leur empêcher tout mouvement ou leur faire reproduire vos gestes) |||

    Voila voilaaa, à toi de choisir! Si vraiment aucun de ces pouvoirs ne te va, préviens par MP \o/

    (Et pour l'ava qui empiète sur le texte, ce n'est pas ton ordi, d'autres membres ont ce même problème =O En attendant que je règle ce bug, tout ce qu'on peut faire c'est mettre les textes en List X.x)

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Terminé] Smoke smoke smoke : Brooke.

Message  Invité le Sam 28 Aoû - 16:44

    Vous auriez pas pu m'donner un choix encore plus difficile ? TwT
    Mais... Je pense que... Raaaaaaaah...
    J'hésite à mort. Les deux lui vont terriblement bien... Allez, je prends le feu ! (le feu, le feu, le ffff*SBARF*)
    Je commence dès maintenant la troisième partie °.°

    Et merci pour tout les compliments *-*

    (et peut être que rapetisser les avatars règlerait le problème, non ? M'enfin j'suis pas doué en codage, je dis juste ça comme ça ._.)


    EDIT : Fiche terminée o/ Désolé si à un moment les temps sont bizarres, mais j'ai eu un gros bug cerveau o_o Et puis j'ai rajouté un tout piti mini détail à la description physique u_u
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Terminé] Smoke smoke smoke : Brooke.

Message  Drake Merwin le Dim 29 Aoû - 10:53

    Ouf, c'est qu'au fond on avait bien choisi alors XD *rassurée*

    Woaaah *o* Je ne vois pas de problèmes à cette fiche, RAR. Et je kiffe ce genre de perso. Donc je kiffe Brooke 8D
    Hop, fiche validée dans l'immédiat >D

    Validé > Dégénérés

    Amuse toi bien ♥

______________________




"Quand j'ai ouvert les yeux,
Le cauchemar c'était moi."



Spoiler:
avatar
Drake Merwin

Dark Rock Shooter

Dark Rock Shooter

Messages : 285

Age du personnage : 14

Localisation : Dans le bureau du psy', ou derrière Caine.




Locker
Groupe : Normaux
Pouvoir ou Caractéristique: Psychopathe

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Terminé] Smoke smoke smoke : Brooke.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum