«L'ennnui, c'est que les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.» [ 100 %]

Aller en bas

«L'ennnui, c'est que les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.» [ 100 %]

Message  Dany Cooper le Lun 25 Juin - 0:16


Casier Judiciaire. • Prénom, nom – et surnom s'il y en a un : Dany Carson Cooper
• Age, date de naissance : Le 08 Novembre.
• Lieu de naissance et origine: Détroit, Michigan, États Unis.
• Orientation sexuelle : Hmrph. Eumh. T’occupe.
• Date d'arrivée au pensionnat: Il y a un mois, 8 jours et 3h. Soyons précis.
• Cause : Trop c'est trop L'expression qu'on entend souvent sans qu'il y ait de sanction derrière. Alors ça vous fout un coup quand cette phrase prend enfin toute sa dimension.
• Manie, habitude : Bidouiller ses cheveux.
• Aspiration, ambition : Rien de bien sérieux. Rien qui ne vaudrait la peine d'être mentionné ici.
• Groupe désiré: Normaux. Plize.
• Sentiments envers les Dégénérés: Une indifférence mêlée de curiosité. Curiosité qui se manifeste souvent par des regards que certains peuvent interpréter comme étant une agression.
« - Jt’emmerde.
- Quoi ?! »

Ça méritait des baffes dans la gueule ce genre de gamin. Et pas des petites. Le genre de baffes qui vous fait faire trois tours sur vous-même. Et ce genre de phrases assassines fusait depuis quelque temps, faisant hausser le ton et laissant éclater de nombreuses disputes au sein du petit foyer. Pourtant, Dany n’avait pas toujours été un sale môme.

Sa vie avait commencé comme toutes les autres : par une naissance. A détroit donc. Une ville plutôt peuplée, couverte de building et autres gratte-ciel. Une ville animée et vivante. Que Dany n’avait pas connue. Enfin, il n’en avait gardé aucun souvenir. C’était les photos de cette époque qui faisaient sa mémoire. Ça plus les récits que sa mère se plaisait à raconter à toute personne qui l’amenait à parler de son fils. Des petites anecdotes sans importance mais qui l’avaient marquée. Et qui finissaient généralement par ridiculiser le gamin. Des histoires sans intérêt de pleurs incessants, des mouillages de lit, de dessins informes et de mots mal prononcés. Le genre d’histoires à dormir debout mais qui bizarrement attendrissent toutes les mamans. Et qu’elles ne cessent de raconter tout au long de votre vie, vous assurant que « C’est par ce que je suis fière de toi ! Mon petit bébé d’amour. » Le genre de phrases qui vous arrache une grimace dégoutée et des yeux qui s’en vont fixer le plafond avec un certain agacement.

Puis intervint le déménagement. Pour l’arrivée du petit frère, en 1998. Allez savoir pourquoi, la mère de famille avait décidé que cette ville agitée dans laquelle était né son premier fils était à présent un endroit trop dangereux. Trop de monde, de voitures, de bâtiments, de rues. Et comble de l’ironie c’est non loin de Perdido Beach qu’ils décidèrent d’emménager. Les rumeurs et les histoires à propos de l’accident de la centrale planait toujours, et inquiétaient encore les habitants des villes alentours mais la petite famille n’en eut qu’un faible écho. Et madame jugeait qu’ils étaient assez loin pour ne pas risquer d’être contaminé par quoi que ça soit, bien qu’elle ne s’y connaisse absolument pas.

S’en suivit ensuite une enfance des plus communes, jonchée de rivalités entre frères. C’était à celui qui obtiendrait le plus de câlins et d’attentions. A celui que l’on couvrirait le plus de cadeaux, celui qui serait le plus mignon, le plus fort, le plus beau, le plus génial ou le plus gentil. Celui qui serait le plus de quelque chose. Enfin, jusqu'à la fin de l’enfance. Jusqu'à ce que les adultes appellent « adolescence ». Le mot qu’ils utilisent pour presque s’excuser du fait que vous respirez. Ce mot qui en fait veut dire « Mais ce n’est pas ma faute s’il se comporte comme ça. C’est de son âge. Je l’ai parfaitement élevé, voyez vous ? Non, je suis un parent merveilleux qui a fait son travail, tout ça n’est aucunement ma faute. ».

Une adolescence chaotique. Bourrée de fautes. De mots relatant des mauvais comportements, des convocations chez les professeurs puis chez le directeur. La seule choses qui semblait aller c’était le sport. Surtout les sports ou Dany pouvait littéralement laminer ses adversaires. Les sports de combat donc. Aïkido, judo, karaté, lutte... Mais aussi les sports de balle tels que le foot ou basket. Les relations amicales relevaient plus de la hiérarchie que de l’amitié. Peu à peut s’était formé un groupe, presque un gang. Oh, juste une poignée de gamins en mal d’occupation qui se faisaient remarquer. Rien de bien grave après tout. Mais les remarques allaient bon train. Et Dany en faisait partit de ce groupe, au grand désespoir de ses parents. Il était juste au milieu. Pas au sommet mais pas non plus un larbin.

Ce qui atteint des sommets (et a une vitesse fulgurante) fut l’insolence de Dany envers ses professeurs. Enfin, il faut savoir tempérer. Quand la mauvaise humeur et la mauvaise foi l’emportaient, il pouvait être très désagréable. Ce qui le mena à l’incident suivant. Une altercation verbalement violente avec un professeur. Qui poussa Dany à quitter précipitamment la salle de classe, bousculant chaises et élèves. On ne le vit pas à ce cours la semaine suivante. Ni toutes les autres d’ailleurs. Et progressivement cet absentéisme fut remarqué, le jeune homme ne venant plus qu’aux cours de l’après midi. Pour en arriver au bout d’un an et demi à une absence totale. Il traînait aux abords de l’établissement, riant et discutant avec ses connaissances. Parfois seul, observant de loin les condamnés entrer lourdement lorsque la cloche retentissait.

Les parents avaient baissé les bras. Ils se disaient qu’il y retournerait bien à un moment ou à un autre. Ils se disaient que de toute façon il y retournerait de lui-même. Ça n’était pas faute de l’avoir forcé mais cela ne donnait rien. Au bout de deux mois d’absence totale, le patriarche se dit qu’il était temps de remettre le garçon sur de bons rails. Il lui avait largement laissé le temps de le faire de lui-même. Le père de famille entra dans la chambre sans même frapper, et dans l’espoir d’avoir une discussion constructive avec l’ainé de ses fils. Il agita une main devant lui, dissipant un peu la fumée qui embrumait la pièce. Il découvrit son fils endormi, une cigarette à la main. Et la fenêtre grande ouverte laissait entendre que le jeune homme avait fait le mur une bonne partie de la nuit. Et vraisemblablement ça n’était pas la première fois.

Oui, vraiment. Trop, c’est trop.
Physiquement.
Des cheveux teints dans une prune un peu rouge. De base brune ils sont plutôt cours. Cependant, une mèche a souvent tendance à couvrir la partie gauche de son visage. Souvent décoiffé. C’est à se demander s’il se coiffe parfois. Mais pour Dany, passer une main dans sa chevelure remplace tout aussi bien le peigne. Par contre il ne viendra pas vous grogner dessus si vous avez le courage de venir le coiffer. Il vous en sera peut être même reconnaissant, qui sait. Une peau claire mais qui prend rapidement une teinte colorée lors d’une longue exposition au soleil. Ou lorsqu’on le fait rougir. Des yeux d’un marron mielleux assez expressifs. Une taille tout à fait respectable, un mètre et soixante-dix neuf centimètres. Un style vestimentaire qui se passe de commentaires. Le jogging est souvent privilégié. Sinon, un jean et une chemise ou un t-shirt quelconque suffisent. L’uniforme, en soit, il n’y a aucun problème. Si ce n’est qu’il à l’air débraillé des qu’il l’enfile. Il déteste la veste qui y est associée. Alors il la porte souvent à la main. Il la trouve affreuse et pense qu’elle gâche l’effet que devraient produire ses cheveux.

Caractère.
Caractériel ? Non. Dany à juste tendance à s’emporter un peu facilement parfois. Mais pour ça il faut qu’il se soit levé du mauvais pied. Car sinon il est plutôt amical. Affable, avenant, agréable. Gentil. Mais avant cela il faut apprendre à le connaitre, à être son ami. Car sinon il peut paraitre distant, esseulé parfois, quand il se perd dans ses réflexions. Il n’est pas sanguin, plutôt de nature posée. Mais pas réfléchie. Enfin, il peut avoir étudié tout les aspects et faire quand même une énorme connerie. Une connerie murement réfléchie et étudiée. Mais tout bon adulte vous dira qu’une bêtise quelle qu’elle soit n’est pas réfléchie. Dany à plutôt tendance à bien s’intégrer et sais s’imposer quand il le faut. Il n’a cependant pas le caractère d’un leader et le laissera facilement guider si le but de ce dernier lui semble correct.
Bref, en sonne un caractère assez modulable qui a pour avantage qu’il n’a, à sa connaissance, aucun ennemi. Pour le moment.



Auteur du crime. Votre nom ou pseudo : Will
Age : 15. 16 le 3 juillet.
Avatar : Minamisawa Atsushi
De quelle façon avez-vous découvert le forum ? En fouillant. Je ne sais plus trop/
Des suggestions pour l'améliorer ? Oui. J'aime bien les tons de couleur mais... C'est très .. "fille", non ? Enfin, c'est rien ..
Autre chose?
Spoiler:
[code validé]


Dernière édition par Dany Cooper le Mer 27 Juin - 8:33, édité 2 fois
avatar
Dany Cooper

Messages : 21

Age du personnage : 17




Locker
Groupe :
Pouvoir ou Caractéristique:

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L'ennnui, c'est que les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.» [ 100 %]

Message  Dany Cooper le Mer 27 Juin - 0:09

Voila. Je me permet de prévenir que j'ai terminé.
avatar
Dany Cooper

Messages : 21

Age du personnage : 17




Locker
Groupe :
Pouvoir ou Caractéristique:

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L'ennnui, c'est que les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.» [ 100 %]

Message  Dekka le Mer 27 Juin - 16:12

    Bienvenuuuue à toi o/

    Ta fiche est agréable à lire, quelques fautes par-ci par-là mais on va pas chipoter, hein. Et puis voilà. Perso j'aime bien ♥

    Validé Normaux !
avatar
Dekka

World is Mine ♪

World is Mine ♪

Messages : 118

Age du personnage : 13

Localisation : Où je veux.




Locker
Groupe : Dégénérés
Pouvoir ou Caractéristique: Annule la gravité

Détails?
:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L'ennnui, c'est que les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.» [ 100 %]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum